logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/04/2010

Jean-Eugène Buland 1852-1926

jean eugène buland 1852-1927 bnb.jpgJean-Eugène Buland est un peintre français né en à Paris en 1852.

Elève de l' Ecole des Beaux-Arts dans l'atelier d'Alexandre Cabanel, il effectue un parcours classique et peint des scènes mythologiques.

Il obtient à deux reprises en 1878 et 1879 le second grand prix de Rome. 

De retour en Fance, après un séjour de cinq ans à la villa Médicis, Buland, confronté au succès de Jules Bastien-Lepage, ne tarde pas à abandonner la peinture symboliste et la représentation de scènes d'antiques.

Bastien-Lepage_Autoportrait 1875.jpgJules Bastien-Lepage (1848-1884)  est à l'époque l'un des artistes les plus célèbres de la IIIième République. Peintre de la vie rurale, son nom reste indissociable de la peinture naturaliste et des scènes de la vie paysanne.

La manière et le succès de Jules Bastien-Lepage seront déterminantes dans le choix de vie et le style de Jean-Eugène Buland.  

Jules Bastien-Lepage, auto-portrait, 1875

Dès 1886, Buland quitte Paris pour s'établir à Charly-sur-Marne, petit village de l'Aisne, près de Château-Thierry. 

Buland Innocent Wedding, 1884.jpg
 "Mariage innocent"    1884
jean eugene buland Le Lendemain De La Nuit De Noces 1884.jpg
"Le lendemain de la nuit de noces"    1884
.
Il s'intéresse aux scènes de la vie quotidienne qu'il peint avec la plus grande minutie.
jean buland Les héritiers 1887.jpg
"Les héritiers"      1887
.
Il obtient une médaille de troisième classe à l’exposition universelle de Barcelone en 1888.
A Paris, Il reçoit une médaille de deuxième classe lors de l’exposition universelle de 1889
Jean-Eugène Buland Propagande boulangiste 1889.jpg
"Propagande boulangiste"    1889

Soucieux du moindre détail, Buland ne juge pas. Il ne critique pas, ne glorifie personne et ne dénonce rien. Quoique toujours empreinte d'une grande finesse psychologique et d'une profonde humanité, sa peinture reste neutre et ne prend jamais parti.

jean buland Le repas du jardinier 1889.jpg
"Le repas du jardinier"  1889

Il reçoit une médaille de deuxième classe à l’exposition internationale de Londres en 1890.

La peinture de Jean Eugène Buland fait preuve d'un tel souci de vérité et  atteint un tel niveau de perfection que le peintre sera perçu plus tard comme un pionnier de l'hyper-réalisme. 

jean eugène Conseil municipal et commission de Pierrelayeorganisant la fête 1891.jpg
"Conseil municipal et commission de Pierrelaye organisant la fête"   1891

Il est classé hors-concours à l’exposition universelle de Chicago de 1893.

Son travail, remarquable de précision mais dénué de tout jugement moral, est le fruit d'une observation scrupuleuse des faits de société.

Buland_Flagrant delit 1893.jpg

"Flagrant délit"  1893

D'anecdotes en anecdotes, ses peintures constituent une étude étonnante non seulement de la physionomie mais aussi de la psychologie du caractère champenois. 

jean Buland_Un jour d’audience, 1895.jpg
"Un jour d’audience"     1895

En France, l'état lui achète plusieurs de ses toiles avant qu'il ne soit décoré de la légion d’honneur en 1894.

Visite à la vierge de Bénodet 1898.jpg

"Bretons en prière" peint à Bénodet en 1898, est l'un des tableaux les plus connus d'Eugène Buland. Image saisissante de la piété au pays de Cornouaille, cette toile est toutefois bien loin de résumer la diversité du travail d'Eugène Buland.

 Il reçoit une médaille d’or en 1900 lors de l'exposition universelle de Paris.  

Buland JeanEugene 1900 dejeuner des laveuses.jpg

"Le déjeuner des laveuses"    1900

Les toiles de Jean-Eugène Buland constituent un témoignage irremplaçable des moeurs et coutumes en usage dans la vallée de la Marne au cours de la seconde moitié du XIXième siècle. 

jean eugène buland 1852-1927 le_tripot 1883.jpg

"Le tripot"    (109.2 x 63.5 cm)    1883

"Le tripot" dit aussi  "La Table de jeu" ou "Au casino" est une huile sur toile peinte en 1883
Conservé dans une collection privée aux Etats-Unis, ce tableau est une des pièces majeures de l’œuvre picturale de Buland.
Jean-Eugene buland le tripot 1883.jpg 
Dans une atmosphère pesante, tendue, les personnages y sont représentés de manière quasi-photographique. 
L'impassibilité, l'absence de toute émotion des acteurs n'est que feinte et  le peintre excelle à saisir l'intensité des sentiments de chacun des joueurs.

Jean-Eugene buland.jpg

"Le tripot"  détails   1883
.
Jean-Eugène Buland décède en 1926 à Charly sur Marne où il est inhumé.
.
Ses tableaux figurent pour certains aux Etats-unis, pour d'autres dans les musées d'Orsay, de Bordeaux, Quimper, Carcassonne, Saint-Dizier, Saint-Maur-des-Fossés et Château-Thierry.
.

Bibliographie :  Eugène Buland (1852-1926), aux limites du réalisme. Cathy Pays, Ed. Panama 2007.

 

"Autour de l'Impressionnisme : les peintres de la Vallée de la Marne" . Noël Coret, Ed. Casterman, 1996 - réédité par La Renaissance du Livre.

.
Jean-Eugène était le frère aîné d' Emile Buland  (1857-1938)  graveur et grand prix de Rome en 1880. 
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique