logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/11/2015

José María Velasco 1840-1912

José María Velasco Gómez  1840-1912 Mexique.jpgJosé María Velasco Gómez-Obregón, né en 1840 dans le village de Temascalcingo, état de Mexico, était un peintre paysagiste mexicain.
En 1858, il intègre l'Académie Royale des Beaux-Arts de San Carlos placée sous la direction de Miguel Mata. Il y suit les cours du peintre paysagiste italien Eugenio Landesio (1810-1879).

La cour de l'ancien couvent de San Agustin 1861 Huile sur toile 36 x 45 cm Musée national d'art, Munal, Mexico..jpg

José María Velasco

"La cour de l'ancien couvent de San Agustin"      1861

Huile sur toile  36 x 45 cm    Musée national d'art, Munal, Mexico.

En 1868, José María Velasco est nommé professeur à l'académie des Beaux-Arts de San Carlos. Il y enseignera jusqu'en 1902.

Usine textile de La Hormiga, 1863  Huile sur toile 70 x 92 cm Musée national d'art, Munal, Mexico..jpg

"Usine textile de La Hormiga"     1863 

Huile sur toile   70 x 92 cm     Musée national d'art, Munal, Mexico.

Passionné de zoologie et de botanique, il est élu membre de la société mexicaine d'histoire naturelle.

Cascade de Tuxpango 1874  Huile sur toile 45 x 34 cm Collection privée..jpg

"Cascade de Tuxpango"      1874 

Huile sur toile    45 x 34 cm        Collection privée.

En 1874 et en 1876, au Mexique, José María Velasco obtient des médailles d'or aux expositions nationales des Beaux-Arts.

En 1876, il est également médaillé lors de l'Exposition Internationale Universelle de Philadelphie.

Vallée de Mexico 1877  Huile sur toile  160,5 x 229,7 cm Musée national d'art, Munal, Mexico..jpg

"Vallée de Mexico"     1877 

Huile sur toile 160,5 x 229,7 cm   Musée national d'art, Munal, Mexico.

En 1877, Velasco est nommé professeur de peinture de paysages et de perspective à l'École Nationale des Beaux-Arts.

En 1878, le prix de l'Académie nationale du Mexique lui est attribué.

Le pont de Metlac 1881 Huile sur toile Collection privée..jpg

"Le pont de Metlac"    1881

Huile sur toile         Collection privée.

Ahuehuete de la Noche Triste  (cyprès de Montézuma) 1885 Huile sur toile 106 x 76 cm Musée national d'histoire, Mexico..jpg

"Ahuehuete de la Noche Triste" (cyprès de Montézuma)  1885

Huile sur toile 106 x 76 cm   Musée national d'histoire, Mexico.

En 1889, lors de l'Exposition Universelle de Paris, José María Velasco est à la tête de la délégation mexicaine. Soixante-huit de ses toiles seront exposées dans le pavillon mexicain et José María Velasco fut nommé chevalier de la légion d'honneur.

Cardon Cactus, village de Tecomavaca 1887 Huile sur papier 62,5 x 46,3 cm Musée national d'art, Munal, Mexico..jpg

"Cardon Cactus"  village de Tecomavaca   1887

Huile sur papier  62,5 x 46,3 cm     Musée national d'art, Munal, Mexico.

En 1893, José María Velasco participe à l'Exposition Universelle de Chicago.

A Madrid, Il obtient la médaille d'or de l'exposition organisée pour le quatrième centenaire du voyage de Colomb.

Cathédrale d'Oaxaca 1887 Huile sur toile 46 x 62 cm Musée national d'art, Munal, Mexico..jpg

"Cathédrale d'Oaxaca"     1887

Huile sur toile  46 x 62 cm    Musée national d'art, Munal, Mexico.

En 1900, au Mexique, il est médaillé lors de l'exposition des Beaux-Arts de Puebla.

Baie de La Havane 1889 Huile sur papier marouflé sur toile 45,5 x 62,3 cm Musée national d'art, Munal, Mexico..jpg

"Baie de La Havane"    1889

Huile sur papier marouflé sur toile    45,5 x 62,3 cm

Musée national d'art, Munal, Mexico.

En 1902, Velasco cesse d'enseigner à l'académie des Beaux-Arts de San Carlos.

Glen Metlac 1893 Huile sur toile 105 x 160 cm Musée national d'art, Munal, Mexico..jpg

"Glen Metlac"      1893

Huile sur toile 105 x 160 cm   Musée national d'art, Munal, Mexico.

José María Velasco, victime d'une crise cardiaque, est décédé en 1912 dans le village de Guadalupe Hidalgo, près de Mexico. Il y repose dans le panthéon de Tepeyac.

Paysage 1904  Huile sur panneau 15,24 x 23, 5 cm Collection privée..jpg

"Paysage"      1904 

Huile sur panneau   15,24 x 23, 5 cm     Collection privée.

Grand novateur et précurseur de la peinture de paysage dans son pays, José María Velasco est considéré comme l'un des plus importants artistes mexicains de la seconde moitié du XIX° siècle.

Popocatepetl et Iztaccíhuatl Huile sur toile 50 x 70 cm Collection privée..jpg

"Popocatepetl et Iztaccíhuatl"

Huile sur toile   50 x 70 cm      Collection privée.

Le musée national d'art de Mexico détient aujourd'hui plus de 190 de ses peintures, aquarelles et dessins.

Vallée de Mexico du Molino del Rey 1900 Huile sur toile 70 x 97 cm Musée national d'art, Munal, Mexico..jpg

"Vallée de Mexico du Molino del Rey"    1900

Huile sur toile 70 x 97 cm     Musée national d'art, Munal, Mexico.

09/11/2015

Esteban Chartrand 1840-1844

Esteban Chartrand 1840-1884.jpgEsteban Chartrand y Dubois, né en 1840 à Limonar dans la province de Matanzas, était un peintre paysagiste cubain.
Issu d'une famille aisée de planteurs d'origine française, il montre très tôt, comme ses frères Felipe et Augusto, des dispositions pour le dessin et la peinture.

Il effectue, dès l'âge de 14 ans, un voyage d'étude à Paris. Une dizaine d'années plus tard, en 1864, de retour à Paris, il devient l'élève du peintre paysagiste, cofondateur de l'école de Barbizon, Théodore Rousseau (1812-1867).
De retour à Cuba, il expose à La Havane où il reçoit ses premières récompenses en 1866 et 1867.

Crépuscule 1867 Huile sur toile 55,88 x 92.075 Collection privée..jpg

"Crépuscule"     1867

Huile sur toile   55,88 x 92,07 cm       Collection privée.

Il reçoit également le trophée des "Fleurs d'or" lors d'une exposition à Matanzas.

Baie de Matanzas  1873 Huile sur toile 43,4 x 74.2cm Collection privée..jpg

"Baie de Matanzas"      1873

Huile sur toile  43,4 x 74.2cm       Collection privée.

En 1870, il expose aux Etats-Unis lors de la foire florale de Charleston en Caroline du Sud.

Cuba 1872 Huile sur panneau 18 x 23,5 cm Collection privée..jpg

"Paysage de Cuba"     1872

Huile sur panneau   18 x 23,5 cm          Collection privée.

En 1876, il participe à l'exposition universelle commémorant le centenaire de l'indépendance des États-Unis, à Philadelphie.

Vallée de Yumuri  c.1875 Huile sur toile 101,6 x 120 cm Collection privée..jpg

"Vallée de la rivière Yumurí"   c.1875

Huile sur toile  101,6 x 120 cm        Collection privée.

En 1881, il expose de nouveau au Salon de Matanzas de Cuba.

Paysage cubain 1879 Huile sur toile Palacio de los Capitanes Generales, La Havane..JPG

"Paysage cubain"    1879

Huile sur toile     Palacio de los Capitanes Generales, La Havane.

Au début des années 1880, Esteban Chartrand s'installe aux Etats-Unis, à Hoboken, dans le New Jersey, pour se soigner de la tuberculose. Il y décède en 1884, à l'âge de 44 ans.

Les fugueurs 1880 Huile sur toile 54 x 91,4 cm Collection privée..jpg

"Les fugueurs"    1880

Huile sur toile  54 x 91,4 cm        Collection privée.

Esteban Chartrand est considéré comme le plus remarquable paysagiste cubain de tous les temps.

Paysage 1882 Huile sur toile 40,3 x 32.4 cm Collection privée..JPG

"Paysage, plantation"     1882

Huile sur toile   40,3 x 32.4 cm         Collection privée.

Quarante-sept de ses toiles sont exposées dans des musées cubains, notamment au musée national des Beaux-Arts de La Havane.

Castillo de la Chorrera, 1882. Huile sur toile. 45,5 x 84 cm Musée national des Beaux-Arts, La Havane..JPG

"Castillo de la Chorrera"    1882

Huile sur toile  45,5 x 84 cm   Musée national des Beaux-Arts, La Havane.

Paysage marin 1877  Huile sur toile 64,5 x 127 cm Musée national des Beaux-Arts, La Havane..jpg

"Paysage marin"      1877 

Huile sur toile  64,5 x 127 cm  Musée national des Beaux-Arts, La Havane.

Aux Etats-Unis, une trentaine de ses œuvres sont répertoriées dans des collections privées.

Cuba, coucher de soleil 1874  Huile sur toile 43,2 x 73,7 cm Collection privée..jpg

"Cuba, coucher de soleil"      1874 

Huile sur toile   43,2 x 73,7 cm         Collection privée.

Deux autres de ses toiles figurent au musée des Arts et des Sciences de Daytona Beach et une autre au musée Flagler de Palm Beach.

01/11/2015

Roberto Lewis 1874-1949

Roberto Lewis.jpgRoberto Lewis, né en 1874 à Panama City, était un peintre post-impressionniste panaméen.
En 1898, Roberto Lewis intègre l'école des Beaux-Arts de Paris où il suit les cours du sculpteur et peintre Paul Dubois (1829-1905) et du portraitiste académique Léon Bonnat (1833-1922).

Huile sur toile 59 x 49 cm  Collection privée..jpg

"Paysage"    Huile sur toile  59 x 49 cm      Collection privée.

En 1903, il compose quelques dessins pour l'hebdomadaire satirique "l'Assiette au beurre". 
En novembre 1903, le Panama devient indépendant de la Colombie et le traité "Hay-Bunau-Varilla" conclut la vente des droits de construction et d'exploitation du canal de Panama aux Etats-Unis. 
En 1904, à l'âge de 30 ans, Roberto Lewis est nommé consul général du Panama à Paris.
En 1905, il expose au Salon des Artistes Français où il obtient le second prix.

Tamariniers  Musée d'Art Contemporain Panama..jpg

"Tamariniers, île de Taboga

Huile sur toile        Musée d'Art Contemporain, Panama.

En 1906, il est chargé de peindre les intérieurs de nouveaux bâtiments publics du Panama dont le Palais National du Gouvernement et de la Justice et le plafond du Théâtre National qu'il décore dans le style néo-classique officiel.

Etude de Muse pour le théâtre national de Panama c.1905-1906  Dessin 56 x 63,5 cm..jpg

"Etude de Muse pour le théâtre national de Panama" c.1905-1906 

Dessin     56 x 63,5 cm.

De 1905 à 1912, Roberto Lewis peint à Paris et en Bretagne, près de Pont-Aven, région où réside sa belle-famille. Il participe à plusieurs expositions organisées à Paris.

En 1912, de retour à Panama, il est nommé professeur à l'Académie nationale de peinture puis directeur du musée national.

Pêcheurs, île de Taboga 1936 Huile sur toile 39,37 x 59,05 cm..jpg

"Pêcheurs, île de Taboga"     1936

Huile sur toile     39,37 x 59,05 cm.

En 1915, il obtient le 3° prix artistique de l'Institut National de Panama et il est nommé commissaire adjoint de l'exposition  "Nation du Panama".

En 1938, Roberto Lewis quitte l'enseignement.

Tamariniers c.1942 Huile sur toile 76,2 x 122 cm  Ambassade du Panama, Washington..jpg

"Tamariniers"    c.1942       Huile sur toile 76,2 x 122 cm    

Ambassade du Panama, Washington.

Portraitiste accompli, Roberto Lewis comptait parmi ses modèles de nombreuses personnalités politiques, dont plusieurs gouverneurs panaméens et tous les présidents de la république du Panama de 1904 à 1948. Cette galerie de portraits figure aujourd'hui dans le palais présidentiel de Panama City.

Portrait de Henry Ehrman 1898 Huile sur toile 71 x 58,4 cm.jpg

"Portrait de Henry Ehrman"     1898

Huile sur toile   71 x 58,4 cm.

Roberto Lewis est décédé en 1949 à Panama City à l'âge de 75 ans.

04/09/2015

Jean-Pierre Beckius 1899-1946

Jean-Pierre Beckius b.JPGJean-Pierre Beckius, né en 1899 à Mertert, était un peintre paysagiste luxembourgeois.
En 1919, Beckius intègre l'Ecole des Beaux-Arts de Paris.
A Paris, où il va vivre et travailler durant sept ans, Beckius peint les rues et les maisons de Montmartre qu'il affectionne et des vues de Paris telles Notre-Dame ou la Seine avec ses ponts et ses péniches.

Jean-Pierre Beckius Notre-Dame, Paris 1921 Musée d'histoire de la ville de Luxembourg.jpg

"Notre-Dame, Paris "      1921  

Musée d'histoire de la ville de Luxembourg

En 1922, Jean-Pierre Beckius remporte le concours institué au Luxembourg par le Grand-Duc Adolphe en 1902
De 1928 à 1930, grâce à une aide financière accordée par le président du gouvernement luxembourgeois, Joseph Bech, Beckius voyage et travaille en Italie, à Rome puis à Naples où il découvre la lumière des pays méridionaux.

Jean-Pierre Beckius Vieux moulin au soleil 1924   Huile sur toile 66,5 x 100 cm Musée national d'histoire et d'art, Luxembourg..jpg

"Vieux moulin au soleil"       1924  

Huile sur toile    66,5 x 100 cm

Musée national d'histoire et d'art, Luxembourg.

En 1933 et 1934, Beckius travaille en Hollande. Les ruelles et maisons typiques d'Amsterdam, les canaux et leurs péniches seront parmi ses motifs préférés.

Jean-Pierre Beckius Amsterdam 1933.jpg

"Amsterdam"       1933

En 1935, de retour au Luxembourg, Beckius s'installe à Mertert, son village natal, qu'il ne quittera plus.

Jean-Pierre Beckius.jpg

"La Moselle"

Jean-Pierre Beckius   1898-1946 Luxembourg   Fabrique Cerabati, Wasserbillig, Luxembourg. 1941.jpg

"Fabrique Cerabati, Wasserbillig"    Luxembourg.     1941

Une amitié profonde le liait au peintre Frantz Seimetz (1858-1934), autre paysagiste  luxembourgeois natif de la ville voisine de Grevenmacher.

Jean-Pierre Beckius  Lärensmillen  1925.jpg

"Lärensmillen"     1925

Essentiellement paysagiste, Beckius excellait également dans le portrait de ses enfants, de sa mère et de son épouse.

Jean-Pierre Beckius  1933.jpg

Huile sur toile    1933

Son motif préféré restera toutefois la vallée de la Moselle avec ses collines, ses vignobles et ses eaux paisibles.

Jean-Pierre Beckius  Temmels  1936.jpg

"Temmels"       1936

Jean-Pierre Beckius est décédé en 1946 à Mertert à l'âge de 47 ans.

25/08/2015

Walter Frederick Osborne 1859-1903

walter osborne.jpgWalter Frederick Osborne, né en 1859 à Rathmines, faubourg de Dublin, était un peintre portraitiste, de scènes de genre et paysagiste irlandais.
Dès 1876, Il suit les cours de la "Royal Hibernian Academy" de Dublin. Il y remporte une médaille d'argent en 1877 puis le prix Albert en 1880 et la bourse Taylor en 1881 et 1882.
Osborne poursuit sa formation durant deux ans à l'Académie Royale des Beaux-Arts d'Anvers sous la direction du peintre belge Charles Verlat.

La fontaine de Saint Nicolas, Anvers c.1884 Huile sur toile 43,8 x 31,8 cm Collection privée..JPG

"La fontaine de Saint Nicolas, Anvers"     c.1884

Huile sur toile  43,8 x 31,8 cm       Collection privée.

En 1883, Osborne se rend en Bretagne où il peint le célèbre tableau "Récolte des pommes à Quimperlé".

La récolte des pommes, Quimperlé 1883 Huile sur toile  58 x 46 cm  National Gallery of Ireland, Dublin..jpg

"La récolte des pommes, Quimperlé"    1883

Huile sur toile  58 x 46 cm    National Gallery of Ireland, Dublin.

Influencé à ses débuts par le naturalisme du peintre français Jules Bastien-Lepage, Osborne évoluera ensuite vers l'impressionnisme.

De retour en Angleterre, Osborne travaille à Walberswick dans le comté de Suffolk aux côtés du peintre irlandais Augustus Burke et de l'anglais Philip Wilson Steer.

A tale of the sea  Huile sur toile 61 x 51cm Collection privée..jpg

"A tale of the sea"      c.1885

Huile sur toile 61 x 51cm           Collection privée.

En 1883, Osborne est élu membre associé de la Royal Hibernian Academy.

A New Arrival 1885  Huile sur toile 45,5 x 35,5 cm Collection privée..jpg

"A New Arrival"      1885 

Huile sur toile   45,5 x 35,5 cm      Collection privée.

En 1886, il est élu membre titulaire de la Royal Hibernian Academy où il expose de 1886 à 1903.

La nourriture des poulets 1885 Huile sur toile 91 x71,5 cm Collection privée..jpg

"La nourriture des poulets"      1885

Huile sur toile 91 x 71,5 cm         Collection privée.

Devenu très populaire, Osborne reçoit, dès 1891, de nombreuses commandes de portraits.

Dorothy and Irene Falkiner Huile sur toile 149,9 x 114,3 cm Collection privée..jpg

"Dorothy and Irene Falkiner"

Huile sur toile 149,9 x 114,3 cm         Collection privée.

En 1892, Osborne est de retour à Dublin. Il peint beaucoup à l'extérieur, notamment près de la cathédrale Saint-Patrick.

The Four Courts, Inns Quay  c.1901 Huile sur bois 32,5 x 40,5 cm National Gallery of Ireland, Dublin..jpg

"The Four Courts, Inns Quay"     c.1901

Huile sur bois  32,5 x 40,5 cm     National Gallery of Ireland, Dublin.

Osborne séjourne en Espagne en 1895 puis en Hollande en 1896.
Portraitiste de grand talent, Walter Frederick Osborne est décédé à l'âge de 43 ans d'une pneumonie en 1903 à Dublin. 

Dans un parc de Dublin 1895  Huile sur toile  71 x 91 cm National Gallery of Ireland, Dublin..JPG

"Dans un parc de Dublin"        1895 

Huile sur toile  71 x 91 cm     National Gallery of Ireland, Dublin.

Son travail est aujourd'hui très recherché par les collectionneurs.

03/06/2015

Le Moulin de la Galette

Le "Moulin de la Galette" était à l'origine constitué de deux moulins, le "Blute-fin" et le "Radet", tous deux implantés sur le terrain de la ferme de la famille Debray.

Maurice Utrillo 1883-1955 France Les anciens moulins de Montmartre et la ferme Debray c.1923 Huile sur toile 163 x 130 cm Collection privée..jpg

Maurice Utrillo   1883-1955     France

"Les anciens moulins de Montmartre et la ferme Debray"   c.1923

Huile sur toile  163 x 130 cm           Collection privée.

La famille Debray acheta le "Blute-fin" en 1809 puis le "Radet" en 1812  pour y produire de la farine. Les moulins concassaient également les matériaux les plus divers à l'usage des manufactures comme ils pressaient les raisins des vignes de Montmartre. 
En 1834, victime du progrès et de la concurrence, "le Radet" perdit sa fonction de moulin. L'un des fils Debray, Nicolas-Charles, héritier des moulins "Radet" et "Blute-Fin", ouvrait une guinguette près du "Radet".

Joseph-Marie Le Tournier dit La Brige 1892-1972 France Le moulin de la galette en 1850 Aquarelle 18 x 14 cm 1957 Collection privée..jpg

Joseph-Marie Le Tournier dit La Brige  1892-1972    France

"Le moulin de la galette en 1850"

Aquarelle 18 x 14 cm     1957       Collection privée.

Ouvert les dimanches et les jours fériés de 15 heures à la tombée de la nuit, le "Bal Debray", bien que payant, devint vite très populaire.
Au fil des années, une grande salle fermée, entourée d'un jardin doté d'escarpolettes, succédera au bal de plein-air. Vers 1886, "La Goulue" et "Valentin le Désossé" y feront leurs débuts en y dansant le "cancan" et le "grand-écart".

En 1895, le bal Debray prit officiellement le nom de "Moulin de la Galette". enseigne qui sera ensuite transférée vers son proche voisin "le Blute-Fin".

Auguste Roedel 1859-1900  France Affiche c.1895.jpg

Auguste Roedel    1859-1900       France 

Affiche   c.1895

La galette était un petit pain de seigle que les meuniers Debray servaient, accompagné d'un verre de lait ou de vin, aux danseurs et promeneurs du dimanche.
Au fil des années, on dansera, au bal du moulin, la polka, le quadrille, le chahut puis le cancan.

Moulins le Radet et au second plan le Blute-Fin vers 1915..jpg

Moulins le "Radet" et au second plan le "Blute-Fin" vers 1915.

De 1900 à 1914, le bal était ouvert au public quatre jours par semaine. Au tout début du XX° siècle, Auguste Bosc, fondateur du "Bal Tabarin" en 1904, fut le chef d'orchestre du "Moulin de la Galette".

moulin de la galette.jpg

Durant la première guerre mondiale, la salle de bal du moulin de la Galette devint un  atelier de camouflage pour l’armée américaine. L’armistice signé, le bal fut de nouveau ouvert le 17 mai 1919.

Entrée du moulin de la Galette  1924..jpg

Entrée du moulin de la Galette    c.1924.

Après 1925, la construction d’une seconde salle absorbait ce qui demeurait du jardin.
Dans les années 30, la salle de bal abritera un cabaret puis un Music-hall avant de devenir une salle d'émissions publiques de radio et de télévision. Fermée en 1966, la salle devint ensuite un studio d'enregistrement de l'ORTF. Ce studio disparaîtra avec l'Office en 1974.
Un restaurant occupe aujourd'hui le rez-de-chaussée du 83 rue Lepic.

Pierre-Auguste Renoir en 1876, Henri de Toulouse-Lautrec en 1889, Pablo Picasso en 1900, Kees Van Dongen en 1904 et Eugène Paul en 1925 ont, entre autres peintres, réalisés des scènes du bal du "Moulin de la Galette".

Eugène Paul dit gen paul 1895-1975   France Bal du moulin de la galette c.1925 Huile sur toile 65 x 81 cm  Collection Galerie Roussard,75018, Paris..jpg

Eugène Paul dit Gen Paul   1895-1975       France

"Bal du moulin de la galette"   c.1925

Huile sur toile 65 x 81 cm   Collection Galerie Roussard, 75018, Paris.

30/05/2015

Les derniers moulins de Montmartre, le Blute-fin.

Le "Boute-à-fin", devenu ensuite "le Blute-fin", était à l'origine un moulin qui, construit en 1622, portait le nom de "moulin du palais".
Le nom de "Blute-fin" vient du verbe "bluter", verbe signifiant tamiser la farine pour la séparer du son.
Dans les années 1780, le meunier Jacques-Baptiste Menessier était le propriétaire du "Blute-fin".
La famille Debray acheta le "Blute-fin" en 1809 pour y produire de la farine et pour y concasser les matériaux les plus divers.
En 1884, le "Blute-Fin" cessa de moudre du grain. C’était le dernier moulin de Montmartre à produire de la farine.
Bâtie sur un socle de maçonnerie, la charpente des moulins de Montmartre, montée sur pivot, tournait en fonction du vent.
Dès 1885, le "Blute-fin" fut reconverti en guinguette. Fixé et aménagé en un point de vue sur Paris, il reçut une terrasse accessible par un escalier.

Le Blute- Fin, point de vue.jpg

Le Blute-Fin, Point de vue

 Vincent Van Gogh 1853-1890  Netherlands Terrasse du moulin blute-fin   1886  Huile sur toile 44 x 33,5 cm  The Art Institute of Chicago, United States..jpeg

Vincent Van Gogh    1853-1890        Netherlands

"Terrasse du moulin Blute-fin"    1886 

Huile sur toile   44 x 33,5 cm 

The Art Institute of Chicago, United States.

Au début du XX° siècle, une grande porte en treillis de bois signalait l’entrée du "Point-de-vue", depuis la rue Lepic.
De nombreux tableaux exécutés par Eugène Cicéri, Maurice Utrillo ou Vincent Van Gogh, prirent le "Blute-fin" ou "Moulin du Point de vue" pour thème principal.

Vincent van Gogh 1853-1890 Netherlands Le Moulin Blute-Fin 1886 Huile sur toile   55,2 x 38 cm  Fundatie museum, Zwolle, Netherlands.jpg

Vincent van Gogh    1853-1890       Netherlands

"Le Moulin Blute-Fin"     1886

Huile sur toile   55,2 x 38 cm      Fundatie museum, Zwolle, Netherlands.

Le  "Blute-Fin" est aujourd'hui situé au 75, rue Lepic, sur un monticule, sans accès ouvert au public.

Le Blute-fin.jpg

Le moulin a conservé son mécanisme intérieur, son escalier et ses meules. Propriété privée, le "Blute-fin" domine la rue Lepic et ne se visite pas.

18/05/2015

Les derniers moulins de Montmartre, la Poivrière.

Au milieu du XVIII° siècle, la butte Montmartre abritait encore une bonne quinzaine de moulins.

Moulins à Montmartre  Petite Tour, Blute-fin, Moulin Vieux, Moulin Neuf  Photographie 1845.jpg

Moulins à Montmartre 

Petite Tour, Blute-fin, Moulin Vieux, Moulin Neuf.   Photographie 1845.

De destruction en destruction, la butte n'en comptait plus que trois en 1857.
- Le "Blute-fin", bâti en 1622.
- Le "Radet", érigé en 1717.
- Le "Moulin à Poivre", construit en 1830.
 
Le Moulin à Poivre, ou "Poivrière", construit en 1830, était, comme son nom l’indique, dévolu à la mouture du poivre.

Vincent Van Gogh 1853-1890 Netherlands Un coin de Montmartre, le moulin à poivre 1887 Huile sur toile 34.5 x 64.5 cm Van Gogh Museum, Amsterdam, Netherlands..jpg

Vincent Van Gogh     1853-1890     Netherlands

"Un coin de Montmartre, le moulin à poivre"    1887

Huile sur toile   34.5 x 64.5 cm  

Van Gogh Museum, Amsterdam, Netherlands.

En 1880, la "Poivrière" fut vendue à un parfumeur pour y broyer des iris.

Le petit "Moulin de la Poivrière" sera démoli en 1911, lors du percement de l'avenue Junot.

Alfred Renaudin  1866-1946  Montmartre, percement de l'avenue Junot  c.1913  Huile sur toile  Musée de Montmartre, Paris.jpg

Alfred Renaudin   1866-1946      France

"Montmartre, percement de l'avenue Junot"    c.1913 

Huile sur toile     Musée de Montmartre, Paris.

Le dimanche 17 décembre 1911, la démolition de la "Poivrière" fit la une du supplément illustré du "Petit Journal".

Le Petit Journal 17-12-1911 Démolition de la Poivrière..jpg

"Le Petit Journal"   17-12-1911       Démolition de "la Poivrière".

03/05/2015

Montmartre et ses moulins

 Georges Michel 1763-1843  France  Aux environs de Montmartre  c.1820 Huile sur toile  64.5 x 80 cm Musée du Louvre, Paris..jpg

Georges Michel    1763-1843       France 

"Aux environs de Montmartre"     c.1820

Huile sur toile  64,5 x 80 cm         Musée du Louvre, Paris.

Construit de 1786 à 1788 le mur de l'octroi, ou mur des Fermiers Généraux, séparait le territoire de l'ancienne paroisse de Montmartre en deux parties, le "Bas-Montmartre" et  le "Haut-Montmartre" où la butte abritait encore une quinzaine de moulins.

J.-L.Palaisseau 17..-18..France  La Barrière Montmartre 1819 Estampe eau-forte aquarellée 21,7 x 31 cm Bibliothèque Nationale de France..jpg

J.-L. Palaisseau   17..-18..      France 

"La Barrière Montmartre"    1819  (actuellement place Pigalle)

Estampe eau-forte aquarellée  21,7 x 31 cm    Bibliothèque Nationale de France.

En mars 1790, Paris annexait le territoire du "Bas-Montmartre" au sein de l'actuel IX° arrondissement. Le "Haut-Montmartre" devint, quant à lui, une commune indépendante du département de la Seine. En 1793, la population de  la commune de Montmartre s'élevait à 1 146 habitants et il ne restait qu’une dizaine de moulins sur la butte.

Louis Jacques Mandé Daguerre 1787-1851  France Vue de la Butte Montmartre c.1830  Huile sur toile.jpg

Louis Jacques Mandé Daguerre   1787-1851     France

"Vue de la Butte Montmartre"   c.1830

  Huile sur toile     Musée Carnavalet, Paris.

La loi du 16 juin 1859 portait le nombre d'arrondissements de Paris de douze à vingt. Le 1er janvier 1860, lors de l'extension de Paris au delà du mur des Fermiers généraux, la commune de Montmartre fut dissoute. La majeure partie de son territoire, dont la butte et ses moulins, située à l'intérieur de l'enceinte de Thiers ou "Fortifs" érigée de 1841 à 1844, fut rattachée au 18° arrondissement de Paris. La petite partie résiduelle du territoire de Montmartre, située au delà des fortifications de l'enceinte de Thiers, fut rattachée à la commune de Saint-Ouen.

Hippolyte Bayard 1801–1887  Moulins, Montmartre c.1842.jpg

Hippolyte Bayard      1801-1887     France

"Moulins, Montmartre"     Photographie   c.1842

Charles Emile Jacque 1813-1894 France  Moulins de Montmartre 1846.jpg

Charles Emile Jacque      1813-1894        France 

"Moulins de Montmartre"     1846

D’autres moulins montmartrois ayant été détruits sous la Restauration, la butte n'en comptait plus que trois en 1857. Le "Blute-fin", bâti en 1622, Le "Radet", érigé en 1717 et le "Moulin à Poivre", construit en 1830.

Moulins  Radet et Blute-fin  c.1885.jpg

Moulins  "Radet"   et  "Blute-fin"     c.1885

25/04/2015

La Belle Epoque.. Le moulin de la Galette

Alphonse Léon Quizet 1885-1955 France Moulin de Montmartre  Huile sur toile 22,225 x 33,02  cm Westport River Gallery, United States..jpg

Alphonse Léon Quizet    1885-1955    France

"Moulin de Montmartre"       Huile sur toile   22,225 x 33,02  cm

Westport River Gallery, United States.

Henri de Toulouse-Lautrec 1864-1901 France  Au moulin de la Galette 1891.jpg

Henri de Toulouse-Lautrec    1864-1901     France 

"Au moulin de la Galette"    1891

Huile sur bois     Collection privée.

Santiago Rusiñol 1861-1931 Spain Le jardin du moulin de la Galette 1890 Huile sur toile 145 x 100 cm.jpg

Santiago Rusiñol    1861-1931      Spain

"Le jardin du moulin de la Galette"    1890

Huile sur toile  145 x 100 cm

Pere Ysern i Alié 1875-1946 Spain Bal au moulin de la Galette1902-04 Huile sur toile.jpg

Pere Ysern i Alié     1875-1946      Spain

"Bal au moulin de la Galette"   1902-1904

Huile sur toile   Musée national d'art de Catalogne, Barcelone.

Maurice Utrillo 1883-1955 France  Moulin de la Galette, Montmartre  1923 Gouache sur papier 27 x 37 cm Collection privée..JPG

Maurice Utrillo    1883-1955       France 

"Moulin de la Galette, Montmartre"    1923

Gouache sur papier 27 x 37 cm       Collection privée.

Isaac Israëls  1865–1934 Netherlands  Moulin de la Galette c.1905-1906  Huile sur toile 90 × 110 cm Gouda Museum, Netherlands..jpg

Isaac Israëls     1865–1934      Netherlands 

"Moulin de la Galette"    c.1905-1906 

Huile sur toile   90×110 cm       Gouda Museum, Netherlands.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique