logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/01/2017

Charles Castellani 1838-1913

Charles Castellani.jpgCharles Castellani-Leonzi, né à Bruxelles en 1838, était un peintre de batailles.
Naturalisé français en 1874, Charles Castellani est décédé à Bois-le-Roi en 1913.

Les zouaves pontificaux à La bataille de Loigny 1879  Huile sur toile Musée de L'Armée, Paris..jpg

"Les zouaves pontificaux à La bataille de Loigny"   1879 

Huile sur toile            Musée de L'Armée, Paris.

Vers 1875, Charles Castellani eut l'idée de créer ses propres panoramas, spectacle pictural très en vogue à l'époque.
Exposés dans de grandes villes européennes telles Rome, Londres, Bruxelles, Madrid, les panoramas de Castellani connaissaient le succès.
En 1881, à Paris, dans une rotonde installée près de la place de la République, au 26 rue de Bondy, il ouvrit le "Grand Panorama National Français". Des panoramas de batailles et d'histoire y étaient proposés au public.
En 1883, après l'avoir exposé à Vienne, Castellani proposa au public un panorama consacré à la Commune de Paris.

Affiche Auteur inconnu Lithographie 60 x 40 cm 1883 Bibliothèque nationale de France..jpg

"La Commune  de Paris"    1883   Auteur inconnu

Lithographie 60 x 40 cm       Bibliothèque nationale de France.

La peinture panoramique de l'époque étant essentiellement dédiée à la représentation héroïque de la guerre de 1870 et au siège de Paris, le sujet était inédit.
Les dernières lois d'amnistie votées le 11 juillet 1880, La Commune n'était plus d'actualité et, Castellani étant ouvertement hostile à cette révolution, il pouvait paraître fort étonnant que l'artiste ait consacré un panorama à cet événement historique. (cf "Confidences d'un panoramiste, Aventures et Souvenirs" par Charles Castellani édité en 1895.)
Le panorama de la Commune exécuté par Castellani en 1883 fut certainement le seul consacré à cet événement.

Affiche Léon Choubrac dit Hope 1847-1885 France Lithographie 60 x 40 cm 1883 Bibliothèque nationale de France..jpg

 Léon Choubrac dit Hope   1847-1885      France

Lithographie 60 x 40 cm   1883    Bibliothèque nationale de France.

Ce panorama recèle de nombreuses zones d'ombre. Contrairement à la plupart des panoramas, il n'en existe aucune étude, esquisse, maquette, gravure, reproduction photographique ou livret explicatif. Son titre semble changer d'une affiche à l'autre : "La Commune de Paris, 1871" où "Le dernier jour de la Commune de Paris, 1871". Lors de sa présentation à Vienne, le panorama était intitulé "Vue de Paris des Buttes-Chaumont, le dernier jour de la Commune".

Les trois affiches connues vantant ce panorama montrent, sur un fond de paysage urbain incendié, un fédéré juché sur une barricade brandissant un drapeau rouge tandis que les soldats des troupes versaillaises donnent l'assaut.

Affiche Léon Choubrac dit Hope 1847-1885 Le Dernier jour de la Commune.jpg

Léon Choubrac dit Hope    1847-1885

"Le Dernier Jour de la Commune"    1883

Ces trois affiches, conformes à l'esprit du panorama, suggéraient une représentation spectaculaire de la Commune.
L'interprétation "versaillaise" du panorama de Castellani banalisait la violence des combats de "la semaine sanglante" de mai 1871. Devenu le spectacle d'une simple opération militaire de l'armée régulière, le panorama contribuait à diffuser une vision aseptisée de l'impitoyable et violente répression qui suivit la Commune.

Source : Bertrand Tillier  "La Commune, révolution sans images ?"  2004   Édition Champ Vallon.

 
 

14/01/2017

Louis Léopold Boilly 1761-1845

Les Grimaces, série de 92 lithographies satiriques qui, exécutées entre 1823 et 1826, seront éditées à Paris par le lithographe François-Séraphin Delpech (1778-1825) dans le "Recueil de grimaces".

Les cinq sens.jpg

"Les cinq sens"

Les faux toupets.jpg

"Les faux toupets"

Les Fumeurs et les Priseurs.jpg

"Les Fumeurs et les Priseurs"

Les gueux.JPEG

"Les gueux"

Les Lunettes.jpg

"Les Lunettes"

Les Moustaches 1824 Lithographie 24 x 31, 8 cm.JPG

"Les Moustaches"        1824

Lithographie    24 x 31, 8 cm

Réjouissances publiques, départ pour les distributions.jpg

"Réjouissances publiques, départ pour les distributions"

Les grimaces.JPEG

"Les grimaces"

Le pouvoir de l'Eloquence.jpg

"Le pouvoir de l'Eloquence"

Les Bossus.jpg

"Les Bossus"

07/01/2017

Louis Léopold Boilly 1761-1845

Les Grimaces, série de 92 lithographies satiriques qui, exécutées entre 1823 et 1826, seront éditées à Paris par le lithographe François-Séraphin Delpech (1778-1825) dans le "Recueil de grimaces".

Les nez camards.JPEG

"Les nez camards"

Les nez ronds.JPEG

"Les nez ronds"

Le Baume d'Acier.JPG

"Le Baume d'Acier"

L'Adroit Barbier.jpg

"L'Adroit Barbier"

La félicité parfaite.jpg

"La félicité parfaite"

Consultation de médecins.JPEG

"Consultation de médecins"

Les amateurs de tableaux  ca.1825 Lithographie Palais des Beaux-Arts de Lille, France..jpg

"Les amateurs de tableaux"         c.1825

Lithographie                Palais des Beaux-Arts de Lille, France.

Le Concert.jpg

"Le Concert"

Les antiquaires.JPEG

"Les antiquaires"

Les Cancans.jpg

"Les Cancans"

04/01/2017

Louis Léopold Boilly 1761-1845

Louis Léopold Boilly, peintre portraitiste français. Né en 1761 à La Bassée près de Lille, décédé à Paris en 1845.

Autoportrait en Jean qui rit  Dessin sur papier, crayon noir et rehauts de blanc 23 x 17,4 cm    Museum of Fine Arts, Boston, USA..jpg

"Autoportrait en Jean qui rit"

Dessin sur papier, crayon noir et rehauts de blanc    23 x 17,4 cm   

Museum of Fine Arts, Boston, USA.

Autoportrait dit Surprise Dessin sur papier Collection privée..jpg

"Autoportrait"  dit  "Surprise

Dessin sur papier            Collection privée.

Autoportrait grimaçant c.1822-1823 Crayon sur papier 24,8  x 19,7 cm Collection privée..jpg

"Autoportrait grimaçant"      c.1822-1823

Crayon, rehauts de blanc sur papier  24,8  x 19,7 cm      Collection privée.

Portraits du chanteur Simon Chenard et du peintre François-Pascal-Simon Gérard  c.1791 Crayon noir, rehauts de blanc, sur papier bleu, 19,2 x 28 cm Collection privée..jpg

"Portraits du chanteur Simon Chenard et du peintre François-Pascal-Simon Gérard"   c.1791

Crayon noir, rehauts de blanc sur papier bleu  19,2 x 28 cm     Collection privée.

Portraits de la famille de l'artiste et de ses serviteurs c.1800 Crayon,  rehauts de blanc  sur papier vélin brun clair  45 x 29,7 cm The Morgan Library & Museum New York..jpg

"Portraits de la famille de l'artiste et de ses serviteurs"   c.1800

Crayon, rehauts de blanc sur papier vélin brun clair  45 x 29,7 cm

The Morgan Library & Museum, New York.

Trois jeunes artistes dans un studio c.1820  Dessin crayon noir, rehauts de blanc sur papier beige Getty Center, Los Angeles, USA..jpg

"Trois jeunes artistes dans un studio"    c.1820 

Dessin crayon noir, rehauts de blanc sur papier beige

Getty Center, Los Angeles, USA.

Les Grimaces 1823-1823.jpg

"Les Grimaces"        1823

Metropolitan Museum of Art, New York. 

01/01/2017

Louis Léopold Boilly 1761-1845

Louis Boilly.jpgLéopold Boilly, né à La Bassée près de Lille en 1761, était un peintre portraitiste, miniaturiste et graveur français.
Fils d'un sculpteur sur bois, il est élevé à Douai, où, jusqu'à l'âge de dix-sept ans, il s'initie à la peinture auprès du professeur de l'académie d'art de la ville, Charles-Alexandre-Joseph Caullet (1741-1825).
Dès 1778, à Arras, il étudie la technique de la peinture en trompe-l'œil auprès de Dominique Doncre (1743-1820).

A trompe-l'oeil with a man's head through a canvas Huile sur toile 61 x 47 cm Collection privée..JPG

 "A trompe-l'oeil with a man's head through a canvas"

Huile sur toile   61 x 47 cm         Collection privée.

En 1785, il s'établit à Paris où il peint des scènes de rue et de la vie quotidienne.

L'averse, dit aussi Passez, payez c. 1805 Huile sur toile 32 x 40 cm Musée du Louvre, Paris..jpg

"L'averse"  dit aussi "Passez, payez"   c.1805

Huile sur toile  32 x 40 cm        Musée du Louvre, Paris.

Il exécute également des scènes de boudoir fort appréciées des riches amateurs d’art de l’Ancien Régime.

La visite reçue  1789 Huile sur toile 45 x 55 cm  Musée de l'hôtel Sandelin, Saint-Omer, France..jpg

"La visite reçue"     1789

Huile sur toile  45 x 55 cm   Musée de l'hôtel Sandelin, Saint-Omer, France.

Après 1789, cette catégorie traditionnelle d’acheteurs disparue, Boilly s'oriente vers la peinture de portraits. Il réalise des portraits de petit format, environ 22 x 16 cm, qui, peints rapidement, sont d’un prix raisonnable pour l’acheteur.

Portrait de femme Huile sur toile 18 x 13 cm Collection privée..JPG

"Portrait de femme"

Huile sur toile  18 x 13 cm        Collection privée.

Boilly remporte un grand succès, il réalisera environ 4 000 de ces petits portraits au cours de sa carrière.

Portrait d'un homme au gilet jaune  Huile sur papier marouflé sur toile 21,5 x 16,5 cm Collection privée..JPG

"Portrait d'un homme au gilet jaune"

Huile sur papier marouflé sur toile 21,5 x 16,5 cm      Collection privée.

Entre 1789 et 1791, il peint une série de huit œuvres pour le riche collectionneur avignonnais Esprit-Claude-François Calvet. Exécutées sur des thèmes imposés par Calvet, ces petites scènes de sujet moralisateur ou galant évoquent le genre et l'esprit de Jean-Honoré Fragonard (1732-1806).

L'Amant jaloux 1791 Huile sur toile 46 x 55 cm Musée de l'Hôtel Sandelin, Saint-Omer, France..jpg

"L'Amant jaloux"      1791

Huile sur toile    46 x 55 cm

Musée de l'Hôtel Sandelin, Saint-Omer, France.

Boilly expose pour la première fois au Salon de 1791. Il y est reconnu tant pour ses portraits et ses peintures en trompe-l'œil que pour ses scènes de genre aux thèmes galants ou grivois.

Honni soit qui mal y pense  Huile sur toile 42,2 x 32,5 cm  Collection privée..JPG

"Honni soit qui mal y pense

Huile sur toile   42,2 x 32,5 cm        Collection privée.

En 1794, dénoncé pour obscénité par le peintre révolutionnaire puritain Jean-Baptiste Wicar (1762-1834), la Société Républicaine des Arts le menace de poursuites par le Comité de salut public. Pour sa défense, Boilly invite les membres du Comité dans son atelier où il expose une série de toiles relevant de thèmes patriotiques.

Maximilien Robespierre c.1791 Huile sur toile 41 x 32 cm  Palais des Beaux-Arts de Lille, France..jpg

"Maximilien Robespierre"      c.1791

Huile sur toile  41 x 32 cm   Palais des Beaux-Arts de Lille, France.

Le chanteur Simon Chenard (1758-1832), en costume de Sans-Culotte 1792  Huile sur panneau 33,5 x 22,5 cm Musée Carnavalet, Paris..jpg

"Le chanteur Simon Chenard (1758-1832), en costume de Sans-Culotte"  1792

Huile sur panneau   33,5 x 22,5 cm         Musée Carnavalet, Paris.

Les peintures de Boilly, finement observées puis minutieusement exécutées, reflètent toute la diversité des coutumes et des costumes de la vie parisienne entre la Révolution et la fin de la Seconde Restauration.

Une dame accoudée à une table Huile sur carton 18,5 x 14,5 cm Collection privée..JPG

"Une dame accoudée à une table

Huile sur carton 18,5 x 14,5 cm       Collection privée.

Louis Léopold Boilly exposa régulièrement au Salon du Louvre de 1791 à 1824.
Son travail, très apprécié du public, fut récompensé d'une médaille d'or en 1804.

Intérieur d’un café c.1824  Huile sur toile  Musée Condé, Chantilly, France..jpg

"La partie de dames au café Lamblin au Palais-Royal"   c.1824 

Huile sur toile  38 x 55 cm        Musée Condé, Chantilly, France.

Entre 1823 et 1826, Boilly exécute une série de 92 lithographies satiriques. Elles seront ensuite publiées par le cabinet parisien du portraitiste lithographe François-Séraphin Delpech (1778- 1825) dans le "Recueil de grimaces".

Les Grimaces (2).jpg"

"Les Grimaces"

Louis Léopold Boilly, nommé chevalier de la Légion d'honneur, devient membre de l'Institut de France en 1833.

Le jeune porteur de lettre Huile sur papier marouflé sur toile 31 x 22,5 cm Collection privée..JPG

"Le jeune porteur de lettre"

Huile sur papier marouflé sur toile  31 x 22,5 cm     Collection privée.

Son œuvre compte environ 4500 portraits et 500 scènes de genre. Passé de mode après "Les Trois Glorieuses" de 1830, son travail reste aujourd'hui très apprécié pour son intérêt documentaire et historique.

Une loge, un jour de spectacle gratuit 1830 Musée Lambinet, Versailles.jpg

"Une loge, un jour de spectacle gratuit"     1830

Huile sur toile 32,5 x 41,5 cm      Musée Lambinet, Versailles

Louis Léopold Boilly est décédé à Paris en 1845 à l'âge de 83 ans.

En marge des grands courants picturaux de son temps, Boilly fut certainement l’un des artistes français les plus originaux des XVIII° et XIX° siècles.

Portrait d'une femme au turban Huile sur toile 22 x 17 cm Collection privée..JPG

"Portrait d'une femme au turban"

Huile sur toile  22 x 17 cm       Collection privée.

Ses trois fils, Julien Léopold (1796-1874), Édouard (1799-1854) et Alphonse Léopold (1801-1867), furent eux aussi artistes peintres.
En France, quelques-unes des toiles de Louis Léopold Boilly figurent dans les musées parisiens du Louvre, des Arts Décoratifs, Marmottan, Carnavalet, au palais des Beaux-Arts de Lille, au musée Sandelin de Saint-Omer, au musée Magnin de Dijon et au musée des Beaux-Arts de Rouen.

Portrait du compositeur François-Adrien Boieldieu 1800 Huile sur toile 65,5 x 54,5 cm Musée des Beaux-Arts Rouen, France..jpg

"Portrait du compositeur François-Adrien Boieldieu"    1800

Huile sur toile  65,5 x 54,5 cm    Musée des Beaux-Arts, Rouen, France.

Son travail est également exposé aux États-Unis, à l'Art Institute de Chicago, à la National Gallery de Washington, en Russie, au musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg et trois autres de ses toiles sont la propriété de la Wallace Collection de Londres.

Portrait d'un homme au cheveux blancs 1807 Huile sur toile 21,9 x 17 cm Collection privée..JPG

"Portrait d'un homme au cheveux blancs"    1807

Huile sur toile  21,9 x 17 cm      Collection privée.

En 1995-96, aux États-Unis, une importante exposition du travail de Boilly fut organisée au Kimbell Art Museum de Forth Worth et à la National Gallery of Art de Washington.

Portrait d'une jeune femme Huile sur toile 21,5 x 16,5 cm Collection privée..JPG

"Portrait d'une jeune femme"

Huile sur toile   21,5 x 16,5 cm          Collection privée.

A l'automne 2011, le Palais des Beaux-Arts de Lille présentait la première grande rétrospective de l’œuvre de Louis Boilly depuis 1930. Organisée à l’occasion du 250ème anniversaire de la naissance du peintre, l’exposition présentait 190 peintures et dessins en provenance de musées de France et de grands musées américains, anglais et russes.

29/12/2016

Nord .....

nord 3.JPG

25/12/2016

Christmas Roses

Cecil Kennedy 1905-1997  England Christmas Roses Huile sur toile 30,5 x 25,5 cm Collection privée..jpg

Cecil Kennedy   1905-1997         England

"Christmas Roses"

Huile sur toile  30,5 x 25,5 cm        Collection privée.

24/12/2016

Morteza Katouzian 1943-

morteza-katouzian.jpgMorteza Katouzian, né le 3 Juillet 1943 à Téhéran, est un artiste peintre iranien.
Autodidacte, passionné de dessin et de peinture, il affine son talent durant toute sa jeunesse.

The Moving 1987 Huile sur toile 112 x 84 cm.jpg

"The Moving"      1987

Huile sur toile   112 x 84 cm    Morteza Katouzian Gallery.

En 1960, il débute une carrière de graphiste professionnel dans une agence de publicité où il illustre des brochures, des couvertures de livres et conçoit des affiches et des logos.

In the Memory of Parvin Etesami 1985  Huile sur toile 84 x 112 cm.jpg

"In the Memory of Parvin Etesami"     1985 

Huile sur toile  84 x 112 cm      Morteza Katouzian Gallery.

En 1974, responsable des expositions de Téhéran Graphics International, il organise "African Affamés" parrainé par l'organisation internationale IAA. Katouzian y remporte le prix de "l'Affiche de l'intégration".

On the Pavement 1984  Huile sur toile 71 x 36 cm.jpg

"On the Pavement"       1984 

Huile sur toile 71 x 36 cm      Morteza Katouzian Gallery.

Dans les années précédant la révolution iranienne de 1979, il fut l'un des fondateurs du syndicat des artistes graphiques. Il en sera le président du conseil d'administration durant deux ans.

The Sad Girl 1986 Huile sur toile 76 x 60 cm.jpg

"The Sad Girl"     1986

Huile sur toile  76 x 60 cm     Morteza Katouzian Gallery.

Au cours des dernières années, Morteza Katouzian a participé à de nombreuses expositions collectives et a tenu quatre expositions individuelles. Ces expositions, au vu de la grande qualité des œuvres exposées, connurent le plus grand succès de l'histoire de l'art en Iran.

A Child of our City  1992  Huile sur toile 100 x 72 cm ..jpg

"A Child of our City"    1992 

Huile sur toile  100 x 72 cm     Morteza Katouzian Gallery.

En 1979, l'exposition de ses œuvres au musée d'art contemporain de Téhéran connu 20 000 visiteurs.
En 2008, Morteza Katouzian expose 94 de ses toiles au Complexe culturel-historique de Sa'dābād de Téhéran.

Life's Burden 1995 Huile sur toile 120 x 95 cm.jpg

"Life's Burden"    1995

Huile sur toile  120 x 95 cm     Morteza Katouzian Gallery.

En Juin 2008, Morteza Katouzian, en raison de 50 ans d'activité dans le domaine de la peinture et de 30 années d'enseignement dédiées à la jeunesse iranienne, fut officiellement distingué par l'UNESCO.

Exhausted from Work 1997 Huile sur toile 120 x 90 cm.jpg

"Exhausted from Work"     1997

Huile sur toile 120 x 90 cm    Morteza Katouzian Gallery.

Durant 30 ans, des dizaines de peintres ont été formés dans l'atelier de Katouzian. Les peintures de ses élèves ont fait l'objet de trois expositions collectives dont une au musée d'art contemporain de Téhéran. Katouzian fit publier un livre des tableaux de ses élèves en 2005.

Persian girls  Huile sur toile.jpg

"Persian girl

Huile sur toile     Collection privée.

Un grand nombre d'œuvres de Katouzian sont reproduites sous forme d'affiches et quatre livres traitant de ses peintures ont été publiés.

The Baluch in Bazar 1996 Huile sur toile 110 x 83 cm.jpg

"The Baluch in Bazar"       1996

Huile sur toile  110 x 83 cm     Morteza Katouzian Gallery.

Si cinq de ses tableaux figurent au musée d'art contemporain de Téhéran, la très grande majorité de son travail est la propriété de collectionneurs iraniens ou étrangers.

Tired Old Man 2005 Huile sur toile 60 x 45 cm.jpg

"Tired Old Man"      2005

Huile sur toile  60 x 45 cm      Morteza Katouzian Gallery.

Morteza Katouzian est aujourd'hui considéré comme le maître des peintres réalistes iraniens.

21/12/2016

Mansudae Art Studio

Entreprise d’État fondée en novembre 1959 à Pyongyang, capitale de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), le Mansudae Art Studio est probablement le plus grand centre de production d'art de qualité dans le monde.

Employant environ 4000 personnes dont 1000 artistes, le studio, divisé en 13 groupes créatifs, comporte sept usines de fabrication et plus de 50 départements d'approvisionnement en divers matériaux.

Park Ryong Sam  Adieux, 1977 Chosonhwa  48,5 x 64  Musée national de Choson, Pyongyang, RPDC..jpg

Park Ryong Sam       "Adieux"      1977

Chosonhwa, encre sur papier de riz    48,5 x 64 cm    

Musée national de Choson, Pyongyang, RPDC.

Au Mansudae Art Studio sont réalisées des sculptures en bronze, des céramiques, des gravures sur bois, des broderies, des peintures de bijoux exécutées au moyen de poudres de pierres précieuses et semi-précieuses, des dessins au fusain, des aquarelles, des peintures à l'huile, à l'acrylique et des peintures coréennes à l'encre sur papier (Chosonhwa)*

Kim Ryong 1967- Vallée dans les montagnes 2006 Chosonhwa 62 x 73 cm Mansudae Art Studio Gallery, Pyongyang, RPDC..JPG

Kim Ryong  1967-

"Vallée dans les montagnes"   2006

Chosonhwa 62 x 73 cm        Mansudae Art Studio Gallery, Pyongyang, RPDC.

Le Mansudae Art Studio n'est pas une école et presque tous les artistes sont diplômés de l'Université de Pyongyang. Âgés de 25 à plus de 70 ans, les artistes sont tous salariés. Les profits étant versés à l’État, ils ne perçoivent pas les bénéfices de leurs œuvres.

Hong Jae Chol    Dans le courant.jpg

Hong Jae Chol        "Dans le courant"

Les deux plus hautes récompenses artistiques de la Corée du Nord, "Artistes du Mérite" et "Artistes du Peuple", ont été décernées à plus de la moitié des artistes affiliés au Mansudae Art Studio.

Chosonhwa, London.jpg

En Corée du Nord, le monde de l'art est contrôlé. Si, depuis 1970, la peinture de paysages est devenue populaire, la peinture abstraite n'existe pas et nombre de peintures sont réalisées dans le style du réalisme socialiste nord-coréen, l’idéologie du Juche.**

Kim Ryong La patrouille de sécurité  2005.jpg

Kim Ryong    "La patrouille de sécurité"    2005

Tous les portraits et effigies publiques de la famille Kim sont exclusivement réalisés par des artistes du studio.
La grande majorité des œuvres d'art du pays ont été réalisées par des artistes du Mansudae Art Studio.

Gim Guang Un   Autumn in Mount Kum Gang  2006  Chosonhwa 98 x 58 cm Mansudae Art Studio Gallery, Pyongyang, RPDC..JPG

Gim Guang Un  

"Autumn in Mount Kum Gang"   2006 

Chosonhwa 98 x 58 cm   Mansudae Art Studio Gallery, Pyongyang, RPDC.

Le studio a également produit les monuments les plus importants de la Corée du Nord, tel le monument de la fondation du Parti coréen des travailleurs de Pyongyang.
Depuis 1970, la division commerciale pour les pays étrangers, "Overseas Project Group of Companies Mansudae", a créé des monuments dans 18 pays africains et asiatiques.

Ri Gyong Nam 1940-  Artiste du Peuple Nuit de pleine lune 2006 Peinture coréénne 69 x 75 cm Mansudae Art Studio Gallery, Pyongyang, RPDC..JPG

Ri Gyong Nam  1940-      Artiste du Peuple

"Nuit de pleine lune"    2006

Chosonhwa 69 x 75 cm    Mansudae Art Studio Gallery, Pyongyang, RPDC.

En 2004, les artistes du "Mansudae Overseas Project Group", se basant sur de vieilles photographies, ont reconstruit la "Fairy Tale Fountain" de Francfort. Cette fontaine, détruite pour la fonte de son métal lors de la seconde guerre mondiale, reste à ce jour le seul monument bâti par les artistes du studio dans un pays occidental.

Kim Chol Tigre en hiver 2014.jpg

Kim Chol      "Tigre en hiver"     2014

Depuis 2009, le studio possède une filiale en Chine, le Musée d'art Mansudae de Pékin qui commercialise le travail des artistes du studio.

2014.jpg

En novembre 2014, le travail d'un groupe d'artistes du Mansudae Art Studio a été exposé à l'ambassade de la République populaire démocratique de Corée de Londres.

Jon Pyong Jin  1971  Huile sur toile, 2014.JPG

 Jon Pyong Jin    1971- 

Londres, 2014      Huile sur toile

A l'été 2016, une exposition de peintures nord-coréenne, la première du genre, fut organisée aux États Unis. Intitulée "L'art contemporain en Corée du Nord : L'évolution du réalisme socialiste", cette exposition était visible au Katzen Arts Center, musée de l'université américaine, à Washington.

Choe Chang Ho  Un ouvrier 2014.jpg

Choe Chang Ho    "Un ouvrier"    2014

* Le genre "Peinture coréenne" se réfère à des peintures à l'encre sur papier de riz (Chosonhwa) qui restent très populaires en République populaire démocratique de Corée.
Dès 1959, les sujets étant uniquement politiques et sociaux, la peinture coréenne était pratiquement la seule technique picturale utilisée. De nombreux artistes du Mansudae Art Studio excellent aujourd'hui dans cette technique et, si depuis les années 1970, les paysages et la nature sont devenus des sujets très appréciés, la technique dite de la "peinture coréenne" est toujours utilisée pour les œuvres sociales ou politiques les plus importantes.
** Le "Juche" est une idéologie autocratique développée en 1955 par le président de la Corée du Nord Kim Il-sung. La doctrine du Juche reprend les idées du communisme et repose également sur le principe d'indépendance politique, d'auto-suffisance économique et d'autonomie militaire. Kim Il-sung ayant perçu les limites historiques du marxisme-léninisme, la doctrine du "Juche" constitue une nouvelle idéologie révolutionnaire propre à la Corée du Nord.

17/12/2016

Pere Borrell del Caso 1835-1910

Borrell del caso.jpgPere Borrell del Caso, né à Puigcerdà en 1835, était un peintre et graveur catalan.
Après avoir appris avec son père l'art de travailler le bois, il suit les cours de "La Llotja", école des Beaux-Arts de Barcelone*. Il y suit les cours du peintre nazaréen Claudi Lorenzale (1816-1889) et du paysagiste catalan Lluís Rigalt i Farriols (1814-1894).
Dans les années 1870, Pere Borrell del Caso devint professeur de peinture au Colegio Peninsular de Barcelone.
Portraitiste accompli, Pere Borrell del Caso exécutait également des scènes religieuses. Plusieurs de ses toiles, d'influence nazaréenne, figurent dans le musée national d'art de Catalogne de Barcelone.
Refusant par deux fois, les propositions d'enseigner à "La Llotja", en 1897, il fonde avec le paysagiste Francesc Guasch i Homs (1861-1923), une académie privée de dessin et de peinture, la "Sociedad de Bellas Artes".
Pere Borrell del Caso est aujourd'hui essentiellement connu pour son tableau exécuté en 1874, le célèbre trompe-l'œil "Escapando de la crítica", "Évasion de la critique".

Escapando de la crítica  1874 Huile sur toile  Siège de la banque d'Espagne, Madrid..jpg

"Escapando de la crítica"     1874

Huile sur toile 76 x 63 cm    Siège de la banque d'Espagne, Madrid.

Deux fillettes 1880 Huile sur toile  69 x  69 cm Museu del Modernisme Català, Barcelone..jpg

"Deux fillettes"    1880

Huile sur toile    69 x 69 cm

Museu del Modernisme Català, Barcelone.

Deux enfants rieurs.jpg

"Deux enfants rieurs"

Pere Borrell del Caso est décédé à Barcelone en 1910 à l'âge de 75 ans.

*la Llotja est le nom populaire de l‘école supérieure de design et d'art fondée en 1775 par l'association des commerçants de Barcelone sous le nom d'école gratuite de stylisme. Son siège initial était situé dans la loge de mer de Barcelone, "la Llotja de mar", salle des ventes construite au XVIII° siècle à l'usage des marchands de la ville.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique