logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/01/2017

Vann Nath 1946-2011

Vann Nath.jpgVann Nath, né en 1946 dans le village de Phum Sophy, province de Battambang, était un artiste peintre cambodgien.
Vann Nath grandit à Wat Sopee où il étudie dans la pagode. Sa famille étant très pauvre, dès l'âge de 14 ans, il travaille dans une usine où il perçoit un salaire dérisoire. Respectant la tradition cambodgienne, Vann Nath sert comme moine de 17 à 21 ans.
En 1965, il s'inscrit dans une école privée de peinture. Après deux ans d'études, il parvient à tirer profit de son travail de peintre.
En 1969, Vann Nath crée une petite entreprise et produit des affiches de cinéma et des portraits à l’effigie du roi Norodom Sihanouk.
En avril 1975, les Khmers rouges prennent le pouvoir au Cambodge.
Dans le cadre des réformes agraires du régime, l'artiste et sa famille sont brutalement déportés dans la commune rurale de Norea, près de Battambang, pour y travailler dans les rizières.
Le 29 décembre 1977, Vann Nath, accusé de violer le code moral instauré par l'Angkar*, est arrêté par les Khmers rouges.

Arrestation  Acrylique sur toile  Musée de Toul Sleng  (S-21), du génocide cambodgien, Phnom Penh, Cambodge..jpg

"Arrestation

Acrylique sur toile 

Musée de Tuol Sleng du génocide cambodgien, Phnom Penh, Cambodge.

Emprisonné à Wat Kandal, temple bouddhiste utilisé comme centre de détention, Vann Nath est transféré le 7 janvier 1978 dans une prison de sécurité à Phnom Penh. Cette prison de sécurité, connue sous le nom de S-21 ou Tuol Sleng** par les Khmers rouges, était jusqu'au milieu des années 70 un lycée, qui, construit par les français vers 1950, était appelé Chao Ponhea Yat High School***.

Entrée au S-21  Acrylique sur toile Musée de Toul Sleng du génocide cambodgien, Phnom Penh, Cambodge..jpg

"Entrée au S-21"

Acrylique sur toile

Musée de Tuol Sleng du génocide cambodgien, Phnom Penh, Cambodge.

En août 1975, quatre mois après que les Khmers rouges aient gagné la guerre civile cambodgienne, le lycée fut transformé en prison. Les cinq bâtiments du complexe furent entourés de barbelés électrifiés et toutes les fenêtres furent munies de barreaux de fer. Les salles de classe furent transformées en de minuscules cellules carcérales et en chambres d'interrogatoire et de torture.

Photographie au S-21  Acrylique sur toile Musée de Toul Sleng du génocide cambodgien, Phnom Penh, Cambodge..jpg

"Photographie des arrivants au S-21"

Acrylique sur toile

Musée de Tuol Sleng du génocide cambodgien, Phnom Penh, Cambodge.

Prisonniers du S-21 attendant leur interrogatoire. Acrylique sur toile Musée de Tuol Sleng du génocide cambodgien, Phnom Penh, Cambodge..jpg

"Prisonniers du S-21 attendant leur interrogatoire"

Acrylique sur toile

Musée de Tuol Sleng du génocide cambodgien, Phnom Penh, Cambodge.

De 1975 à 1979, environ 17 000 personnes, hommes, femmes et enfants, ont été emprisonnées, interrogées, torturées puis exécutées à Tuol Sleng et à Choeung Ek.

Interrogatoire au S-21 Acrylique sur toile Musée de Toul Sleng du génocide cambodgien, Phnom Penh, Cambodge..jpg

"Interrogatoire au S-21"

Acrylique sur toile

Musée de Tuol Sleng du génocide cambodgien, Phnom Penh, Cambodge.

Situé à 17 km au sud-ouest de Phnom Penh, Choeung Ek était le lieu principal d'exécution et le charnier de la prison de Tuol Sleng. Choeung Ek, d'une superficie de deux hectares, était sous les ordres de Douch, directeur du centre S-21.

Exécution au camp de Choeung Ek Acrylique sur toile   Musée de Tuol Sleng du génocide cambodgien, Phnom Penh, Cambodge..jpg

"Exécution au camp d'extermination de Choeung Ek"

Acrylique sur toile  

Musée de Tuol Sleng du génocide cambodgien, Phnom Penh, Cambodge.

Le sept janvier 1979, Phnom Penh fut libéré par l'armée vietnamienne. Tuol Sleng ne comptait que sept prisonniers survivants.
Vann Nath fut l'un d'entre eux.

Self portrait Acrylique sur toile   c.1980 Musée de Toul Sleng du génocide cambodgien, Phnom Penh, Cambodge..jpg

"Self portrait"

Acrylique sur toile    c.1980 

Musée de Tuol Sleng du génocide cambodgien, Phnom Penh, Cambodge.

Il ne dut sa survie qu’à son talent de peintre. Douch****, l’impitoyable directeur de la prison de Tuol Sleng, l’épargna pour réaliser des portraits de Pol Pot*****.

Portrait de Pol Pot examiné par Douch..jpg

"Portrait de Pol Pot examiné par Douch"

Acrylique sur toile

Musée de Tuol Sleng du génocide cambodgien, Phnom Penh, Cambodge.

Dès sa libération, Vann Nath témoigne de l’univers carcéral dans une série de tableaux d’un réalisme brut. Ses toiles seront ensuite de plus en plus souvent exposées au Cambodge et en France, notamment à l’université de Paris VIII qui s’est mobilisée pour perpétuer cette mémoire de l’extrême.

Mère et son enfant lors du génocide c. 1980 Acrylique sur toile 78 x 53 cm Collection privée..jpg

"Mère et son enfant lors du génocide"     c.1980

Acrylique sur toile 78 x 53 cm      Collection privée.

Plusieurs mois après sa libération, Vann Nath fut, durant la décennie suivante, recruté par l'armée cambodgienne pour combattre les Khmers rouges le long de la frontière thaïlandaise.
En 1998, Vann Nath publie l'unique récit écrit par un survivant de la prison: "Dans l’enfer de Tuol Sleng". Ce livre, publié en anglais et en suédois en 1998, sera traduit en français en 2008.

Tortures au S-21 Acrylique sur toile Musée de Tuol Sleng du génocide cambodgien, Phnom Penh, Cambodge..jpg

"Tortures au S-21"

Acrylique sur toile

Musée de Tuol Sleng du génocide cambodgien, Phnom Penh, Cambodge.

En 2001 et 2002, Vann Nath a travaillé intensivement avec le cinéaste cambodgien Rithy Panh lors de la réalisation d'un film documentaire intitulé "S-21: La machine de mort khmère rouge". Vann Nath, interviewé dans le film, y est confronté aux gardiens de l’époque de la prison de Tuol Sleng.

Vivre auprès des morts Acrylique sur toile   Musée de Tuol Sleng du génocide cambodgien, Phnom Penh, Cambodge..jpg

"Vivre auprès des morts"

Acrylique sur toile  

Musée de Tuol Sleng du génocide cambodgien, Phnom Penh, Cambodge.

En juin 2009, Vann Nath, quoique malade, témoigne au procès de Douch.

Fin janvier 2011, Vann Nath était à Paris pour la tenue du Forum des Images intitulé "Un état du monde et du cinéma". A cette occasion, il participa à plusieurs débats sur le génocide cambodgien******.

Le 24 mai 2011, l'université de Paris VIII conféra le titre de "docteur honoris causa" à Rithy Panh et à Vann Nath.
Vann Nath est décédé d'un arrêt cardiaque le 5 septembre 2011 dans une clinique de Phnom Penh. Il était âgé de 66 ans.
Artiste unique dans l'histoire du Cambodge, l'infatigable porte-parole des victimes des Khmers rouges laisse un témoignage inestimable de la douloureuse histoire de son pays entre 1975 et 1979.


* l'Angkar dit aussi Angkar padevat (Organisation révolutionnaire) était le nom utilisé par le parti communiste du Kampuchéa (PCK, Parti communiste du Cambodge).
** Ponhea Yat Chao fut le dernier roi de l'empire khmer et le premier roi du Cambodge. Il a régné de 1417/1421 à 1462/1467.
*** Tuol Sleng en khmer signifie "colline des arbres vénéneux" ou "colline empoisonnée". La sinistre prison de Tuol Sleng est devenue depuis janvier 1980 un musée du génocide khmer.
**** Douch ou Duch, de son vrai nom Kaing Guek Eav, fut, de 1975 à 1979 sous le régime des Khmers rouges, le directeur de la prison S-21 de Phnom Penh. En juillet 2007, Douch fut inculpé pour crimes contre l'humanité. En 2009, il a été condamné en appel à la détention à perpétuité par le tribunal parrainé par l'ONU.
***** Pol Pot, de son vrai nom Saloth Sâr (1925-1998), fut, à partir de 1975, le chef principal du régime communiste cambodgien appelé Kampuchéa démocratique. Pol Pot est décédé en 1998 à Anlong Veng, petite ville du nord du Cambodge près de la frontière thaïlandaise.
****** Les crimes perpétrés sous le régime des Khmers rouges sont souvent désignés sous le nom de génocide cambodgien mais la qualification de génocide n'est pas reconnue sur le plan international pour le Cambodge. Il n'existe pas de consensus sur le nombre total de victimes; toutefois, les 1,7 million de morts -soit 21% de la population cambodgienne de l'époque-, évalués par le programme d'étude sur le génocide cambodgien de l'Université Yale, semblent de nos jours le chiffre le plus crédible.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique