logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/03/2011

L'âge d'or de l'estampe japonaise

La période comprise entre 1770-1810, qualifiée "d'âge d'or de l'estampe japonaise", fut le témoin d' évolutions fondamentales dans l'art de l'ukiyo-e.

- Le nouveau type de papier, de meilleure qualité, plus épais et plus résistant, supporte parfaitement plusieurs impressions successives. La normalisation des formats de ce nouveau papier implique également de sensibles modifications dans l'édition des estampes. 

Suzuki Harunobu 1725-1770.jpg
Suzuki Harunobu   (1725-1770)     "Snow Walk"   1769
. 

- Vers 1765, quelques artistes dont Harunobu, Kiyomitsu et l'éditeur Emiya Kichiemon, perfectionnant le procédé du kentô, réalisent la mise au point des calages successifs du papier sur une dizaine de bois.

Suzuki Harunobu Lanterne et ombrelle 1770 Suzuki Harunobu.jpg
Suzuki Harunobu    "Woman Visiting the Shrine in the Night"    1770  
   . 

Ce processus permet l'impression de planches d'estampes entièrement polychromes, très belles, les nishiki-e ou estampe de brocart  dont Suzuki Harunobu (1725-1770)  sera le maître incontesté.

suzuki-harunobu 1766 Courtesan and Attendants on Parade.jpg
Suzuki Harunobu     "Courtesan and Attendants (kamuro) on Parade"   1766

 

- L'utilisation de nouveaux pigments d'origine synthétique en lieu et place des pigments naturels traditionnels donne un éclat et une fraîcheur nouvelle aux ukiyo-e. Importé de Hollande en 1820, le bleu de Prusse, intense et profond, sera utilisé de manière intensive dans les paysages d'Hokusai dès 1830.

KajikazawainKaiProvince.jpg
Katsushika Hokusai
 "Pêcheur à Kajikazawa dans la province de Kai"    1831-33
.

- Les artisans graveurs et les imprimeurs atteignent le plus haut degré de qualification et la production d'estampes est parfaitement maîtrisée. L'extrême finesse de la gravure, le relief des planches, les dégradés de couleurs (bokashi) atteindront leurs apogées au siècle suivant, vers 1820-1830, dans les célèbres paysages d'Hokusai et d'Hiroshige.

Hiroshige_32_Seba.jpg
Andô Hiroshige    (1797-1858)   
 " 69 Stations  du Kisokaido - Seba"    1834-1842 

 

L'estampe Ukiyo-e  reste indissociable du nom d'artistes prestigieux tels que Suzuki Harunobu (1725-1770) , le précurseur en matière de nishiki-e, images polychromes imprimées depuis plusieurs planches ;

Suzuki Harunobu June from The Series Elegant Poets in Four Season (Furyu shiki kasen).jpg
Suzuki Harunobu
"June" The Series Elegant Poets in Four Season   1768
. 

Torii Kiyonaga  (1752-1815), spécialiste des portraits d'acteurs de théâtre kabuki et de jolies femmes ;

Kiyonaga Torii 1752-1815 trois beautés sous la pluie.jpg
Torii Kiyonaga    "Trois beautés sous la  pluie"    1783
.
 
Tōshūsai Sharaku, actif de 1794 à 1795.  Artiste énigmatique, sa véritable identité demeure aujourd'hui mystèrieuse. La totalité de son œuvre, 141 estampes réalisées en 10 mois, représente de façon particulièrement vivante et audacieuse les acteurs de Kabuki les plus célèbres de son temps. 
Si la personnalité et la surprenante brièveté de la carrière de Sharaku demeurent inexpliquées, il n'en restera pas moins l'une des figures les plus marquantes de l'Ukiyo-e.
Sharaku Segawa Tomisaburo II as Yadorigi.jpg
Sharaku    "Segawa Tomisaburo dans le rôle de Yadorigi"     1795

 

Kitagawa Utamaro  (1753-1806), le plus célèbre de tous les artistes spécialisés dans les portraits féminins ;

kitagawa-utamaro-1752-1806-a-cortesa-yosooi-escrevendo-carta-ao-amante-da-serie-6-poetas-de-yoshiwara-1810.jpg
Kitagawa Utamaro   "The Courtesan Yosooi Writing a Letter to a Lover"   v. 1800
. 

Katsushika Hokusai  (1760-1849), artiste exceptionnel, connu sous le nom de "Vieux fou de peinture". Conjuguant réalisme pictural et poésie, il interprète la nature avec une profonde sensibilité.

Katsushika Hokusai 100 Poems Explained by the Nurse poem by Bun'ya no Tomoyasu 1835-40.jpg
Katsushika Hokusai   "100 Poèmes expliqués par la nourrice "    1835-1839    
 poème de Funya no Asayasu (X°siècle)  
.

Utagawa Kunisada  (1786-1865), alias Tokoyuni III, artiste des plus populaires et des plus prolifiques en son temps, auteur de nombreux portraits d'acteurs et d'une multitude de portraits féminins ;

 
Utagawa Kunisada Japanese Woman in The Snow 1820.jpg
Utagawa Kunisada   "Japanese Woman in The Snow"   1820

 

Andô Hiroshige (1797-1858), vraisemblablement le meilleur des paysagistes ;

Hiroshige 1855 The Fifty-Three Stations of the Tokaido Kawasaki.jpg
Andô Hiroshige    "The Fifty-Three Stations of the Tokaido-Kawasaki"    1855
.

et Tsukioka Yoshitoshi  (1839-1892), qui sera l'un des derniers grands artistes de l'ukiyo-e. 

Yoshitoshi Cent aspects de la lune 1885-1892.jpg
Tsukioka Yoshitoshi   "Cent aspects de la lune"  1885-1892

 

 

UTAMARO, Kitagawa (1753 - 1806) 1800.jpg

 

L'estampe traditionnelle ukiyo-e connut un grand succès populaire durant plus de deux siècles, mais sa production faiblira dès 1868, début de l'ère Meïji.

 

Le Japon s'est ouvert rapidement à la culture artistique occidentale et le 20° siècle entérine le déclin de l'estampe.

Passée de mode, concurrencée par la photographie et la lithographie, l'ukiyo-e semble désuète et sa production deviendra des plus réduites.

L'art de la xylographie ne disparaitra pas pour autant. Vers 1908-10, l'édition d'estampes connaîtra une nouvelle ampleur avec la naissance de deux styles de gravure sur bois, souvent complémentaires, parfois concurrents, le shin-hanga (nouvelle gravure), et le sosaku-hanga (gravure créative).

Les artistes du shin-hanga reprendront des thèmes traditionnels en les simplifiant avec une grande élégance, ceux du sosaku-hanga aborderont des thèmes contemporains et leurs estampes, beaucoup plus sobres, rejoindront parfois l'art abstrait.

.

.

 

Kitagawa Utamaro

"Hasseji and Kasumino of the Ebiya"

1800-1804

17/02/2011

L'estampe ukiyo-e

Les œuvres du genre ukiyo-e existent sous forme de peintures dites nikuhitsuga et sous forme d'estampes dites hanga.

La peinture étant réservée à une élite aristocratique, les estampes, imagerie populaire d'un coût modique, seront diffusées au plus grand nombre.

Il est probable que la majorité des peintres fondateurs des multiples écoles et d'ateliers familiaux producteurs d'ukiyo-e reçurent une formation initiale dans les écoles Kano et Tosa, écoles héritières de l'art classique et traditionnel japonais.

Kitagawa Utamaro Artist, Block Carver 1803.jpg

Kitagawa Utamaro (1753-1806)  "atelier d'artistes, gravure de bloc"   1803

.

Ukiyo-e  signifie "image d'un monde flottant". Le caractère uki, à l'époque médiévale, était imprégné de connotations bouddhiques. Il sous-entendait la lassitude engendrée par la brièveté de la vie terrestre.

Du sens religieux, l’époque d’Edo (1603-1868) ne conservera que le caractère illusoire et superficiel des plaisirs de la vie quotidienne.

- Les Ukiyo-e, peintures populaires et narratives, représentent des acteurs (yakusha-e) de théâtre (kabuki),  ..... 

Utagawa Kunisada Asayama Tessan acteur de Kabuki.jpg

Utagawa Kunisada (1786-1865)    "Asayama Tessan"   acteur de théatre Kabuki .

- des lutteurs de Sumo (sumo-e), des scènes érotiques (shunga ou higa), des courtisanes (bijins), ....

Kitagawa Utamaro Trois beautés de notre temps Okita, Ohisa, Toyohina.jpg
Kitagawa Utamaro  (1753-1806)    "Trois beautés de notre temps "  Okita, Ohisa, Toyohina   1793

 

- des légendes,des scènes de batailles, des guerriers (Yamato musha-e), .....

Utagawa Kunisada 1858 Portrait en pied de Miyamoto Musashi (Le plus célèbre samouraï expert au combat du sabre.jpg
Utagawa Kunisada   (1786-1865)  
"Portrait de Miyamoto Musashi' , célèbre samouraï expert au combat du sabre   1858

 

- la faune et les fleurs (kacho-ga).

Katsushika Hokusai 1830 Iris et Sauterelle.jpg
Katsushika Hokusai    (1760-1849)
"Iris et Sauterelle"      1830
.

- La représentation des "Vues célèbres" (meisho-e) et des paysages (fūkei-ga) ne s'affirmera que vers 1830 mais elle deviendra par la suite un thème majeur.

Katsushika Hokusai 1831-33 Reflet du mont Fuji dans le lac Kawaguchi.jpg
Katsushika Hokusai   "Reflet du mont Fuji dans le lac Kawaguchi"   1831-33

 

Hishikawa Moronobu (1618-1694), tout d'abord peintre et illustrateur de livres, fut, vers 1673, l'un des premiers artistes de l'estampe ukiyo-e. Considérant chacune de ses estampes comme une oeuvre unique, il sera le premier à les éditer en feuilles séparées (chimai-e).

Pendant longtemps, les Ukiyo-e  seront publiées en noir et blanc (sumizuri-e), puis, dès 1716, les imprimeurs les rehaussent de rouge et d'orange posés au pinceau (beni-e).

Hishikawa Moronobu un jeune couple.jpg
Hishikawa Moronobu    "Le  jeune couple"
.

En 1741, confrontés à la demande croissante d'Ukiyo-e, éditeurs et imprimeurs mettent au point le procédé d'impression polychrome. Les tons de pourpre et de jaune associés au rose et au vert multiplient les combinaisons de couleurs (benizuri-e).

Suzuki Harunobu Samuari couple walking in the rain.jpg
     Suzuki Harunobu  (1725-1770)   
 "A samurai couple walking in the rain"
.

En 1745, l'éditeur Kichiemon Kamimura invente les kentô, encoches de localisation qui assurent la plus grande précision dans le positionnement de toutes les planches utilisées pour une même estampe (miroita). Solution simple mais efficace apportée aux difficultés de la superposition de multiples couleurs, les kentô, tout en facilitant grandement le travail du graveur et de l'imprimeur, en améliore tout autant la productivité.

Suzuki Harunobu, 1764-1770 Woman Admiring Plum Blossoms at Night.jpg

Suzuki Harunobu  (1725-1770)    "Woman Admiring Plum Blossoms at Night"   1765 

 

De progrès techniques en progrès techniques, de l'émergence d'artistes de grandes qualités tels Harunobu, Utamaro, Kiyonaga, Sharaku, l'estampe ukiyo-e  atteindra son apogée moins de trois décennies plus tard. Ce sera ce qu'il est convenu d'appeler "l'âge d'or de l'ukiyo-e". 

 

01/02/2011

L'époque d'Edo 1603-1868

edo1.jpg

L'époque d'Edo (ex-nom de Tôkyô), l'une des 14 subdivisions traditionnelles de l'histoire du Japon, débute en 1603 avec la prise de pouvoir du shôgun, général et dictateur militaire, Ieyasu Tokugawa.

edo3.jpg

L'époque d'Edo, sous le gouvernement centralisé des puissants shôgun, fut, durant plus de 250 ans, une longue période de paix, de stabilité et de prospérité économique pour le Japon.

Cette période se caractérise, entre autres, par la mise en œuvre d'une politique isolationniste dite Sakoku ou "fermeture du pays".

.

De 1641 à 1853, cette politique instaure un contrôle des plus stricts des échanges commerciaux, la destruction des navires de haute mer, l'interdiction de sortir du territoire pour tout ressortissant japonais et l'expulsion de tous les étrangers.

.

De cette longue période d'isolement du pays résultera le développement d'une culture propre au Japon.

.

Période faste sur le plan culturel, l'époque d'Edo favorisera une production artistique vaste et variée destinée tant à l'élite aristocratique et militaire qu'à la bourgeoisie.

.

Des multiples activités artistiques pratiquées durant cette période, céramiques, tissages, sculpture, armes et armures, laques, peintures, c'est tout particulièrement à l'estampe et à l'école Ukiyo-e, que reste associée l'époque d'Edo.

.

L'époque d'Edo se termine en 1868 avec la restauration du pouvoir impérial de l'empereur Mutsuhito et le début de la période Meïji (1868-1912) dite ère du "gouvernement éclairé" ou de "politique éclairée" équivalente, en Europe, à la période dite du "Siècle des Lumières" du XVIII°.

.

La fin de la politique d'isolement en 1853 et les contacts pris avec l'Occident transformeront profondément la société japonaise.

Si le Japon s'ouvre très rapidement aux modes occidentales, les estampes, laques, peintures, soieries, céramiques et autres objets décoratifs, trouvent également très vite leur place dans les galeries américaines et européennes.

.

En France, l’engouement fut tel que Philippe Burty, critique d’art et collectionneur passionné d’art japonais, forgera, dès 1872, un mot nouveau : le "Japonisme".

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique