logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/10/2010

Les Maîtres du réalisme Russe

 I -  De l'Artel de Saint-Pétersbourg  à la Société des Expositions Ambulantes de Moscou. 

L’association des peintres dits "Ambulants" ou "Itinérants" (Peredvijniki) est indissociable du mouvement pictural réaliste apparu en Russie en 1863.

self portrait 1867.jpgSous l'égide d'Ivan Kramskoï (1837-1887) quatorze élèves de l'Académie Impériale des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg refusent de participer au concours de fin d'étude de l'académie sur le sujet imposé : "Un banquet au Walhalla".

.

Ivan Kramskoï  autoportrait   1867  

.

Ils réfutent les méthodes et l 'idéalisme classique de l'enseignement imposés par l'académie qui limite les sujets picturaux aux seuls thèmes mythologiques ou religieux inspirés de l'histoire antique de la Russie.

Cette nouvelle génération de peintres, influencés par les écrits naturalistes de Dostoïevski et de Tolstoï, en appelle à un renouveau et souhaite traiter de sujets contemporains et de la réalité politique et sociale en Russie.

Dostoevski par perov 1872.jpg
 

Vassili Perov, portrait de Fedor Dostoïevski , 1872  

115751.jpg
 
Ivan Kramskoï, portrait de LéonTolstoï, 1872

Rompant définitivement avec l'académie, les jeunes artistes, se regroupèrent au sein d'un "artel", corporation artisanale organisée sur les principes communautaires des phalanstères imaginés par le français Charles Fourier.

 

Nikolay_Chernyshevsky 1828-1889.jpgEn Russie, "Que Faire ? ", roman publié en 1862 par l'écrivain révolutionnaire et philosophe Nikolaï Tchernychevsky (1828-1889), avait propagé la mode de ce genre d'association très prisée au sein de la jeunesse de gauche.

.

.

.

Nikolaï Tchernychevsky 

 

C'est sur ce modèle de communauté que les rebelles de l'académie s'associèrent et leur "artel" fut l'une des premières organisations de ce type.

Les commandes officielles de tableaux étant exclusivement réservées à la toute puissante académie, la communauté, pour subvenir à ses besoins, fut contrainte d'accepter tous types de travaux : icônes, copie de tableaux, portraits, images populaires dites "loubki", illustrations de journaux et de livres ...

En proie à un perpétuel manque de moyens matériels, confrontée aux tiraillements épisodiques inhérents à la vie communautaire, l'artel subsistera durant six années et, en dépit de toutes ces difficultés, la "Révolte des 14" ouvrira la voie à un véritable mouvement réaliste, tant libéré du misérabilisme que dénué du pittoresque sentimental prôné par l'académie.

Dans la continuité de cette scission, fin 1870, les artistes dissidents de Saint-Pétersbourg se sont regroupés dans le cadre d'une nouvelle association, la société des Expositions Ambulantes.

Fondée à Moscou à l'initiative de peintre reconnus tels Vassili Perov (1834-1882), Alexeï Savrassov (1830-1897),                         

Sans titre 3.jpg

Grigori Myassoyedov (1834-1911), Nikolaï Gay (1831-1894), 

Myasoyedov_by_Repin 1886.jpg
Gregori Myasoyedov   1886    par Ilia Repin  
Nikolaj_Alexandrowitsch par Jaroschenko 1890.jpg
Nikolaï Gays   1890   par  Nikolaï Yaroschenko
 
Vladimir Makovski (1846-1920) et Ivan Chichkine (1831-1898).
Vladimir Egorovic Makovsky self portrait 1905.jpg
Vladimir Makovsky  autoportrait   1905
426px-Iwan_Nikolajewitsch_Kramskoj_004.jpg
Ivan Chickine   1873     par Ivan Kramskoï 
 
 
 
La société, loin de l'esprit communautaire de l'artel, était organisée pour défendre officiellement les droits et les intérêts des artistes.

La société des Ambulants constituera le premier grand mouvement pictural du réalisme russe et, à de rares exceptions près, cette association réunira tous les grands peintres russes de la seconde moitié du XIX° siècle.

Si les peintres moscovites étaient de loin les plus nombreux, le chef de file et l'âme du mouvement restera néanmoins l'animateur du défunt artel de Saint-Pétersbourg, le portraitiste Ivan Kramskoï. 

kramskoi.jpg
Ivan Kramskoï   1884   portrait de sa fille Sophia
.
La société, mêlant plusieurs générations, comptera jusqu'à 109 membres actifs et 440 participants.

Jusqu'en 1870, la vie artistique en Russie se limitait aux deux capitales, Moscou et Saint-Pétersbourg, uniques foyers intellectuels et culturels du pays.

Réservé à l'élite de l'aristocratie russe, l'art n'était qu'une notion vague et nébuleuse pour l'immense majorité du peuple.

Le but de la société des Ambulants était double : décentraliser la vie artistique en propageant l'art à travers la totalité de l'empire et le rendre accessible à tous par l'emploi d'un message simple et de sujets d'actualité, qui, accessibles aux non-initiés, ne puissent laisser personne indifférent.

 

 
 

Les Ambulants - The Wanderers

II - Les  Ambulants 

Soudés par un même idéal : l'art devant être mis à la portée et au service du peuple, les Ambulants s'inscrivent dans le prolongement du réalisme dit "critique" des années 1860, réalisme d'expression très limitée par l'omniprésente censure tsariste.

Retrato de Alexandre II da Rússia, Konstantin Egorovich Makovsky,.jpgLes ambulants surent tirer profit de l'évolution politique du Tsar Alexandre II (1818-1881) qui, par un oukase de 1861, proclamait l'abolition du servage et, en1865, assouplissait la rigidité de la censure en la modifiant par un système comportant deux avertissements avant le retrait de l’œuvre ou de la publication incriminée.

.

 

Alexandre II  v. 1870 par  Konstantin Makovsky

 Sous l'impulsion des Ambulants, le statut de l'art se modifiera de façon significative et leur peinture séduira une nouvelle tribune sociale.

Les ambulants pratiquaient le "réalisme idéologique" dans une grande diversité de thèmes : scènes de genre, quelles soient historiques ou d'actualité, légendes, paysages et portraits.

Les scènes d' évangile, conformes aux principes et critiques de Tolstoï sur le christianisme orthodoxe, constituèrent également une de leurs sources d'inspiration.

le Christ dans le désert 1872.jpg
Ivan Kramskoï   "le Christ dans le désert"   1872

Exposant leurs tableaux à travers la Russie, les Ambulants sacrifièrent délibérément le classique et son esthétique au profit de sujets proches des préoccupations du peuple russe.

Leur première exposition organisée fin 1871 à Saint-Pétersbourg fut un succès.

Au fil du temps, la popularité des Ambulants ne cessera de croître, ils domineront la scène artistique russe durant plus de trente ans et, de 1871 à 1923, 48 expositions seront organisées à travers l'empire.

Ces expositions itinérantes dans les grandes villes et dans les bourgs, au delà d'un seul but pédagogique, avaient également le souci de mettre l'art à la portée d'un vaste public.

Les Ambulants reçurent le soutien de journalistes, d'hommes de lettres et de critiques d'art dont le très influent Vladimir Stassov (1824-1906)  ............

Portrait de Stassov par Ilya Repine 1883.jpg
Vladimir  Stassov  1883   par  Ilya Repine 

et de mécènes, notamment de Pavel Tretiakov (1832-1898), collectionneur et fondateur de la célèbre galerie moscovite qui porte encore aujourd'hui son nom.

Pavel Tretiakov 1876 par Ivan Kramskoï.jpg
Pavel Tretiakov   1876  par Ivan Kramskoï

Nombre de grands maîtres de l'association des ambulants effectuèrent des voyages d'études en France.

Tous, tels Ivan Kramskoï, Vassili Perov, Issak Levitan, séjournèrent à Paris, puis, d'autres, attirés par la peinture de plein-air, se rendirent sur les côtes bretonnes et normandes.

Isaac Ilich Levitan Vasily Polenov 1891.jpg
Isaac Levitan   1891    par  Vassili Polenov

Alexeï Bogoliubov (1824-1896) , Vassili Polenov (1844-1927), Alexeï Harlamov (1840-1925), Ilya Repine (1844-1930), Konstantin Savitski (1844-1905),  appréciaient particulièrement Veules-les-Roses, petit village du littoral cauchois, dont ils peignirent, vers 1874-75, quelques tableaux qui furent ensuite dispersés en Russie.

repine Portrait Alexey Bogoliubov 1882.jpg
Alexeï  Bogoliubov    1882     par  Ilya Repine 
 
Alexeï Bogoliubov Le soir. Veules Musée des Beaux-Arts de Pereslavl-Zalesski.jpg
Alexeï Bogoliubov      "Le soir, Veules-les-Roses"
 Musée des Beaux-Arts de Pereslavl-Zalesski
 
Konstantin Apollonovich Savitsky 1844–1905 autoportrait 1902.jpg
Konstantin Savitsky    autoportrait   1902
Alexei Alexeievitch HARLAMOFF (1842-1922) une ruelle à Veules- les-Roses.jpg
 
Alexeï  Harlamov
"Une ruelle à Veules-les-Roses"
 
Polenov_by_Repin 1877.jpg
Vassili Polenov   1877    par  Ilia Repine 
 
Ilya-Efimovich-Repin-1876-par Ivan-Nikolaevich-Kramskoy.jpg
 
Ilya Repine   1876   par  Ivan Kramskoï
ilia repine the mill at the river veulle.jpg
Ilia Repine     "Moulin sur la rivière Veules"
ilia repine 1874 la mendiante.JPG
  Ilia Repine  "La Mendiante"  1874  
Musée des Beaux-Arts d’Irkoutsk.
Le peintre prit pour modèle une fillette lors de son séjour en Normandie.
 
 
 

19/10/2010

Peredvijniki - Les Ambulants

Contemporains des Tourgueniev, Dostoïevski, Tolstoï, Moussorgski, Tchaïkovsky, Anton Rubinstein, les Ambulants, créateurs du réalisme social, se préoccupèrent sans cesse de la condition du peuple et mirent en évidence les inégalités criantes au sein de la société russe de l'époque.

Ivan Turgenev par repin 1874.jpg
Ivan Tourgueniev  1874    par Ilia Repine 
Ilya Efimovich Repin Musorgsky.jpg
Modeste Moussorgski  1881    par Ilia Repine 
repin52.jpg
Anton Rubinstein   1887    par  Ilia Repine

A travers leurs peintures, c'est toute la vie sociale de la Russie impériale qui s'exprime le plus souvent avec humilité et parfois même avec douleur.

Tout en conservant une grande variété de styles et d'inspiration, les Ambulants ont merveilleusement traduits la profondeur de l'âme russe.

Par le biais de leurs tableaux, ils nous content la misère et l'ignorance du peuple, le folklore et la vie quotidienne en Russie comme ils nous dépeignent l'immensité et la beauté des paysages de leur pays.

Ivan Shishkin004.jpg
Ivan Shishkin   1884     "A lakeside forest"

Le développement de la peinture russe est étroitement lié à l’œuvre des Ambulants qui resteront dans l'histoire de la Russie comme des peintres aimant profondément le peuple, peuple qui les appréciait tout autant.

Exposées également à l'étranger, les œuvres des Ambulants contribuèrent à la vulgarisation de l'art russe en Europe et à travers le monde.

En 1917, alors que l'existence de la société prenait fin, le remarquable paysagiste Nikolaï Doubovskoï (1859-1918) écrivit :

Nikolay Dubovskoy vers 1890.jpg "Les principes vivifiants de la sociétés des Ambulants ne peuvent à jamais disparaître. Nécessaires à la nouvelle société ils renaîtront un jour, de même que le caractère authentique de la peinture, le réalisme et l'idéologie. Notre société cessera d'exister mais ses idées seront reprises par de nouvelles générations de peintres doués."

.

Nikolaï  Dubovskoï  vers 1890 

Nikolay Dubovskoy. The Forest River 1900.jpg
   Nikolaï  Dubovskoï        "La rivière dans la forêt"   1900 

 

Pour en savoir beaucoup plus :

512FMNSC8HL__SS500_.jpg

 

.

.

"Les peintres réalistes russes en France (1860-1900)"   

de Tatiana Mojenok Ninin.

Editions de la Sorbonne.

 

 

 

 

3042-3137.jpg

 

 

"Les peintres russes et la Normandie au XIX° siècle" 

du même auteur aux éditions Point de vues.

 

 

.1859952550_ambulants.jpg.

.

.

.

.

" Les Ambulants, Maîtres du réalisme Russe"  

 livre-album d'Elena Nesterova

 Editeur : Parkstone.

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique