logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/01/2016

Carl Reichert 1836-1918

Carl Reichert, né à Vienne en 1836, était un peintre autrichien.

Fils du portraitiste et peintre animalier Heinrich Reichert et frère d'Heinrich, peintre de décors de théâtre, il suit les cours de l'académie de dessin de Graz.

carl reichert study of a spaniel.jpg

"Etude pour épagneul" 

Il poursuit ses études à l'académie des Beaux-Arts de Munich puis séjourne à Rome de 1866 à 1867 pour y peindre aux côtés de ses compatriotes Anton Romako (1832-1889) et Ludwig Passini (1832-1903).
carl reichert c.jpg
Carl Reichert 1836-1918.jpg
carl reichert newfoundlander.jpg
 
De 1869 à 1910, Reichert travaille et expose à Vienne. Peintre de scènes de genre, il se spécialise ensuite dans la représentation d'animaux. 
 
carl reichert rr.jpg
 
Carl Reichert b.jpg
carl reichert carl 28.jpg
En 1874, devenu membre de l'union des artistes de Vienne, il expose au Künstlerhaus, bâtiment construit entre 1865 et 1868 par la Société Autrichienne d'Arts Plastiques.
carl reichert A great dane.jpg

Ses remarquables portraits de chiens contribueront grandement à sa notoriété.

Carl Reichert 6.jpg

carl reichert 97.jpg 

carl reichert st.jpg

carl reichert 7.jpg

carl reichert 00.jpg
carl reichert vv.jpg
Vers 1911, Reichert, installé à Graz, publiera une série de gravures représentant des vues de la vieille ville et de son château.
carl reichert cc.jpg
 
Carl Reichert est décédé à Graz à l'âge de 82 ans en 1918.
 
Carl Reichert 1836-1918 c..jpg

En Allemagne, le musée de la ville de Baden-Baden expose quelques unes de ses oeuvres, mais la très grande majorité de ses toiles figure dans des collections privées.

Carl Reichert 44.jpg

28/01/2012

Rudolf Koller 1828-1905

Rudolf Koller.jpgJohann-Rudolf Koller, né en 1828 à Zurich, était un peintre animalier de nationalité suisse.

A Zurich, Koller s'initie à l'art du dessin auprès du paysagiste Johann Jakob Ulrich (1798-1878).

En 1846-1847, il intègre l'académie des Beaux-Arts de Düsseldorf où il suit les cours de Carl Ferdinand Sohn (1805-1867).

kuhe johann-rudolf-koller.jpg
Rudolf Koller

A Düsseldorf, Koller se lie d'amitié avec le peintre suisse Arnold Böcklin (1827-1901).

En 1847, les deux amis visitent Bruxelles et Anvers puis Koller se rend à Paris et poursuit sa formation dans l'atelier du peintre animalier Jacques Raymond Brascassat (1805-1867).

Stier auf der weide.Jpeg
Rudolf Koller      "Stier auf der weide"

A Paris, il se rend au musée du Louvre pour y étudier les maîtres flamands du 17°siècle et il copie les toiles de peintres animaliers reconnus tels Constant Troyon (1810-1865) et Rosa Bonheur (1822-1899).

000.jpg
Rudolf Koller

En 1848, Koller se rend à Barbizon où il côtoie la colonie d'artistes adeptes de la peinture en plein air. Son travail en sera profondément influencé quelques années plus tard.


An_der_Tränke.jpg
Rudolf  Koller     "An der Tränke"

De retour en Suisse, de 1849 à 1850, Koller peint dans le canton de Berne, dans la région de Brünig-Hasliberg.

Hirtenbub mit Schafen an der Quelle.jpg
"Hirtenbub mit Schafen an der Quelle"

Il se rend à Munich et côtoie les artistes du groupe animé par le paysagiste suisse Johann Gottfried Steffan (1815-1905).

Koller rencontre le peintre animalier Friedrich Voltz (1817-1886) et il exécute des études d'animaux dans un haras des alpes bavaroises.

HORSES BALKING AT APPROACHING STORM, 1849.jpg
"Horses at approaching storm"      1849


En 1851, il s'installe à Zurich où il exécute ses premières commandes de peintures animalières.

00.jpg
0000.jpg

Koller se lie d'amitié avec le paysagiste Robert Zünd (1827-1909) et, en 1852-1853, ils peindront ensemble dans la région du lac de Walenstadt.

Heuernte bei drohendem Gewitter 1854.jpg
"Heuernte bei drohendem gewitter"     1854
Botenwagen im Hohlweg.jpg
"Botenwagen im Hohlweg"     1855
Basel, Kunstmuseum

En 1855, Rudolf Koller exécute le portrait de Bertha Schlatter qu'il épousera en 1856.

Bertha Schlatter épouse de l'artiste 1855, 116 x 85,5 cm, Kunsthaus Zurich.jpg
"Bertha Schlatter"     1855
huile sur toile   116 x 85,5 cm
Kunsthaus Zurich

En 1862, il achète une maison -Zur Hornau- sur les bords du lac de Zurich. Koller y élève une grande diversité d'animaux qui deviendront autant de sujets d'études.

Knabe mit Ziege in Landschaft, 1858.Jpeg
"Knabe mit Ziege in Landschaft"   1858

Dès 1865, Koller maîtrise pleinement les techniques de la peinture en plein air et modifie sensiblement son style.

Kühe und Wäscherin am Bach 1865 67.jpg
"Kühe und wäscherin am bach"     1865-67
Madchen mit Rind 1866.jpg
""Mädchen mit Rind"     1866

De la fin de 1868 à juin 1869, Koller voyage et travaille en Italie. Il visite Florence, Rome, Naples et peint dans la campagne romaine.
Pflügende Ochsen 1868.jpg
"Pflügende Ochsen"    1868

Mittagsmahl auf dem Felde, 1869 133 x 196 cm Kunstmuseum Luzern.jpg
"Mittagsmahl auf dem Felde" 1869
huile sur toile  133 x 196 cm
Kunstmuseum Luzern
Kuh, Kopfstudie 1869.Jpeg
"Kuh, Kopfstudie"    1869


Dès 1870, Koller, frappé d'une maladie oculaire, réduit considérablement sa production picturale.

The Hirtenhof 1870.jpg
"Der Hirtenhof"             1870

En 1873, il reçoit une commande de l'industriel et banquier Alfred Escher, l'un des pionniers du chemin de fer suisse. Il réalise une première version de la "Poste du Gothard".

zweispannige_gotthardpost_1873.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Zweispännige Gotthardpost"

1873

 

 

Koller_Gotthardpost 1873.jpg
"Die Gotthardpost"    1873
huile sur toile  117 x 100 cm
Kunsthaus, Zürich

Le succès de ces toiles est tel qu'en 1874 il exécutera une réplique de la "Poste du Gothard" pour la banque "Credit Suisse SKA" de Zurich.

Schimmelpaar Bei Herannahendem Gewitter 1877.jpg
"Schimmelpaar bei herannahendem gewitter"    1877

Kühe mit Reiter am Wasser beim Zürichhorn, 1877.jpg
"Kühe mit Reiter am Wasser beim Zürichhorn"    1877

Alpaufzug_1881.jpg
"Alpaufzug"     1881

BEIM SÄEN, 1882.Jpeg
"Beim säen"    1882


Rudolf Koller reçut de nombreuses distinctions au cours de sa carrière. Honoré d'une médaille d'or à l'exposition de Berne en 1869, à Vienne en 1873 puis à Munich en 1876, il recevra également une médaille d'argent au Salon de Paris en 1879.

0366.jpg

En Suisse, Rudolf Koller sera membre de la Commission Fédérale des Beaux-Arts de 1893 à 1897.
Anni Bei Der Quelle, 1861.jpg
"Anni bei der quelle"    1861

Koller peignit des paysages de montagne et quelques portraits, mais sa notoriété repose essentiellement sur le succès de ses "Postes du Gothard " et de ses peintures animalières.

Il fut souvent considéré comme le digne successeur du néerlandais Paulus Potter (1625-1654), le grand peintre animalier du XVII° siècle.

kuh_1898.jpg
"Weidende, Kuh"     1898

En 1898, une première grande rétrospective de son œuvre, organisée à Zurich, attira plus de 20 000 visiteurs.

La même année, l'université de la ville lui décernera le titre de Docteur Honoris Causa.

Reiter und Bäurin an einem See. 1905.jpg
"Reiter und Bäurin an einem See"     1905

Rudolf Koller sut préserver et marier l'art du réalisme et le souci du détail aux innovations techniques de la peinture en plein air.
Il s'est révélé comme l'un des peintres principaux du courant naturaliste.
Rudolf Koller est décédé à Zurich en 1905.

Ses toiles figurent dans les musées suisses de Zurich, Genève, Bâle, Berne, Neuchâtel et Lucerne.

 

16/03/2011

Jacques Barraband 1767-1809

Peintre, aquarelliste et dessinateur français, Jacques Barraband fut l'ami du wallon Pierre-Joseph Redouté (1759-1840) célèbre peintre de fleurs et de l'explorateur-ornithologue français François Levaillant (1753-1824).
barraband Le petit Perroquet vert [Black-billed Amazon (Amazona agilis).jpg
"petit perroquet vert (Amazona agilis)"

Il introduisit la technique de la gravure imprimée en couleurs en France et devint le peintre des fleurs de l'École des Beaux-Arts de Lyon. 

barraband Variété de Lori à collier (Lorius domicellus).jpg
"variété de Lori à collier   (Lorius domicellus)"

Né en 1767 dans la Creuse à Aubusson, ville où son père, lissier, possédait un atelier de tapisseries, Jacques Barraband suit les cours de l'école de dessin d'Aubusson avant de poursuivre sa formation artistique à Paris, dans l'atelier de la manufacture de tapisseries des Gobelins.
barraband perroquet à calotte bleue.jpg
"Perroquet à calotte bleue"

Aux  Gobelins, Barraband fut l'un des élèves de Joseph Malaine (1745-1809) avant de peindre des porcelaines pour la Manufacture de Sèvres entre 1796 et 1806.

barraband le proméfil.jpg
"Proméfil"

Au Salon de 1804, ses peintures sur porcelaine obtiennent une médaille d’or.

barraband Perroquet à bec couleur de sang Tanygnathus megalorynchos).jpg
"Perroquet à bec couleur de sang (Tanygnathus megalorynchos)"

Reconnu pour ses talents de dessinateur naturaliste est fort apprécié par Napoléon 1er, ce dernier le charge de décorer la salle à manger du château de Saint-Cloud.  Barraband deviendra de ce fait l'un des promoteurs du style empire.

BARRABAND, Jacques Perroquet cendré Tapiré).jpg
"Perroquet cendré Tapiré"

Barraband participera à l’expédition d'Egypte entreprise sous Napoléon (1798-1801). Il sera l'un des réalisateurs des planches de la section d’histoire naturelle de la monumentale "Description de l’Égypte".

Les premiers des 23 volumes de l'ouvrage seront publiés en 1809, les derniers ne le seront qu'en 1823.

barraband le grand Jacamar.jpg
"Grand Jacamar"
Barraband Perruche à large queue (Platycercus elegans).jpg
Perruche à large queue (Platycercus elegans)

Barraband sera également retenu par François Levaillant pour illustrer trois ouvrages monumentaux in-folio qui, consacrés aux oiseaux,furent publiés de 1801 à 1807 : "Histoire Naturelle des Perroquets", "Histoire Naturelle des Oiseaux de Paradis et des Rolliers" et "Histoire Naturelle des Promérops et des Guêpiers".

Barraband L'Oiseau de Paradis rouge. (1806).jpg
"Oiseau de Paradis rouge"   (1806)

Ces ouvrages, commandés par l'empereur Napoléon Ier, étaient offerts à des ambassadeurs et souverains étrangers en qualité de cadeaux diplomatiques.

barraband Touraco géant.jpg
"Touraco géant"

L’histoire naturelle est la grande passion du siècle et pour la première fois dans l’histoire de l’art naturaliste, l’approche scientifique se double d'un souci esthétique.

barraband-J3.jpg
"Grand Cacatoès à huppe jaune (Cacatua galerita)"

L'impératrice Joséphine, propriétaire d'une vaste serre et volière chaude dans le parc du château de la Petite Malmaison, avait prié l’artiste de dessiner quelques spécimens des oiseaux qu'elle possédait.

L’inventaire réalisé après le décès de l’Impératrice révèle qu’elle avait acquis, au Salon de 1808, deux gouaches d’oiseaux de Barraband.

Barraband-Jacques -A-Pair-Of-Leadbeaters-Cocatoos.jpg
"Cacatoès rosalbin (Eolophus roseicapillus)"

Jacques Barraband est décédé en 1809 à Lyon où il était professeur de "peinture de fleurs" à l'école des Beaux-arts.

BARRABAND PERRUCHE OMNICOLORE.jpg
"Perruche omnicolore"

A la mort de Barraband, le peintre naturaliste Auguste Pelletier, élève de Barraband, poursuivra la collaboration entreprise avec François Levaillant.

barraband Le Perroquet Lori-unicolor.jpg
Jacques Barraband  "Perroquet Lori-unicolor"
.

barraband caique.jpgEn 1820, le zoologiste allemand Heinrich Kuhl (1797-1821) commémora l'apport scientifique de Barraband en désignant un perroquet nouvellement découvert en Amazonie, du nom de "Psittacus barrabandi" devenu aujourd'hui "Pionopsitta barrabandi" ou "Caïque de Barraband".

.

.

"Caïque de Barraband"

Les œuvres de Jacques Barraband sont aujourd'hui très recherchées. Ses séries de gouaches et d'aquarelles figurant des perroquets, des oiseaux de paradis et des toucans touchent à la perfection artistique et technique.

Barraband Toucan.jpg
Toucan (Ramphastos tucanus), aquarelle gouachée, 52,2 x 38,2 cm

A titre indicatif, une de ses aquarelles représentant un perroquet lori à collier jaune : "Lorius chlorocercus", mise aux enchères en novembre 2005, fut adjugée 389 000 euros.

barraban lori à collier jaune aquarelle gouachée sur traits de crayon, rehaussée de gomme arabique sur papier crème 53 x 38.jpg
 "Lori à collier jaune"
 aquarelle gouachée sur traits de crayon, rehaussée de gomme arabique sur papier crème   53 x 38 cm

Le musée départemental de la tapisserie de la ville d'Aubusson possède une remarquable collection de gravures de Jacques Barraband.

21/11/2006

Horses painting

medium_lucy_kemp.jpg
Lucy Kemp-Welch
1869-1958
British
medium_joaquin_sorolla.jpg
Joaquin Sorolla
1863-1923
Spanish
medium_john_sargent_noble.jpg
John Sargent Noble
1848-1896
British
medium_kobell_jan.jpg
Jan III Kobell
1800-1838
Dutch

08/10/2006

Peintres animaliers

medium_0cha0.jpg
Alphonse de Neuville
1836–1885
France
medium_adam_julius_the_hayloft.jpg
Julius Adam
1852-1913
Allemagne
medium_roe78.2.jpg
Henriette Ronner Knip
1821-1909
Pays Bas

02/10/2006

Des chiens et des peintres

medium_0hu.jpg
Walter Hunt
1861-1941
USA
medium_0ron.jpg
Henriette Ronner Knip
1821-1909
Pays Bas
medium_0e0.2.jpg
Otto Eerelman
1839-1926
Pays Bas

25/09/2006

Henriette Ronner Knip

Peintre de nationalité néerlandaise, née en 1821, décédée en1909.

Théophile Alexandre Steinlen, célébre pour ses affiches et l'illustration du cabaret du "Chat noir", fut en France, dans les années 1900, le peintre des chats.
Henriette Ronner Knip privilégie et multiplie, elle aussi, vers la même époque aux Pays Bas, la réalisation de ce genre de scènes qu'elle exécute en véritable virtuose....

medium_ro17.jpg
medium_ro10.jpg
medium_ro7.jpg
medium_ro6.jpg
medium_ro5.jpg
medium_ro4.jpg
medium_ro2.jpg
medium_ro1.jpg
medium_ro11.jpg
medium_ro0.jpg

27/06/2006

Constant TROYON ....1810-1865

Peintre français,né à Sévres près de Paris le 28 août 1810. Son père y était peintre dans la célèbre usine de porcelaine. Constant,entré très jeune dans cette manufacture,il y fut lui meme un décorateur minutieux jusqu'à l'age de 20 ans.
Entre 1830 et 1847 , peignant à Barbizon , il s'inspire directement du réel et s'essaie à suivre ses ainés Rousseau et Jules Dupré. Il fut ,comme eux, le défenseur de la thèse du naturalisme.
Troyon est un peintre réaliste. Il appartient à cette admirable pléiade de paysagistes où figuraient Théodore Rousseau, Diaz, Dupré, Flers.
Troyon incarne le mouvement de rénovation dans le paysage dont Turner et Constable avaient été les initiateurs.

Il expose pour la première fois ,deux toiles, au salon de 1833 : la " Maison Colas" à Sèvres et un "coin du parc de Saint-Cloud". Troyon alimentera régulièrement les Salons de sa production où il exposera régulièrement, entre 1833 et 1864, jusqu’à la veille de sa mort.

Entreprenant de nombreux séjours en Normandie puis en Belgique et en Hollande , il y découvre en 1846 les chefs d'oeuvres de Rembrandt , les paysages ensoleillés de Cuyp, et à La Haye, le célèbre taureau de Paul Potier peint en 1625.
Prenant tardivement conscience de ses possibilités et de ses qualités , sans véritablement délaisser la peinture de paysages, il évolue alors rapidement vers la représentation de scènes animalières.
Troyon tient une grande place dans le mouvement animalier et il s’efforce de placer les animaux qu’il représente dans leur véritable milieu.
Peintre animalier de premier rang , sa méthode et ses qualités techniques sont magistrales , ses schémas sont excellents et ses compositions toujours interessantes.L’exécution des toiles est remarquable, la palette simple, la couleur abondante, épaisse, riche, solide, répartie uniquement avec la brosse, la touche pâteuse, la recherche de la composition et de l’effet frappante.

Le succés, bien que tardif de Troyon , se développe rapidement dès 1848 et les années 1853-1860 voient naître des chefs-d’œuvre : La Vallée de la Touques (1853), Bœufs allant au labour (1855), Départ pour le marché (1859), Retour à la ferme (1859), Le Bac (1859) et Troupeau passant à gué. Cinq fois primés aux salons , il y fut décoré de la légion d'honneur par Napoléon III.

Toutes ces toiles seront vite considérées comme des chefs d'oeuvre en Grande-Bretagne, en Amérique et dans tous les pays du continent Européen. Mis en vente chez Christies en 1902, un simple paysage de vaches, de qualité moyenne, atteignit 7350£ , somme considérable pour l'époque .

Troyon est mort, célibataire, à Paris le 21 février 1865. Il est enterré dans le cimetière parisien de Montmartre.
Sa mère, qui lui a survécu , a institué le prix Troyon décerné par l'académie des Beaux Arts aux peintres animaliers.
Emile van Marcke (1827-1891) était l' élève le plus connu de Troyon.

.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique