logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/03/2015

La Belle Epoque.. Le moulin de la Galette

Lazare Meyer 1847-1935 France  Montmartre, le maquis vu de la rue Caulaincourt  octobre 1903  Huile sur toile 55 x 38 cm  Musée Carnavalet, Paris..jpg

Lazare Meyer   1847-1935       France 

"Montmartre, le maquis vu de la rue Caulaincourt"

octobre 1903   Huile sur toile 55 x 38 cm   Musée Carnavalet, Paris.

Charles Marie Alexandre Naillod  1876-1941 France Affiche octobre 1906..jpg

Charles Marie Alexandre Naillod   1876-1941      France

Affiche   octobre 1906.

Georges Chenard-Huché 1864-1937  France  Montmartre, effet de neige  1903   Huile sur toile  Musée Carnavalet, Paris..jpg

Georges Chenard-Huché    1864-1937        France 

"Montmartre, effet de neige"   1903 

Huile sur toile       Musée Carnavalet, Paris. 

16/02/2015

La Belle Epoque..La Vachalcade

"La Promenade de la Vache enragée" ou "Vachalcade" était le cortège carnavalesque de Montmartre organisé en 1896 et 1897 par les artistes et les Montmartrois en réponse aux grands cortèges du "Bœuf Gras" qui défilaient durant trois jours à travers Paris.
"La Promenade de la vache enragée" fut organisée comme une riposte charivarique aux  cortèges du "Bœuf Gras", défilé principal du carnaval officiel parisien interrompu en 1871 puis rétabli en 1896 sous une forme fastueuse.

Couverture du supplément illustré  Le Petit Journal  Fête de Montmartre La Promenade de la Vache enragée  22 mars 1896..jpg

Couverture du supplément illustré "Le Petit Journal"  22 mars 1896

Fête de Montmartre, La Promenade de la Vache enragée.

"La Vachalcade", dans l'esprit de ses promoteurs, devait être, par dérision, le défilé des artistes dans la dèche et des pauvres de Montmartre. Elle fut organisée à deux reprises, le 21 mars 1896 et le 20 juin 1897.

Fernand Pelez  1848-1913  France La Vachalcade 1896-1900  Huile sur toile 188 x145 cm  Musée du Petit Palais, Paris..jpg

Fernand Pelez    1848-1913      France

"La Vachalcade"    1896-1900 

Huile sur toile 188 x145 cm     Musée du Petit Palais, Paris.

En 1895, Rodolphe Salis, propriétaire et animateur du cabaret parisien "Le Chat noir", proposait, en réponse à l'opulente "Promenade du Bœuf Gras" qui devait défiler sur les Grands Boulevards en février 1896, d'organiser à Montmartre la "Promenade de la Vache enragée".
Le peintre Adolphe Willette, brouillé avec Rodolphe Salis, avait déserté le Chat noir pour s'établir avec quelques amis peintres, dessinateurs satiriques et écrivains, au cabaret montmartrois des Quat’z'Arts.

Cabaret des Quat z Arts 62, bld Clichy.jpg

Le cabaret des Quat'z'Arts    62, Bld de Clichy.

Willette, créateur du mensuel "La Vache enragée"* en 1896, participera à l'organisation du 1er défilé carnavalesque de Montmartre. C’est au cabaret des Quat’z'Arts que furent conçues les deux "Vachalcades" qui enflammèrent Montmartre.

Henri de Toulouse-Lautrec 1864-1901 France La vache enragée n°1, mars1896..jpg

Henri de Toulouse-Lautrec   1864-1901     France

"La vache enragée" n°1, mars 1896.**

Le responsable de la première "Promenade de la vache enragée" fut Joseph Oller, l'un des créateurs du music-hall et cofondateur avec Charles Zidler du bal du Moulin rouge.

Jean De Paléologue dit Pal 1855-1942 Romania  Affiche pour la vachalcade de Montmartre 1896..jpg

Jean De Paléologue dit Pal   1855-1942      Romania 

Affiche pour "La vache enragée" de Montmartre, 1896.

Organisée pour la création d’une caisse de secours au profit des artistes nécessiteux de Montmartre, la fête proposait un cortège, une tombola et un concert au Moulin Rouge
Cette première "Promenade de la Vache Enragée", liée à la célébrité internationale de Montmartre, connu à l'époque un grand retentissement.vachalcade (2).jpg

"La Vachalcade sur la place du Tertre à Montmartre"

En juin 1897, "La promenade de la Vache Enragée", devenue désormais "La Vachalcade", eut pour président Émile Goudeau, auteur du roman "La Vache enragée" publié en 1885.  Le peintre Adolphe Willette, assisté d'Auguste Roedel, en furent les organisateurs.

Fernand Pelez  1848-1913  France Gare, Voilà la Vache enragée 20 juin 1897 Affiche lithographiée  couleurs, 160 x 110 cm..jpg

Fernand Pelez   1848-1913     France

"Gare, Voilà la Vache enragée"   20 juin 1897

Affiche lithographiée couleurs   160 x 110 cm.

C'est à cette occasion que Gustave Charpentier composa sa cantate "Le Couronnement de la Muse".

Auguste Roedel 1859-1900 France Vache enragée 1897.jpg

Auguste Roedel   1859-1900     France

"La Vache enragée"   1897

Mademoiselle Marguerite Stumpp, lingère de 18 ans, ayant été élue muse de Montmartre par un jury d’ouvrières sur la place du Tertre, sera la reine carnavalesque de la "Vachalcade" de l'an 1897.

vachalcade.jpg

 "La Vachalcade, Montmartre, Bld de Clichy"

Cette seconde "Vachalcade", en dépit d'un grand succès populaire, fut victime d'un énorme déficit et la plupart des artistes sortirent ruinés de l’entreprise. Le 16 décembre 1897, pour combler ce déficit, une fête, baptisée ironiquement "Fête du Déficit", sera organisée dans l’enceinte du Moulin Rouge.

Jules Grün 1868-1938 France Affiche pour le Bal du Déficit au Moulin-Rouge 16 12 1897..jpg

Jules Grün   1868-1938      France

Affiche pour le "Bal du Déficit au Moulin-Rouge"  16.12.1897.

Ce qui fut une très belle fête fut aussi un nouvel échec financier et la "Vachalcade" ne connaîtra plus de nouvelles éditions.

La Vachalcade Bld Rochechouart CPA, Collection du musée de Montmartre..jpg

"La Vachalcade"   Bld Rochechouart

CPA, Collection du musée de Montmartre.

Le 26 juin 2010, à l'initiative de l'association "Montmartre à la Une", la "Vachalcade" renaissait. Le 25 juin 2011, une seconde "Vachalcade", rassemblant une participation et un public beaucoup plus important, connaissait un grand succès.

vachalcade2011.jpg

La "Vachalcade", absente des rues de Montmartre en 2012, est revenue en 2013.

*Journal mensuel humoristique et satirique publié en 1896 et 1897 par Adolphe Willette.

**La vache poursuit René Bérenger, sénateur élu à vie en 1875. Président de "la Ligue de Défense de la Morale" il fut l'instigateur d’une campagne sévère en faveur de la répression des outrages aux mœurs, et, en 1894, le fondateur de la "Ligue contre la licence des rues", qui lui valut le sobriquet de "Père la Pudeur".

Léonce Burret 1866-1915  France  La Vache enragée 1897.JPG

Léonce Burret   1866-1915      France 

Journal  mensuel  "La Vache enragée"   1897

Le titre, "La Vache enragée", repris par le chansonnier Maurice Hallé le 18 mai 1917, réunira de nombreux artistes libertaires et soutiendra le groupe "Les Compagnons" fondé par le peintre Germain Delatousche. Ce journal bimensuel cessera de paraître en 1933.

La Vache enragée Organe officiel de la commune libre de Montmartre 15 février 1921.jpg

"La Vache enragée"

"Organe officiel de la commune libre de Montmartre"  15 février 1921.

19/11/2013

Peintres d'affiches - Première guerre mondiale

Vous poussez tous à la roue - Un effort de plus et nous sommes arrivés Affiche argentine.jpg

Affiche publiée en Argentine c.1918    Auteur inconnu 

"Vous poussez tous à la roue - Un effort de plus et nous sommes arrivés."

H.M. Burton Australia  c.1916  lithographie  84 x 58 cm.jpg

H.M. Burton     Australia    c.1915

Lithographie 101.5 x 76 cm   National Library of Australia, Canberra, Australia.

Norman Alfred William Lindsay 1879-1969  Australia The trumpet calls   Australian Army recruitment from World War  c.1918  lithographie 91 x 67.2 cm  National Library of Australia..jpg

Norman Alfred William Lindsay  1879-1969    Australia

"Les appels de trompette"  c.1918 

 lithographie 91 x 67.2 cm  National Library of Australia.

  Alfred Roller 1864-1935  Austria  Et vous  affiche  95 x 63 cm  1917.jpg

Alfred Roller   1864-1935    Austria     "Et vous"    1917

Affiche  95 x 63 cm

Maurice Romberg 1862-1943  Belgium affiche 1918.jpg

Maurice Romberg   1862-1943    Belgium 

Affiche  1918

Ludwig Holwein 1874-1949  Germany    Héros Bulgare  1915  affiche 43,5 x 31 cm..jpg

Ludwig Holwein   1874-1949      Germany   

"Héros Bulgare"   1915   affiche 43,5 x 31 cm.

 Elles servent la France. Comment puis-je servir le Canada  Lithographie canadienne, 1918  90 x 61 cm  Bibliothèque du Congrès..jpg

"Elles servent la France. Comment puis-je servir le Canada ?"

  1918   Lithographie 90 x 61 cm  

Bibliothèque du Congrès, Washington.

affiche pour la mobilisation au sein du 178 bataillon canadien  1915.jpg

Auteur inconnu  1915

Affiche pour la mobilisation au sein du 178° bataillon canadien

’Rally Round the Flag’, recruitment.png

"Rassemblement autour du drapeau - Nous devons avoir plus d'hommes"

Affiche anglaise pour le recrutement de volontaires c.1914-15

Alfred Leete   Lord Kitchener 1914.jpg

Alfred Leete  1882-1933    England     "Lord Kitchener"  1914 

Affiche pour le recrutement de l'armée anglaise.

Lucien Jonas 1880-1947  France  Affiche 121.5 x 77 cm  1915.jpg

Lucien Jonas   1880-1947     France 

1915, affiche 121.5 x 77 cm

Conrad  Les Gueules Cassées  Affiche  157 x 117 cm.jpg

Conrad   "Les Gueules Cassées"  c.1916

Affiche  157 x 117 cm    Collection privée

Lucian Zabel 1893-1936 Germany  Ta patrie est en danger, Inscris-toi !   lithographie 102 x 94 cm c.1918.jpg

Lucian Zabel   1893-1936      Germany 

"Ta patrie est en danger, Enrôle-toi !"  c.1918

Affiche  102 x 94 cm

Fritz Erler Aidez-nous à vaincre ! Souscrivez aux emprunts de guerre !  Affiche  allemande, 1917  Imperial War Museum..jpg

Fritz Erler   1868-1940       Germany

"Aidez-nous à vaincre ! Souscrivez aux emprunts de guerre ! ". 

Affiche allemande, 1917    Imperial War Museum, London.

Barchi  Aidez nous à vaincre  c.1916.jpg

Barchi  ?-?  Italy     "Aidez nous à vaincre"    c.1916

Alfredo Ortelli  1889-1963  Italy Pour la Patrie, mes  yeux ! Pour la Paix, donnez votre  argent ! Emprunt  National  1918 lithographie 99 x 69 cm.jpg

Alfredo Ortelli  1889-1963      Italy

"Pour la Patrie, mes  yeux ! Pour la Paix, donnez votre  argent !"

Emprunt  National  1918    lithographie 99 x 69 cm.

Fernando Cueto Amorsolo  1892-1972  Philippines    Vos bons de la liberté peuvent aider à arrêter ça. Affiche américaine de 1917  publiée à Manille aux Philippines 72 x 56 cm  Bibliothèque du Congrès..jpg

Fernando Cueto Amorsolo  1892-1972     Philippines   

"Vos bons pour la liberté peuvent aider à arrêter ça." 1917

Affiche américaine publiée à Manille, Philippines. 72 x 56 cm 

Bibliothèque du Congrès, Washington.

Russia  lithographie  103 x 74 cm  1916.jpg

Auteur inconnu Russia   1916    lithographie  103 x 74 cm.

Russia  lithographie 61 x 50 cm 1916.jpg

Auteur inconnu   Russia   1916   lithographie 61 x 50 cm.

James Montgomery Flagg  1877-1960    Affiche de recrutement 1916-1917.jpg

James Montgomery Flagg  1877-1960     United States

Affiche de recrutement 1916-1917

James Montgomery Flagg  1917-1918.jpg

James Montgomery Flagg  

Affiche de recrutement pour l'U.S. Navy   1917-1918

 

12/07/2012

Leopoldo Metlicovitz 1868-1944

L'italien Leopoldo Metlicovitz, né à Trieste en 1868, était un peintre peintre affichiste, illustrateur et réalisateur de décors de théâtre.
Dès l'âge de neuf ans, il travaille en qualité d'apprenti dans une imprimerie d'Udine. Il y restera 14 ans et, au fil du temps, il y apprendra toutes les techniques de la lithographie.
En 1891, Giulio Ricordi, directeur de la "Casa Ricordi" de Milan, entreprise familiale spécialisée dans l'édition musicale, le recrute en qualité d'assistant graveur. 
A Milan, Metlicovitz travaille sous la direction du peintre allemand illustrateur et décorateur Adolfo Hohenstein (1854-1928). 
Dès 1892, Metlicovitz est promu directeur du département graphique de la Casa Ricordi.

Sigismondo Corte--Armi-da-Caccia.jpg

Parallèlement, il débute une carrière dans le monde du théâtre. Proche de Giuseppe Verdi et de Giacomo Puccini, il crée des décors et des costumes pour la Scala de Milan tout en réalisant des affiches pour les revues comme l'illustration de livrets et de partitions d'opéras.

Madame Butterfly 1904.jpg

1904

 Giulio Marchetti 1910.jpg

1910

Ragno azzurro The blue spider 1912.jpg

"ll Ragno Azzurro"  "The Blue Spider"    1912

Metlicovitz signe ses premières affiches publicitaires en 1899 avec "Distillerie Italiane".

Distillerie Italiane 1899.jpg

Membre du mouvement "Stile Liberty"ou "Art nouveau" italien, Metlicovitz, par ses affiches publicitaires, contribuera au développement des normes de la mode et de l'élégance vestimentaire de l'époque. Ce style bien particulier sera qualifié de "Réalisme bourgeois". 

 Mele mode Novita  1909.jpg

"Mele e Mode Novita"   1909

Calzaturificio di Varese 1913.JPG

1913

En 1906, Metlicovitz remporte le concours organisé pour l'affiche de l'Exposition Universelle de Milan. Cette affiche, emblématique de l'exposition, célébrait l'achèvement de la percée du tunnel transalpin du Simplon rendant ainsi possible la première ligne directe de chemin de fer entre Paris et Milan.

1906.jpg

En 1906, Hohenstein quitte Milan et Metlicovitz, devenu l'artiste le plus prolifique de la Casa Ricordi, lui succède en qualité de directeur artistique.

1920.jpg

1920

Metlicovitz s'est inspiré d'allégories pour un grand nombre de ses affiches et "Mostra del Ciclo e dell' Automobile", conçues en 1905 et 1907, seront également des chefs-d'œuvre de l'art de l'affiche.

 Bike and Car Expo, Milan, 1905.jpg

1905

Mostra del ciclo e dell automobile 1907.JPG

En 1915, Metlicovitz quitte Milan et s'installe définitivement dans sa villa de Ponte Lambro. Il s'oriente alors essentiellement vers la peinture de portraits et de paysages.

v 1920.jpg

1920

Turandot 1926.jpg

1926

Metlicovitz est considéré comme l'un des pères de l'affiche italienne moderne.

A. Ramos Pinto 1922.jpg

A. Ramos Pinto    1922

Metlicovitz et son émule Marcello Dudovich (1878-1962), réalisant un pont entre l'Art Nouveau et l'Art Déco, ont élaboré de nouvelles formules de communication dans le domaine du graphisme et de l'affiche. 

 0.jpg

Leopoldo Metlicovitz est décédé en 1944. Il est enterré dans le cimetière de Ponte Lambro.

07/07/2006

Théophile-Alexandre STEILEN .1859-1923

Peintre, dessinateur et lithographe français d'origine suisse, né à Lausanne en 1859, mort à Paris en 1923. Etudes à la faculté de lettres de l'Académie de Lausanne.
1878 - Il entre en apprentissage chez un imprimeur de tissus à Mulhouse.
1881 - Il arrive à Paris et s'installe à Montmartre , allée des brouillards, avant de se fixer, toujours entouré d'une tribu de chats, dans une maison du maquis rebaptisée le "Cat's cottage", à l'emplacement de l'actuel 73, rue Caulaincourt. Il se consacre tout d'abord, pour vivre, au dessin industriel et il fait très vite connaissance du petit monde artistique qui gravite ,à l'époque sur la butte......

1882 - Il rencontre le Dr Frédéric Willette, frère du peintre Adolphe Willette, qui l'introduit dans le cercle du Chat Noir , le cabaret de Rodolphe Salis, où il cotoie Toulouse-Lautrec, Aristide Bruant, Vallotton, Alphonse Allais.......Il collabore à de nombreux journaux, "le Mirliton", "Le Chambard", " L'assiette au beurre" , " le Canard Sauvage", et "Le Rire,"










Il signe en 1882 ses premières oeuvres d'illustrateur de presse dans le no1 du "Chat Noir",journal édité par le patron du café du mème nom, situé 84 bld de Rochechouart Il publie dans " le Chat noir" des dessins sans indulgence,descriptifs de la misère sociale et des injustices, mais aussi des nus d’une extrême sensualité. Par la suite, il collaborera à divers journaux humoristiques, "Gil Blas illustré", " Les Humoristes" qu’il fonde en 1911 avec Forain et Léandre.



Il illustre les chansons de Jean Richepin et
"Dans la rue", recueil de chansons d'Aristide Bruant,
"Les Chansons de femmes", de Paul Delmet,
"Les Gaietés bourgeoises", de Jules Moinaux ,père de Georges Courteline,
"Barabbas", de Lucien Descaves,
"Les femmes d'amis" de Georges Courteline
Les Soliloques du pauvre, de Jehan-Rictus,







Ce créateur polyvalent est tour à tour dessinateur, affichiste, lithographe, illustrateur, peintre. Il est le chroniqueur visuel de la vie de Montmartre au dernier quart du 19ième siècle.

"Dés les premiers jours, dit-il à Lucien Puech en narrant ses débuts Parisiens, je fus séduit par le monde de la rue, ouvriers et trottins, blanchisseuses et miséreux. Si, au lieu de débarquer à Montmartre, j'avais habité prés des grands boulevards, peut-ètre aurais-je essayé de peindre les bourgeois, les parvenus et les millionaires..."
C'est difficilement imaginable de sa part : il mène à Paris une vie de travail et de pauvreté entièrement consacrée à son art et aux hommes. Sa peinture se révolte contre les patrons capitalistes, le chomage ou le caractère impitoyable de la police.
Son domaine est la rue, en particulier celles de Montmartre qu'il habite. Sa hantise, la misère. "Il faut agir, le monde ne va pas ainsi qu'il devrait aller" affirme celui que Jules Renard a surnommé "l'oeil incorruptible".
Adversaire de l’injustice, compatissant envers les déshérités, qui ne manquaient pas à Montmartre, il décrit des scènes de la rue, des usines, de la mine, mettant en scène les malheureux de toute espèce, mendiants, ouvriers dans la misère, gamins dépenaillés et prostituées. ces personnages semblent plus souvent écrasés par leur triste condition que révoltés.



La justice.........










Il fût aussi le spécialiste des chats qu’il décrivit sans se lasser, dans toute leur fantaisie, joueurs, endormis ou en colère.

medium_st41.jpg


Croquis....







Le chat dans les affiches..............











1885 - Il réalise sa première affiche : Trouville sur Mer











1888 - Naissance de sa fille Colette qui lui sert de modèle pour La Compagnie française, Le lait de la Vingeanne, Comiot.



1891-1899 - Période très créative pour l'affiche Le Rêve, Yvette Guilbert, Mothu et Doria, Chat Noir... Comiot.










1893 - Il expose au salon des Indépendants , puis régulièrement, à celui des Humoristes.

1894 - Première exposition à la Bodinière. Proche des communistes, des anarchistes, des socialistes il témoigne, dénonçant la misère, l'exploitation, la violence, à travers des illustrations et des affiches : Le Petit Sou










1900 - L'Assommoir consacre le rapprochement de Steinlen de Zola et des naturalistes depuis Paris (1897).



1905-1913 - Quelques grandes créations Clinique Chéron (1905),Racahout des Arabes (1905)







1913-1919 - Il produit dix-sept affiches et de nombreux dessins de guerre dénonçant l'insoutenable misère des soldats et des civils.









Il ne dédaigna pas non plus la représentation des femmes nues.










1923 - Il meurt à Paris.

Les dessins et pastel furent son moyen d’expression préféré, comme tous ceux qui reflètent la vie quotidienne de la rue et de ses petits métiers. Influencé par Toulouse-Lautrec, en habile illustrateur de journal, il développa un style très personnel. Il découvrit la lithographie et le crayon gras chez l'Imprimeur Eugène Verneau pour qui il réalisa La Rue (1896), fresque monumentale.
Le réalisme de ses dessins semble avoir inspiré certaines œuvres ultérieures de Jean Peské ,la peinture aussi, mais dans une moindre mesure. Il faut y ajouter ses gravures, qui , reprenant les mêmes thèmes que ses dessins, en multiplient l’impact.

Ce sont surtout ses affiches qui, comme celle de la tournée du Chat noir, sont à l’origine de sa popularité.
Steinlen est , avec Toulouse Lautrec, Chéret et Mucha, de ces artistes qui ont donné à l'affiche ses lettres de noblesse. A la suite de ces maitres, de nombreux dessinateurs ont été les reporters graphiques de leur temps.
A travers Picasso, l' influence de Steilen s'exercera sur toute l'avant garde artistique du début du siècle...

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique