logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/02/2011

L'époque d'Edo 1603-1868

edo1.jpg

L'époque d'Edo (ex-nom de Tôkyô), l'une des 14 subdivisions traditionnelles de l'histoire du Japon, débute en 1603 avec la prise de pouvoir du shôgun, général et dictateur militaire, Ieyasu Tokugawa.

edo3.jpg

L'époque d'Edo, sous le gouvernement centralisé des puissants shôgun, fut, durant plus de 250 ans, une longue période de paix, de stabilité et de prospérité économique pour le Japon.

Cette période se caractérise, entre autres, par la mise en œuvre d'une politique isolationniste dite Sakoku ou "fermeture du pays".

.

De 1641 à 1853, cette politique instaure un contrôle des plus stricts des échanges commerciaux, la destruction des navires de haute mer, l'interdiction de sortir du territoire pour tout ressortissant japonais et l'expulsion de tous les étrangers.

.

De cette longue période d'isolement du pays résultera le développement d'une culture propre au Japon.

.

Période faste sur le plan culturel, l'époque d'Edo favorisera une production artistique vaste et variée destinée tant à l'élite aristocratique et militaire qu'à la bourgeoisie.

.

Des multiples activités artistiques pratiquées durant cette période, céramiques, tissages, sculpture, armes et armures, laques, peintures, c'est tout particulièrement à l'estampe et à l'école Ukiyo-e, que reste associée l'époque d'Edo.

.

L'époque d'Edo se termine en 1868 avec la restauration du pouvoir impérial de l'empereur Mutsuhito et le début de la période Meïji (1868-1912) dite ère du "gouvernement éclairé" ou de "politique éclairée" équivalente, en Europe, à la période dite du "Siècle des Lumières" du XVIII°.

.

La fin de la politique d'isolement en 1853 et les contacts pris avec l'Occident transformeront profondément la société japonaise.

Si le Japon s'ouvre très rapidement aux modes occidentales, les estampes, laques, peintures, soieries, céramiques et autres objets décoratifs, trouvent également très vite leur place dans les galeries américaines et européennes.

.

En France, l’engouement fut tel que Philippe Burty, critique d’art et collectionneur passionné d’art japonais, forgera, dès 1872, un mot nouveau : le "Japonisme".

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique