logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/02/2015

La Belle Epoque..La Vachalcade

"La Promenade de la Vache enragée" ou "Vachalcade" était le cortège carnavalesque de Montmartre organisé en 1896 et 1897 par les artistes et les Montmartrois en réponse aux grands cortèges du "Bœuf Gras" qui défilaient durant trois jours à travers Paris.
"La Promenade de la vache enragée" fut organisée comme une riposte charivarique aux  cortèges du "Bœuf Gras", défilé principal du carnaval officiel parisien interrompu en 1871 puis rétabli en 1896 sous une forme fastueuse.

Couverture du supplément illustré  Le Petit Journal  Fête de Montmartre La Promenade de la Vache enragée  22 mars 1896..jpg

Couverture du supplément illustré "Le Petit Journal"  22 mars 1896

Fête de Montmartre, La Promenade de la Vache enragée.

"La Vachalcade", dans l'esprit de ses promoteurs, devait être, par dérision, le défilé des artistes dans la dèche et des pauvres de Montmartre. Elle fut organisée à deux reprises, le 21 mars 1896 et le 20 juin 1897.

Fernand Pelez  1848-1913  France La Vachalcade 1896-1900  Huile sur toile 188 x145 cm  Musée du Petit Palais, Paris..jpg

Fernand Pelez    1848-1913      France

"La Vachalcade"    1896-1900 

Huile sur toile 188 x145 cm     Musée du Petit Palais, Paris.

En 1895, Rodolphe Salis, propriétaire et animateur du cabaret parisien "Le Chat noir", proposait, en réponse à l'opulente "Promenade du Bœuf Gras" qui devait défiler sur les Grands Boulevards en février 1896, d'organiser à Montmartre la "Promenade de la Vache enragée".
Le peintre Adolphe Willette, brouillé avec Rodolphe Salis, avait déserté le Chat noir pour s'établir avec quelques amis peintres, dessinateurs satiriques et écrivains, au cabaret montmartrois des Quat’z'Arts.

Cabaret des Quat z Arts 62, bld Clichy.jpg

Le cabaret des Quat'z'Arts    62, Bld de Clichy.

Willette, créateur du mensuel "La Vache enragée"* en 1896, participera à l'organisation du 1er défilé carnavalesque de Montmartre. C’est au cabaret des Quat’z'Arts que furent conçues les deux "Vachalcades" qui enflammèrent Montmartre.

Henri de Toulouse-Lautrec 1864-1901 France La vache enragée n°1, mars1896..jpg

Henri de Toulouse-Lautrec   1864-1901     France

"La vache enragée" n°1, mars 1896.**

Le responsable de la première "Promenade de la vache enragée" fut Joseph Oller, l'un des créateurs du music-hall et cofondateur avec Charles Zidler du bal du Moulin rouge.

Jean De Paléologue dit Pal 1855-1942 Romania  Affiche pour la vachalcade de Montmartre 1896..jpg

Jean De Paléologue dit Pal   1855-1942      Romania 

Affiche pour "La vache enragée" de Montmartre, 1896.

Organisée pour la création d’une caisse de secours au profit des artistes nécessiteux de Montmartre, la fête proposait un cortège, une tombola et un concert au Moulin Rouge
Cette première "Promenade de la Vache Enragée", liée à la célébrité internationale de Montmartre, connu à l'époque un grand retentissement.vachalcade (2).jpg

"La Vachalcade sur la place du Tertre à Montmartre"

En juin 1897, "La promenade de la Vache Enragée", devenue désormais "La Vachalcade", eut pour président Émile Goudeau, auteur du roman "La Vache enragée" publié en 1885.  Le peintre Adolphe Willette, assisté d'Auguste Roedel, en furent les organisateurs.

Fernand Pelez  1848-1913  France Gare, Voilà la Vache enragée 20 juin 1897 Affiche lithographiée  couleurs, 160 x 110 cm..jpg

Fernand Pelez   1848-1913     France

"Gare, Voilà la Vache enragée"   20 juin 1897

Affiche lithographiée couleurs   160 x 110 cm.

C'est à cette occasion que Gustave Charpentier composa sa cantate "Le Couronnement de la Muse".

Auguste Roedel 1859-1900 France Vache enragée 1897.jpg

Auguste Roedel   1859-1900     France

"La Vache enragée"   1897

Mademoiselle Marguerite Stumpp, lingère de 18 ans, ayant été élue muse de Montmartre par un jury d’ouvrières sur la place du Tertre, sera la reine carnavalesque de la "Vachalcade" de l'an 1897.

vachalcade.jpg

 "La Vachalcade, Montmartre, Bld de Clichy"

Cette seconde "Vachalcade", en dépit d'un grand succès populaire, fut victime d'un énorme déficit et la plupart des artistes sortirent ruinés de l’entreprise. Le 16 décembre 1897, pour combler ce déficit, une fête, baptisée ironiquement "Fête du Déficit", sera organisée dans l’enceinte du Moulin Rouge.

Jules Grün 1868-1938 France Affiche pour le Bal du Déficit au Moulin-Rouge 16 12 1897..jpg

Jules Grün   1868-1938      France

Affiche pour le "Bal du Déficit au Moulin-Rouge"  16.12.1897.

Ce qui fut une très belle fête fut aussi un nouvel échec financier et la "Vachalcade" ne connaîtra plus de nouvelles éditions.

La Vachalcade Bld Rochechouart CPA, Collection du musée de Montmartre..jpg

"La Vachalcade"   Bld Rochechouart

CPA, Collection du musée de Montmartre.

Le 26 juin 2010, à l'initiative de l'association "Montmartre à la Une", la "Vachalcade" renaissait. Le 25 juin 2011, une seconde "Vachalcade", rassemblant une participation et un public beaucoup plus important, connaissait un grand succès.

vachalcade2011.jpg

La "Vachalcade", absente des rues de Montmartre en 2012, est revenue en 2013.

*Journal mensuel humoristique et satirique publié en 1896 et 1897 par Adolphe Willette.

**La vache poursuit René Bérenger, sénateur élu à vie en 1875. Président de "la Ligue de Défense de la Morale" il fut l'instigateur d’une campagne sévère en faveur de la répression des outrages aux mœurs, et, en 1894, le fondateur de la "Ligue contre la licence des rues", qui lui valut le sobriquet de "Père la Pudeur".

Léonce Burret 1866-1915  France  La Vache enragée 1897.JPG

Léonce Burret   1866-1915      France 

Journal  mensuel  "La Vache enragée"   1897

Le titre, "La Vache enragée", repris par le chansonnier Maurice Hallé le 18 mai 1917, réunira de nombreux artistes libertaires et soutiendra le groupe "Les Compagnons" fondé par le peintre Germain Delatousche. Ce journal bimensuel cessera de paraître en 1933.

La Vache enragée Organe officiel de la commune libre de Montmartre 15 février 1921.jpg

"La Vache enragée"

"Organe officiel de la commune libre de Montmartre"  15 février 1921.

05/02/2015

La Belle Epoque.. Eleonora Duse 1858-1924

eleonora duse.jpgEleonora Duse, née en Lombardie à Vigevano en 1858, était une comédienne italienne. Rivale de Sarah Bernhardt, elle est considérée comme l'une des plus grandes comédiennes de son temps.

Née dans une famille de comédiens amateurs, Eleonora Duse passe son enfance au sein de la troupe itinérante de ses parents.

Dès l'âge de quatre ans, elle joue, en 1862, le rôle de "Cosette" dans une version théâtrale des Misérables.

En 1878, âgée de vingt ans, elle dirige une troupe de comédiens. En 1879, le rôle de "Thérèse Raquin", pièce de théâtre adaptée du roman éponyme d'Émile Zola, lui vaudra son premier grand succès.

En 1885, elle effectue une tournée en Amérique du Sud.

Franz von Lenbach 1836-1904 Germany  Eleonora Duse 1885.jpg

Franz von Lenbach   1836-1904     Germany 

"Eleonora Duse"    1885

Fondation Giorgio Cini, Venise, Italie.

Edoardo Gordigiani 1866-1961 Italy  Eleonora Duse c.1890 Fondation Giorgio Cini, Venise, Italie..jpg

Michele Gordigiani    1835-1909      Italy 

"Eleonora Duse"    c.1885

Fondation Giorgio Cini, Venise, Italie.

En 1886, de retour en Italie, elle fonde sa propre troupe, "La Compagnie théâtrale de Rome", avec laquelle elle sillonnera l'Europe et les États-Unis.

 Franz von Lenbach 1836-1904 Germany   Eleonora Duse 1886 Huile sur toile 76,2 x 69,85 cm Frye Art Museum, Seattle, United States..jpg

Franz von Lenbach  1836-1904     Germany  

"Eleonora Duse"   1886       Huile sur toile 76,2 x 69,85 cm

Frye Art Museum, Seattle, United States.

Elle porte sur les scènes italiennes les drames d'Henrik Ibsen, dont elle interprète "Une Maison de poupée", "Hedda Gabler", "La Dame de la mer" et "Rosmersholm".
A partir de 1890, elle joue principalement hors d'Italie, notamment à Paris.

Michele Gordigiani 1835-1909 Italy  Portrait d'Eleonora Duse.jpg

Michele Gordigiani   1835-1909    Italy 

"Portrait d'Eleonora Duse"      c.1890

Huile sur toile     Musée du théâtre Burcardo, Rome.

Comédienne et tragédienne de grand talent, Eleonora Duse est particulièrement attirée par les pièces de théâtre d'écrivains contemporains français tels Alexandre Dumas fils et Victorien Sardou. Interprète superbe de "La Dame aux Camélias", elle défie Sarah Bernhardt sur son propre terrain.

Eleanora Duse.jpg

"Eleanora Duse"

Eleonora Duse 1893.jpg

"Eleonora Duse"   1893

En 1894, elle rencontre à Venise l'écrivain Gabriele D'Annunzio. Il s'ensuivra, durant une dizaine d'années, une liaison tumultueuse doublée d'une étroite collaboration artistique.

Alexander Wolkoff -Mouromtzoff 1844-1928  Russia  Eleonora Duse  1894  Musée du théatre de la Scala, Milan, Italie..jpg

Alexander Wolkoff - Mouromtzoff    1844-1928     Russia 

"Eleonora Duse"   1894 

Musée du théatre de la Scala, Milan, Italie.

Eleonora Duse, déjà célèbre et acclamée en Europe comme outre-atlantique, jouera un rôle déterminant dans la renommée de Gabriele D'Annunzio. Finançant souvent elle-même les productions et leur assurant le succès et l'attention de la critique en et hors l'Italie, elle portera  sur toutes les scènes les drames de l'écrivain tels "La Gioconda", "La Ville morte" en 1898 ou "Francesca da Rimini" en 1901.

Ilya Repin 1844-1930 Russia Eleonora Duse 1891 Dessin, fusain 108 x 139 cm Tretyakov Gallery, Moscow.jpg

Ilya Repin   1844-1930     Russia

"Eleonora Duse"  1891    Dessin, fusain 108 x 139 cm

Tretyakov Gallery, Moscow.

En 1897, elle connaît la consécration à Paris. "Rosmersholm" d'Henrik Ibsen sera repris au Théâtre de l'Œuvre en 1898 puis en 1906.Edoardo Gordigiani 1866-1961 Italy    Eleonora Duse  1896.jpg

Edoardo Gordigiani    1866-1961     Italy   

"Eleonora Duse"  1896

Délaissant le théâtre en 1909 pour des raisons de santé, elle ne jouera que dans un unique film, "Cenere", "Les cendres du passé", réalisé en 1916 par Febo Mari et Arturo Ambrosio.
Edouardo Kaulbach Eleonora Duse Huile sur toile Musée du théâtre de la Scala, Milan..jpg

Edouardo Kaulbach       "Eleonora Duse"

Huile sur toile         Musée du théâtre de la Scala, Milan.

De retour au théâtre en 1921, Eleonora Duse décédera en 1924 d'une pneumonie, à Pittsburgh, au cours d'une ultime tournée aux Etats-Unis.

Vittorio Matteo Corcos 1859-1933 Italy Eleonora Duse  miniature ovale peinte sur vélin 8 x 6 cm Collection privée..jpg

Vittorio Matteo Corcos  1859-1933  Italy      "Eleonora Duse

Miniature ovale peinte sur vélin 8 x 6 cm      Collection privée.

Par la modernité de son jeu, "La Divina" a montré le chemin aux artistes du théâtre du XXe siècle.

Michele Gordigiani 1835-1909 Italy Eleonora Duse c.1890  Musée du théâtre Burcardo, Rome..jpg

Michele Gordigiani   1835-1909    Italy 

"Eleonora Duse" c.1890     Musée du théâtre Burcardo, Rome.

Après sa mort, de nombreux théâtres, écoles et autres toponymes de villes italiennes seront baptisés de son nom.

John Singer Sargent 1856-1925 United States  Eleanora Duse c.1893 Huile sur toile 58,4 x 48,3 cm Collection privée..jpg

John Singer Sargent   1856-1925     United States 

"Eleanora Duse"    c.1893  

Huile sur toile 58,4 x 48,3 cm       Collection privée.

Ses costumes de scène, restaurés par le styliste italien Fausto Sarli, sont exposés dans les musées du monde entier.

Friedrich August von Kaulbach 1850-1920 Germany  Eleonora Duse Musée de la Scala, Milan..jpg

Friedrich August von Kaulbach   1850-1920     Germany 

"Eleonora Duse"       Musée du théâtre de la Scala, Milan.

Le 30 juillet 1923, le magazine "Time" publiait Eleonora Duse en page de couverture. 

Un cratère de 30 km de diamètre sur la planète Vénus lui fut dédié en 1974.

28/01/2015

La Belle Epoque.. Réjane 1856-1920

Réjane_dans_La_Parisienne_vers_1900.jpgGabrielle-Charlotte Réju dite Réjane, née à Paris en 1856, était une comédienne française. Avec Sarah Bernhardt, elle fut l'une des comédiennes les plus populaires de la fin du XIX° siècle et du début du XX° siècle.

Formée au Conservatoire national supérieur d'art dramatique, elle débute en 1875 dans des pièces à succès avant d'obtenir en 1878 un contrat au prestigieux théâtre du Vaudeville.

Appelée désormais "Réjane", elle est saluée dans les critiques du redoutable Jules Amédée Barbey d’Aurevilly comme étant "la grande actrice de l’époque nouvelle" comparable à "Rachel", la grande comédienne de l’époque romantique.

Théobald Chartran 1849-1907  France Gabrielle Réjane 1884  Huile sur panneau 26,6 x 20,9 cm Collection privée..jpg

Théobald Chartran    1849-1907     France

"Gabrielle Réjane"    1884 

Huile sur panneau 26,6 x 20,9 cm Collection privée.

Réjane triomphe tout autant dans les comédies de vaudeville que dans les pièces contemporaines de Victorien Sardou, d'Alphonse Daudet, d'Henry Bernstein ou d'Henri Bataille.

Giovanni Boldini 1842-1931 Italy  Madame Rejane c.1885 Huile sur toile Collection privée..jpg

Giovanni Boldini   1842-1931     Italy 

"Madame Rejane"   c.1885

Huile sur toile      Collection privée.

En 1888, le rôle titre de "Germinie Lacerteux", tirée du roman éponyme des frères Edmond et Jules de Goncourt, suscite un véritable scandale politique.Réjane dans le rôle de Germinie Lacerteux de Jules et Edmond de Goncourt de Goncourt  Théâtre du Vaudeville,1903 Photo Paul Nadar..jpg

Réjane dans le rôle de "Germinie Lacerteux"

Théâtre du Vaudeville, 1903    Photo Paul Nadar.

Influencée par le Théâtre-Libre, Réjane interprète également des œuvres inédites de jeunes écrivains naturalistes tels Émile Zola, Henrik Ibsen et August Strindberg.

Giovanni Boldini 1842-1931 Italy Portrait de Madame Gabrielle Réjane c.1886 Huile sur toile 68.5 x 54.2 cm Collection privée..jpg

Giovanni Boldini   1842-1931      Italy

"Portrait de Madame Gabrielle Réjane"  c.1886

Huile sur toile  68.5 x 54.2 cm      Collection privée.

En 1893, au théâtre du Vaudeville, le rôle de "Madame Sans-Gêne" de Victorien Sardou lui apportera la célébrité. Reine du Boulevard, Réjane s'identifie parfaitement dans cette incarnation de la France populaire et sincère. La pièce ne troublant guère l'ordre social sera accueillie avec bienveillance par les classes dominantes. Réjane fut cependant, avec Sarah Bernhardt, parmi les premières personnalités à prendre la défense de Dreyfus.

Réjane  Madame Sans Gêne Théâtre du Vaudeville 1900.JPG

Réjane  dans le rôle de "Madame Sans Gêne"

Théâtre du Vaudeville 1900

En 1894, elle crée le rôle de "Nora Helmer", épouse rebelle du drame de la "Maison de poupée" d'Henrik Ibsen.

Madeleine Lemaire 1845-1928 France   Réjane 1883.jpg

Madeleine Lemaire  1845-1928   France     "Réjane" 1883

En 1895, une tournée en Amérique décuplera sa notoriété et New York lui fera un triomphe.

Réjane Photo Paul Nadar.jpg

"Réjane"      Photographie de  Paul Nadar.

En 1899, le guide "Paris-Parisien" la considérait comme une "notoriété de la vie parisienne" et "la plus parisienne des comédiennes".

Réjane Toilette d'après-midi du couturier Jacques Doucet..jpg

"Réjane"   Toilette d'après-midi du couturier Jacques Doucet.Réjane  robe de Jacques Doucet, Les Modes, 1903..jpeg

"Réjane"  Robe de Jacques Doucet, "Les Modes", 1903.

En 1905, après un passage remarqué à Montréal, Réjane et une troupe de comédiens français présentent deux soirées de théâtre qui font salle comble à l'auditorium de Québec.

Réjane dans le rôle de Geneviève Clarens  L'âge d'aimer comédie de Pierre Wolff Théâtre du Gymnase, mai 1905..jpg

Réjane dans le rôle de "Geneviève Clarens"

"L'âge d'aimer", comédie de Pierre Wolff

Théâtre du Gymnase, mai 1905.

En 1906, elle achète le Nouveau-Théâtre qu’elle rebaptise "Théâtre Réjane". Elle y joue des pièces populaires comme des pièces d'avant-garde et, en 1911, elle y crée la première française de "L’Oiseau bleu" de Maurice Maeterlinck. Elle dirigera son propre théâtre jusqu’en 1918.

Réjane  La Savelli de Max Maurey au théâtre Réjane, 1906..jpg

Réjane  "La Savelli"  de Max Maurey au théâtre Réjane, 1906.

 Dans les deux dernières décennies de sa carrière, elle se partage entre le théâtre et le cinéma. A deux reprises, en 1900 et en 1911, elle interprète son rôle fétiche, "Madame Sans-Gêne", dans une version cinématographique.

Réjane  La Montansier de Gaston Arman de Caillavet au théâtre de la Gaîté, 1904..jpg

Réjane  "La Montansier" de Gaston Arman de Caillavet

Théâtre de la Gaîté, 1904.

En 1916, Réjane tourne son premier long métrage "Alsace", réalisé par Henri Pouctal d’après une pièce au thème patriotique de Gaston Leroux. Quelques mois avant son décès, avec Charles Vanel comme partenaire, elle interprétera "Miarka, la fille à l’ours", film adapté du roman de Jean Richepin par Jean Mercanton.

Ramon Casas 1866-1932  Spain Portrait de Réjane 1908 Musée national d'art de Catalogne, Barcelone, Espagne..jpg

Ramon Casas    1866-1932          Spain

"Portrait de Réjane"   1908

Musée national d'art de Catalogne, Barcelone, Espagne.

De santé fragile, la grande rivale de Sarah Bernhardt décédera d'une crise cardiaque en 1920 à l'âge de 64 ans.

21/01/2015

La Belle Epoque... Sarah Bernhardt 1844-1923

Sarah_Bernhardt Paul Nadar.jpgHenriette-Marie-Sarah Bernhardt dite Sarah Bernhardt, fut l'une des plus grandes actrices françaises du XIX° siècle et du début du XX° siècle.

Née à Paris en 1844 et formée au Conservatoire d'Art dramatique dès 1859, elle intègre la Comédie-Française en 1862. Renvoyée en 1866 pour avoir giflé une sociétaire elle fut engagée par le théâtre de l'Odéon.

Louise Abbéma 1853-1927 France  Sarah Bernhardt  1875 Huile sur toile Musée Carnavalet, Paris..jpeg

Louise Abbéma   1853-1927       France 

"Sarah Bernhardt"  1875   Huile sur toile.  Musée Carnavalet, Paris.

 En 1872, son triomphe dans le rôle de la reine "doña Maria" du "Ruy Blas" lui vaudra le surnom de la "Voix d'or" par l'auteur de la pièce, Victor Hugo. Rappelée par la Comédie-Française, elle joue dans "Phèdre" en 1874 et dans "Hernani" en 1877.

Georges Jules Victor Clairin 1843-1919 France  Sarah Bernhardt 1871.jpg

Georges Jules Victor Clairin     1843-1919      France 

"Sarah Bernhardt"    1876  

Huile sur toile 82,2x127,2 cm  Musée des Beaux-Arts Tourcoing, France.

En 1880, elle démissionne avec éclat du "Français" pour créer sa propre compagnie et entreprendre, par intermittence, des tournées à l'étranger jusqu'en 1905. Georges Jules Victor Clairin 1843-1919 France Sarah Bernhardt 1876 Huile sur toile 250 x 200 cm Musée du Petit Palais, Paris..jpg

Georges Jules Victor Clairin   1843-1919      France

"Sarah Bernhardt"    1876

Huile sur toile 250 x 200 cm    Musée du Petit Palais, Paris.

À partir de 1893, elle prend la direction du théâtre de la Renaissance où elle renoue avec quelques-uns de ses plus grands succès tels "Phèdre" et "La Dame aux camélias". Elle y crée également de nombreuses pièces comme "Gismonda" de Victorien Sardou, "La Princesse lointaine" d'Edmond Rostand, "La Ville morte" de Gabriele D'Annunzio et "Lorenzaccio" d'Alfred de Musset.

Jules Bastien-Lepage 1848-1884 France  Sarah Bernhardt, assise, tenant une statue de Mathieu-Meusnier 1879  Huile sur toile 44 x34 cm Collection privée..jpg

Jules Bastien-Lepage   1848-1884      France 

"Sarah Bernhardt, assise, tenant une statue de Mathieu-Meusnier" 1879 

Huile sur toile 44 x 34 cm      Collection privée.

Pionnière en matière de publicité, Sarah Bernhardt comprend très tôt le pouvoir de l’image. Elle gère ses apparitions comme ses absences, popularise les autographes et elle n'hésite pas à associer son nom à la promotion des produits de consommation.

Alfons Maria Mucha  1860-1939  Czech Republic  Sarah Bernhardt 1904  Lu Lefèvre-Utile Lithographie couleurs 70 x 51 cm.jpg

Alfons Maria Mucha    1860-1939      Czech Republic 

"Sarah Bernhardt"  1904     Publicité pour Lu-Lefèvre-Utile

Lithographie couleurs 70 x 51 cm

Son style et sa silhouette inspirent la mode, les arts décoratifs mais aussi l’esthétique de l'Art nouveau. Dès 1894, elle fait appel au peintre Alfons Mucha pour dessiner les affiches de ses représentations. Elle soutient Emile Zola lors de l’affaire Dreyfus et prend position contre la peine de mort.

Alfons Maria Mucha affiche réalisée pour la journée en l'honneur de Sarah Bernhardt 1896.jpg

Alfons Maria Mucha   1860-1939      Czech Republic 

Affiche réalisée en 1896 pour la journée en l'honneur de Sarah Bernhardt.

Dès 1899, Sarah Bernhardt dirige le théâtre des Nations qu'elle rebaptise théâtre Sarah-Bernhardt. Elle y crée, entre autres pièces, "L'aiglon" d'Edmond Rostand, "La Beffa" de Jean Richepin et y reprend "La Tosca" de Victorien Sardou.Georges Jules Victor Clairin 1843-1919  France Sarah Bernhardt dans le rôle de la Reine du Ruy Blas 1897  Bibliothèque de la Comedie Francaise, Paris..JPG

Georges Jules Victor Clairin  1843-1919      France  

"Sarah Bernhardt dans le rôle de la Reine du Ruy Blas"  1897 

Huile sur toile.   Bibliothèque de la Comedie Francaise, Paris.

Devenue "Star" internationale, elle fut la première comédienne à entreprendre des tournées triomphales sur les cinq continents.                                       Jean Cocteau inventera pour elle l'expression de "monstre sacré".Giovanni Boldini 1842-1931 Italy Sarah Bernhardt c.1880 Pastel 59 x 39 cm Collection privée..jpg

Giovanni Boldini   1842-1931      Italy

"Sarah Bernhardt" ?  c.1880

Pastel 59 x 39 cm      Collection privée.

Vers la fin de sa vie, Sarah Bernhardt, après avoir joué dans plus de 120 spectacles, devint également actrice de cinéma. Son premier film, réalisé en 1900 par Clément Maurice, fut "Le Duel d'Hamlet". Ce film était l'un des premiers essais de cinéma parlant, un phonographe à cylindre synchronisait la voix de l'actrice avec les images projetées.

Giuseppe de Nittis 1846-1884  Italy  Sarah Bernhardt en Pierrot c.1883  Huile sur toile  54.6 x 66 cm Collection privée..jpg

Giuseppe de Nittis  1846-1884     Italy

  "Sarah Bernhardt en Pierrot"    c.1883 

Huile sur toile  54.6 x 66 cm    Collection privée.

En 1915, à près de 71 ans, atteinte d'une tuberculose osseuse du genou, elle fut amputée de la jambe droite.

Sarah Bernhardt est décédée des suites d'une défaillance rénale en 1923, à l'âge de 78 ans. Le gouvernement lui organisera des obsèques nationales.

17/01/2015

La Belle Epoque...Hortense Schneider 1833-1920

Hortense_Schneider Reutlinger.jpgCatherine Jeanne Schneider, dite "Hortense Schneider", était une cantatrice française qui connut un énorme succès sous le Second Empire.

Née à Bordeaux en 1833, elle débute au théâtre "l'Athénée" où le directeur du théâtre d'Agen la remarque et l'engage en 1853. Elle y reste deux ans puis s'installe à Paris en 1855.

Elle devient la maîtresse du chanteur Jean Berthelier qui la présente au compositeur Jacques Offenbach. Celui-ci l'engage aux théâtre des Bouffes-Parisiens. Elle y débute dans une opérette en un acte, "Le Violoneux". Sa "grâce" et son "élégance" lui vaudront les louanges du journal "Le Figaro".

De 1858 à 1860, elle chante au théâtre du Palais-Royal. Elle retrouve Offenbach au théâtre des Variétés où elle interprète "La belle Hélène" en 1864 et "Barbe-bleue" en 1866.

Alexis Joseph Perignon 1806-1882 France  Hortense Schneider dans le rôle de Boulotte dans Barbe-Bleue 1866 Huile sur toile  Musée du château de Compiègne, France..jpg

Alexis Joseph Pérignon   1806-1882      France 

Hortense Schneider dans le rôle de "Boulotte" dans "Barbe-Bleue" 1866

Huile sur toile    Musée du château de Compiègne, France.

"La grande duchesse de Gérolstein", écrite pour l'Exposition universelle de 1867, lui vaudra un triomphe et les têtes couronnées se presseront dans sa loge. Elle y reçoit l'empereur Napoléon III, le prince de Galles, l'empereur François-Joseph I° d'Autriche, le tsar Alexandre II de Russie et le khédive d'Égypte Ismaïl Pacha, avec qui elle entretient une liaison. Léa Silly, sa grande  rivale, la surnommera ironiquement  "le Passage des Princes".Edmond Morin 1824-1882 France  La Loge d'Hortense Schneider au théâtre des Variétés, 1873, aquarelle 23,7 x 30,1 cm Musée du château de Compiègne, France..jpg

Edmond Morin   1824-1882       France 

"La Loge d'Hortense Schneider au théâtre des Variétés"  1873

Aquarelle 23,7x30,1 cm    Musée du château de Compiègne, France. Alexis Joseph Pérignon 1806-1882  Hortense Schneider dans le rôle de la Grande Duchesse de Gerolstein 1874  Huile sur toile  Musée du château de Compiègne, France..jpg

Alexis Joseph Pérignon   1806-1882    France

Hortense Schneider dans le rôle de "La Grande Duchesse de Gérolstein"  1874

Huile sur toile     Musée du château de Compiègne, France.

En 1868, elle interprète "La Périchole" au théâtre des Variétés  puis, en 1869, "La Diva" au théâtre des Bouffes-Parisiens.

Alexis Joseph Pérignon 1806-1882  Hortense Schneider dans  le rôle de La Folie 1868 Huile sur toile 130 x 98 cm Musée du château de Compiègne, France..jpg

Alexis Joseph Pérignon   1806-1882      France

Hortense Schneider dans  le rôle de "La Folie"   1868

Huile sur toile 130x98 cm  Musée du château de Compiègne, France.

Si, après 1872, la carrière d'Hortense Schneider décline en France, elle reste très appréciée à l'étranger. Elle est invitée à chanter, moyennant des fortunes, dans nombre de cours européennes, notamment en Russie. Reine de l'opérette pendant plus de vingt ans ans, elle décide de se retirer en 1880, peu après la mort d'Offenbach. Hortense Schneider est décédée à Paris à l'âge de 87 ans en 1920.  

04/01/2015

Mode Belle Epoque : Les Worth...

Charles Frederick Worth (1825-1895) fondateur d'une maison de couture au 7 rue de la Paix, à Paris, en 1858, connut dès 1865 un immense succès international.Auguste Toulmouche 1829-1890 France Le Billet 1883  Huile sur toile 66 x 45 cm  Musée des Beaux-Arts, Nantes, France..jpg

Auguste Toulmouche   1829-1890      France

"Le Billet"   1883 

Huile sur toile 66 x 45 cm  Musée des Beaux-Arts, Nantes, France.

Au début des années 1890, les deux fils de Charles Frederick Worth, Jean-Philippe et Gaston, prirent la direction de l’affaire familiale. Jean-Philippe s’occupant de la création artistique, Gaston prenait en charge la gestion et les finances.Philip Alexius de László 1869-1937 Hungary - England Elaine Greffulhe, duchesse de Guiche  1905 Huile sur bois 103.5 x 77.5 cm Collection privée..jpg

Philip Alexius de László   1869-1937    Hungary-England

"Elaine Greffulhe, duchesse de Guiche"   1905

Huile sur bois 103,5 x 77,5 cm        Collection privée.

Aux souveraines des dernières cours européennes, clientes traditionnelles et assidues de  la maison Worth, s'ajoutaient de riches américaines, "reines" de l'acier ou du coton et les vedettes cosmopolites de l'opéra et du théâtre.

Philip Alexius de László Mrs. Archie Graham née Dorothy Shuttleworth 1917 Huile sur bois 170.8 x 102.2 cm Collection privée..jpg

Philip Alexius de László  1869-1937   Hungary-England

"Mrs. Archie Graham née Dorothy Shuttleworth"  1917

Huile sur bois 170,8 x 102,2 cm         Collection privée.

Jean-Philippe Worth, épris de somptuosité, n'admettra que difficilement la nécessité de s'adapter à la simplification de  la mode souhaitée par une nouvelle génération de clientes.

Philip Alexius de László 1869-1937 Hungary - England Princesse Cecilie de Prusse 1906 Collection privée..jpeg

Philip Alexius de László  1869-1937    Hungary-England

"Princesse Cecilie de Prusse"   1906

Huile sur toile     Collection privée.

En 1898, Gaston Worth créait une filiale londonienne au 50, Grosvernor Street.

Philip Alexius de László 1869-1937 Hungary - England Violet Rawson, Lady Leconfield 1915  Huile sur toile 90 x 70 cm National Trust, Petworth, West Sussex, England..jpg

Philip Alexius de László   1869-1937     Hungary-England

"Violet Rawson, Lady Leconfield"   1915 

Huile sur toile 90 x 70 cm  National Trust, Petworth, West Sussex, England.

Le drapage du corsage chez Worth, 1907 7, rue de la Paix, Paris..jpg

Le drapage du corsage chez Worth, Paris, 1907

Le passage dans l'atelier de Paul Poiret qui, à partir de 1901, proposera des modèles de manteaux et de robes tailleurs d'une ligne épurée, suscitera un bouleversement éphémère avant que le jeune couturier ne quitte Worth pour fonder sa propre maison en 1903.

Paul Poiret 1906 Costume-tailleur.jpg

Paul Poiret           1906         Costume-tailleur

Jean Béraud La Rue de la Paix 1907 Huile sur toile 66 × 92 cm Collection privée..JPG

Jean Béraud    1849-1935       France

"La Rue de la Paix"   1907

Huile sur toile 66 × 92 cm        Collection privée.

Après le retrait de Jean-Philippe Worth, en 1910, Jean-Charles, fils de Gaston, reprendra la direction artistique de la maison et son frère Jacques la direction administrative en 1922.

Conrad Kiesel  1846-1921 Germany  Huile sur toile 56 x 40cm Collection privée..jpg

Conrad Kiesel   1846-1921       Germany 

Huile sur toile 56 x 40cm         Collection privée.

Dans les années 20, Jean-Charles amorcera une transition prudente en adaptant ses créations, sans toutefois y apporter d'innovations majeures, au thème en vogue de la "Garçonne".

Kees Van Dongen 1877-1968 France Portrait de Madame Maria Ricotti dans l'Enjôleuse 1921  Huile sur toile 192 x 116 cm Musée d'art moderne, Paris..jpg

Kees Van Dongen  1877-1968     Netherlands-France 

"Portrait de Madame Maria Ricotti dans l'Enjôleuse"   1921 

Huile sur toile 192 x 116 cm       Musée d'art moderne, Paris.

Les deux frères exerceront d’importantes responsabilités dans le monde de la couture. Jean-Charles sera le fondateur de l'Ecole de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne en 1927 et Jacques sera élu par deux fois président de la Chambre Syndicale de la Couture.

Worth House Salesroom 1910.jpg

Worth, Salon de ventes, Paris, 1910

Malgré la concurrence de John Redfern, de Jeanne Paquin, de Jacques Doucet et des sœurs Callot, la maison Worth, étendant son activité à la confection de luxe, continuera de prospérer jusqu'aux années 30.

Worth, Salon de ventes, 1910.jpg

Worth, Salon de ventes, Paris, 1910

La maison Worth, véritable symbole des traditions de la haute couture parisienne, créera, entre autres, la robe de mariée de la comtesse de Paris en 1931.

Philip Alexius de László 1869-1937 Hungary-England Reine Elena de Roumanie 1925 Huile sur toile.jpg

Philip Alexius de László  1869-1937      Hungary-England

La reine Elena de Roumanie  1925    Huile sur toile

 Caspar Ritter  1861-1923 Switzerland  Princesse Cecilie de Prusse, née Duchess de Mecklenburg-Schwerin 1908 Huile sur toile  Cecilienhof Palace Museum, Potsdam, Germany.jpg

Caspar Ritter   1861-1923      Switzerland 

"Princesse Cecilie de Prusse, née Duchesse de Mecklenburg-Schwerin" 1908

Huile sur toile  Cecilienhof Palace Museum, Potsdam, Germany

En 1941, Jean-Charles transmettait la maison Worth, en déclin depuis la crise des années trente, à ses deux fils, Maurice et Roger. Ces derniers la céderont en 1954 à la maison Paquin, qui prendra le nom de Worth-Paquin avant de disparaître en 1956.

Salons de la maison Worth, 1910.jpg

Salons de la maison Worth, Paris, 1910

La succursale britannique subsistera jusqu’en 1967.

03/01/2015

La mode de la Belle Epoque

La mode de la Belle Epoque était réservée aux classes sociales élevées.

Seuls l’aristocratie, la bourgeoisie fortunée, les militaires de haut rang, les élites artistiques et littéraires pouvaient accéder aux créations des couturiers de renom tels Charles Frederick Worth (1825-1895), John Redfern (1820-1895), Jacques Doucet (1853-1929), Jeanne Paquin (1869-1936) et des quatre sœurs Callot.John Singer Sargent  Madame Paul Poirson  1885 149,9 x 85 cm Institut des Arts de Detroit, United States..jpg

John Singer Sargent   1856-1925    United States

"Madame Paul Poirson"   1885

Huile sur toile 149,9 x 85 cm   Institut des Arts de Detroit, United States.John Singer Sargent 1856-1925 United States Portrait de Mme George Gribble 1888  Huile sur toile 226,06 x 118,74cm Art Museum of Western Virginia, Roanoke, United States..jpg

John Singer Sargent   1856-1925      United States

"Portrait de Mme George Gribble"     1888

Huile sur toile  226,06 x 118,74 cm

Art Museum of Western Virginia, Roanoke, United States.

Quelques années plus tard, dès le début des années 1900, Madeleine Chéruit (1866-1955), Paul Poiret (1879-1944), Jeanne Lanvin (1867-1946) et Madeleine Vionnet (1876-1975) prendront, eux aussi, place parmi les "grands noms" de la Haute Couture parisienne.

John Singer Sargent  La Duchesse de Sutherland 1904  Huile sur toile 254 × 146 cm Musée Thyssen-Bornemisza, Madrid, Spain..jpg

John Singer Sargent  1856-1925      United States

"La Duchesse de Sutherland"    1904 

Huile sur toile 254×146 cm   Musée Thyssen-Bornemisza, Madrid, Spain.Victor Karlovich Shtemberg 1863-1917  Russia Portrait de SM Rayevskaya 1907 Huile sur toile 143 x 115 cm  Hermitage Museum, Saint Petersburg, Russia..jpg

Victor Karlovich Shtemberg   1863-1917      Russia

"Portrait de SM Rayevskaya"   1907

Huile sur toile 143x115 cm  Hermitage Museum, Saint Petersburg, Russia.Lilla Cabot Perry 1848-1933 United States Dame en robe de soirée 1911  Huile sur toile 91,44 x 60.96 cm National Museum of Women in the Arts, Washington, United States..jpg

Lilla Cabot Perry   1848-1933      United States

"Dame en robe de soirée"   1911 

Huile sur toile   91,44 x 60,96 cm

National Museum of Women in the Arts, Washington, United States.Giovanni Boldini Portrait de la princesse Marthe Bibesco-Lucile 1911. Huile sur toile 183 × 120 cm Collection privée..jpg

Giovanni Boldini   1842-1931      Italy

"Portrait de la princesse Marthe Bibesco-Lucile"   1911

Huile sur toile 183 × 120 cm        Collection privée.

Victor Karlovich Shtemberg  1863-1917 Russia  Portrait de la baronne de Grevenits 1912  Huile sur toile  156,5 x 115 cm Hermitage Museum, Saint Petersburg, Russia..jpg

Victor Karlovich Shtemberg   1863-1917      Russia 

"Portrait de la baronne de Grevenits"    1912 

Huile sur toile  156,5 x115 cm 

Hermitage Museum, Saint Petersburg, Russia.

27/12/2014

Charles Frederick Worth 1825-1895

charles frederick worth.jpgCharles Frederick Worth, né en 1825 à Bourne dans le comté de Lincoln, était un couturier anglais.
Débutant dès l'âge de 13 ans comme apprenti à Londres chez le  négociant de tissus "Swan & Edgar" de Piccadilly Circus puis, durant 6 ans, chez "Swen & Allenby", marchand de soieries de Regent Street, il se rend à Paris en 1845 à l'âge de vingt ans.

Il est engagé comme vendeur chez Gagelin, Opigez, Chazelle et Cie au 93 rue de Richelieu, compagnie fort réputée dans le négoce des tissus de luxe, des soieries, des châles et des cachemires.

Claude Monet  1840-1926  France  Madame Louis Joachim Gaudibert  1868  Huile sur toile  217 x 138,5 cm  Musée d'Orsay, Paris..jpg

Claude Monet  1840-1926     France 

"Madame Louis Joachim Gaudibert"   1868 

Huile sur toile  217 x 138,5 cm        Musée d'Orsay, Paris.

A l'époque, la vente de tissus et la création de vêtements constituaient deux activités indépendantes. Worth innove et crée dans les tissus vendus chez Gagelin des robes sur mesure. Ces nouvelles robes, portées par Marie Vernet, demoiselle de magasin et future épouse de Worth, suscitent bientôt quelques commandes privées.

Charles Louis Baugniet  1814-1886  Belgium  La Lettre  c.1870.jpg

Charles Louis Baugniet  1814-1886    Belgium 

"La Lettre"   c.1870

Huile sur panneau  56 x 44,5 cm    Collection privée.

La maison Gagelin présente les premiers modèles de Worth aux expositions universelles de Londres en 1851 et de Paris en 1855 où ils seront primés.
La compagnie Gagelin persistant dans ses traditionnelles ventes de tissus au mètre, Worth, associé avec le jeune suédois Otto Gustave Bobergh, fonde sa propre maison de couture sous l'enseigne "Worth & Bobergh" au 7 rue de la Paix en 1858.

Édouard Manet  1832-1883  France   Le repos  Portrait de Berthe Morisot  c.1871 Huile sur toile 148 x 113 cm  Museum of Art, Rhode Island School of Design, Providence.jpg

Édouard Manet  1832-1883   France     "Le repos"  c.1871

   Portrait de Berthe Morisot.   Huile sur toile 148 x 113 cm 

Rhode Island School of Design Museum, Providence, United States.

Worth, spécialisé dans les robes de bal, innove, remplace peu à peu la crinoline par la tournure et présente des modèles inédits. Les jupe à cerceaux sont délaissées au profit de robes ajustées qui, bien que très ouvragées mais beaucoup plus séduisantes, nécessitent encore des cascades de tissu coûteux.James Tissot  1836-1902  France Le Bal 1880 Huile sur toile 90 x 50 cm Musée d'Orsay, Paris..jpg

James Tissot   1836-1902      France

"Le Bal"   1880

Huile sur toile 90 x 50 cm      Musée d'Orsay, Paris.

A l'époque, les modèles de robes étaient présentés aux clientes sur de bustes de bois. Des versions réduites étaient également cousues sur des poupées puis envoyées à des clientes potentielles. Dans de luxueux salons, Worth sera le premier couturier à présenter ses créations sur des jeunes femmes revêtues de ses robes.

Worth r.jpg

L'assistance choisissait parmi une série de modèles proposés par le couturier. Ces modèles étaient ensuite adaptés aux mesures de chaque cliente. Les "sosies" de Worth préfigurant les concepts de mannequins et de défilés de mode, la haute couture était née.

James Tissot 1836-1906  France  Bord de mer 1878  Huile sur tissu  87,5 x 61 cm  Cleveland Museum of Art, United States..jpg

James Tissot   1836-1906       France

  "Bord de mer"  1878       Huile sur toile  87,5 x 61 cm 

Cleveland Museum of Art, United States.

Après des débuts difficiles, ces nouvelles robes retiennent l'attention de clientes prestigieuses telle la princesse Pauline de Metternich, qui, épouse de l'ambassadeur d'Autriche à Paris, côtoie l'impératrice Eugénie de Montijo.

Franz Xaver Winterhalter 1805–1873 Germany  Pauline Sandor Princesse Metternich 1860  Huile sur toile  in tule van Worth.jpg

Franz Xaver Winterhalter   1805-1873    Germany 

"Pauline Sandor, Princesse Metternich"   1860 

Huile sur toile 115 x 87,5 cm      Collection privée.

Dès les années 1860, Worth, devenu le couturier en vogue de la cour impériale, compte parmi ses clientes des membres de l’aristocratie et de la haute société parisienne.
Worth ouvre le cycle de la mode et renouvelle régulièrement ses créations. Les collections "printemps-été" succèdent aux collections "automne-hiver".
La maison Worth deviendra le lieu de rendez-vous des élégantes parisiennes.

Claude Monet  1840–1926  Femmes au jardin c.1866 Huile sur toile 255 x 205 cm  Musée d'Orsay, Paris.jpg

Claude Monet  1840–1926   France

"Femmes au jardin"  c.1866

Huile sur toile 255 x 205 cm       Musée d'Orsay, Paris.

Depuis fort longtemps, Paris était la capitale de la mode européenne. Sous Louis XIV, Jean-Baptiste Colbert s’exclamait : "La mode est pour la France ce que les mines d'or du Pérou sont pour l'Espagne". L'aura de la mode française se répand bien au-delà des frontières et le "règne de Worth" commence sur toutes les cours d'Europe.

Heinrich von Angeli 1840-1925 Austria  Portrait de la Grande-Duchesse Maria Feodorovna 1874  Huile sur toile 126 × 89 cm Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg.jpg

Heinrich von Angeli   1840-1925     Austria 

"Portrait de la Grande-Duchesse Maria Feodorovna"  1874 

Huile sur toile 126 × 89 cm   Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg.

En 1864, devenu le fournisseur attitré de l'impératrice Eugénie et le fournisseur exclusif de l'impératrice Elisabeth d'Autriche, il habille également la reine Victoria, la reine Sophie des Pays-bas, la reine  Louise de Suède et la tsarine de Russie, Maria Alexandrovna.

Franz Xaver Winterhalter 1805-1873 Germany  Portrait de l'impératrice Maria Alexandrovna 1857  Huile sur toile 120 × 95 cm Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg..jpg

Franz Xaver Winterhalter   1805-1873      Germany 

"Portrait de l'impératrice Maria Alexandrovna"   1857 

Huile sur toile  120 × 95 cm     Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg.

En 1867, Worth sera sans doute l'un des premiers couturiers à signer ses robes en y apposant une griffe brodée "Worth & Bobergh" soulignant le caractère d’œuvre d'art de chacune de ses créations.

Édouard Debat-Ponsan  1847-1913 France Portrait de mademoiselle Elisabeth de Vilmorin 1891  Huile sur toile 151 x 101 cm Société nationale d’horticulture de France, Paris.jpg

Edouard Debat-Ponsan  1847-1913     France

"Portrait de mademoiselle Elisabeth de Vilmorin"  1891 

Huile sur toile 151 x 101 cm  Société nationale d’horticulture de France, Paris

En 1868, Worth crée une "Chambre syndicale de la confection et de la couture pour dames et fillettes", association destinée à protéger ses membres contre les copies. Si, dès les années 1880, le terme de "Haute couture" était reconnu, la distinction entre couture et confection n'était pas encore clairement définie.

Jean Béraud  1848-1917 France  Une soirée 1878  Huile sur toile 65 x 117 cm  Musée d’Orsay, Paris..jpg

Jean Béraud   1848-1917       France 

"Une soirée"   1878 

Huile sur toile 65 x 117 cm     Musée d’Orsay, Paris.

En 1911, à l'instigation de l'un des fils de Worth, Gaston, l'organisation, devenue la "Chambre Syndicale de la Haute Couture", dissociait définitivement les maisons de couture habillant les femmes sur mesures des maisons de confection. Cette chambre syndicale réglemente et contrôle encore aujourd'hui la haute couture contemporaine.

Raimundo de Madrazo y Garreta 1841-1920  Spain  Le modèle malicieux  c.1885 Huile sur toile 95,2 x 66 cm Musée Carmen Thyssen, Malaga, Spain..jpg

Raimundo de Madrazo y Garreta  1841-1920     Spain 

"Le modèle malicieux"   c.1885

Huile sur toile 95,2 x 66 cm   Musée Carmen Thyssen, Malaga, Spain.

La chute de l’Empire et l’avènement de la III° République n’affecteront que durant quelques mois l’activité du fournisseur des familles royales et des riches américaines. A Paris, il habille tout autant les femmes du monde que les actrices les plus célèbres.

James Wells Champney 1843-1903 United States Portrait de Mary Perkins Quincy 1892 Pastel sur papier 121,9 x 96,52 cm  The Litchfield Historical Society, Connecticut, United States..jpg

James Wells Champney  1843-1903      United States

"Portrait de Mary Perkins Quincy" 1892

Pastel sur papier 121,9 x 96,52 cm 

The Litchfield Historical Society, Connecticut, United States.

En 1871, le couturier se sépare de son associé Bobergh. Les étiquettes de ses vêtements ne porteront plus que la seule griffe de Worth.

James Tissot   1836-1902  France The Gallery of HMS Calcutta Portsmouth c.1876 Huile sur toile  68,6 x 91,8 cm  Tate Britain, Millbank, London..jpg

James Tissot   1836-1902       France

"The Gallery of HMS Calcutta Portsmouth"   c.1876

Huile sur toile  68,6 x 91,8 cm     Tate Britain, Millbank, London.

En 1873, Worth employait 1 200 ouvrières et vendait en France 7 000 robes par an.

Henri Gervex 1852-1929  France Dernière retouche avant le bal  Huile sur toile  64,5 x 40,8 cm Collection privée..jpg

Henri Gervex   1852-1929      France

"Dernière retouche avant le bal

Huile sur toile  64,5 x 40,8 cm    Collection privée.

En 1874, Stéphane Mallarmé publie une revue, "La Dernière Mode", dont il est, sous divers pseudonymes féminins, l'unique rédacteur. Le premier novembre 1874, Mallarmé, sous le nom d'emprunt de Marguerite de Monty, y écrivit : "Le grand Worth est l'ordonnateur de la fête sublime et quotidienne de Paris, de Vienne, de Londres et de Pétersbourg."

James Tissot  1836-1902  France La Réception, L'ambitieuse 1883-1885 Huile sur toile 186.69 x 142.24 cm Albright-Knox Art Gallery, Buffalo, NY, United States..JPG

James Tissot  1836-1902      France

"La Réception, L'ambitieuse"   1883-1885

Huile sur toile 186.69 x 142.24 cm

Albright-Knox Art Gallery, Buffalo, NY, United States.

Charles Frederick Worth se retirant au début des années 1890, ses deux fils, Jean-Philippe et Gaston, prirent la direction de l’affaire familiale. En innovant tout en maintenant le haut niveau de qualité instauré par le fondateur, la Maison Worth demeurera, jusqu'aux années 20, l'une des références les plus prestigieuses du milieu de la Haute Couture.

Charles Hermans 1839-1924  Belgium  Le bal masqué, détail c.1880  Huile sur toile 47 x 37,2 cm Collection privée..jpg

Charles Hermans  1839-1924     Belgium 

"Le bal masqué"  détail  c.1880 

Huile sur toile  47 x 37,2 cm      Collection privée.

Charles Frederick Worth est décédé à Paris en 1895.

Pierre-Auguste Renoir 1841-1919 France   Le Couple 1868  Huile sur toile 105 x 75 cm  Cologne, Wallraf-Richartz Museum & Fondation Corboud.jpg

Pierre-Auguste Renoir  1841-1919      France  

"Le Couple"  1868         Huile sur toile 105 x 75 cm 

Wallraf-Richartz Museum & Fondation Corboud, Cologne, Germany.

Si bien d'autres ateliers de couture étaient à l'époque fort renommés et si quelques uns, tels celui d'Emile Pingat, bénéficiaient d’une grande réputation, c'est toutefois Worth qui sera considéré comme le "père de la haute couture". Il n'en reste pas moins qu'il fut probablement le premier homme à habiller les femmes et à dicter le cycle de la mode. Doté d'un remarquable sens commercial, il sut porter son atelier de couturier vers une véritable industrie du luxe.

Rogelio de Egusquiza  1845-1915 Spain La fin du bal c.1890  Huile sur toile 105 x 70,5 cm Collection Privée.jpg

Rogelio de Egusquiza  1845-1915    Spain

"La fin du bal"   c.1890 

Huile sur toile 105 x 70,5 cm     Collection Privée.

Les créations de Worth ont soutenu l'industrie française du textile et sont à l'origine du renouveau de la soierie lyonnaise. 

Atelier parisien de Worth, 1907..jpg

L'atelier parisien de Worth, 1907.

En France, le nombre d'ouvrières et d'ouvriers travaillant dans le secteur du vêtement féminin était estimé à environ 400 000 en 1895.

29/11/2014

La Belle Époque

L'expression "Belle Époque", née en France dès 1919, évoque une période d'une vingtaine d'années antérieure à la première guerre mondiale.
A l'issue de la crise économique mondiale dite "longue dépression" survenue de 1873 à 1896, une effervescence artistique, intellectuelle et scientifique agite la France comme plusieurs pays d'Europe. La France connaît alors des années fastes marquées par des progrès sociaux, économiques et technologiques.

Georges Garen  1854 - après 1912 France Embrasement de la tour Eiffel lors de l’exposition universelle, 1889 Estampe 65 x 45 cm Musée d'Orsay, Paris..jpg

Georges Garen  1854-? après 1912     France

"Embrasement de la tour Eiffel lors de l’exposition universelle"  1889

Estampe 65 x 45 cm     Musée d'Orsay, Paris.

Ces progrès seront particulièrement sensibles en France, au Royaume-Uni, en Belgique, en Allemagne, en Italie et en Autriche-Hongrie.Jean Béraud  1849-1935 France  Sortie du lycée Condorcet 1903 Huile sur toile 51 x 65 cm Musée Carnavalet, Paris..jpg

Jean Béraud   1849-1935     France 

"La sortie du lycée Condorcet"    1903

Huile sur toile 51 x 65 cm    Musée Carnavalet, Paris. 

Reinhold Völkel 1834-1938 Austria  Le café Griensteidl à Vienne  1896 Aquarelle  Historisches Museum, Vienne.jpg

Reinhold Völkel   1834-1938     Austria 

"Le café Griensteidl à Vienne"  1896

Aquarelle   Historisches Museum, Vienne.

 Adolph von Menzel  1815-1905 Germany  Voyage dans la campagne  1892 Aquarelle et gouache sur papier 28× 38 cm  Kunsthalle, Hamburg, Germany.jpg

Adolph von Menzel  1815-1905    Germany 

"Voyage à travers la campagne"  1892

Aquarelle et gouache sur papier 28 × 38 cm   Kunsthalle, Hamburg, Germany

L'expression "Belle Époque" n'est due ni à un écrivain ni à un journaliste. Elle apparaît spontanément dès 1919 dans un climat de nostalgie issu d'une vision idyllique des années précédant la grande guerre. Après l'hécatombe du premier conflit mondial, une mémoire sélective tend à magnifier et à estomper les réalités souvent douloureuses des années d'avant-guerre.Jean Béraud  1849-1935 France  La pâtisserie Gloppe, 6, avenue des Champs-Elysées, Paris 1889  Huile sur toile 38 x 53 cm Musée Carnavalet, Paris..jpg

Jean Béraud  1849-1935      France

  "La pâtisserie Gloppe 6, avenue des Champs-Elysées, Paris" 1889 

Huile sur toile 38 x 53 cm   Musée Carnavalet, Paris.

Dès la fin de la première guerre mondiale, l'opinion publique, hantée par les traumatismes du conflit et confrontée aux incertitudes économiques et politiques du présent, se tourne vers un passé qu'elle idéalise d'autant plus qu'elle le sait à jamais disparu.Joseph-Marius Avy 1871-1939 France Le Bal blanc 1903  Huile sur toile 139 x 219 cm Petit Palais, Paris..jpg

Joseph-Marius Avy   1871-1939     France

"Le Bal blanc"  1903 

Huile sur toile 139 x 219 cm    Petit Palais, Paris.

Jean Béraud  1849-1935 France  Sur les grands boulevards, Paris c.1885 Huile sur toile 53,34 x 37,465 cm The Haggin museum, Stockton, United States..jpg

Jean Béraud   1849-1935      France

  "Sur les grands boulevards, Paris"   c.1885

Huile sur toile  53,34 x 37,465 cm

The Haggin museum, Stockton, United States.

Dans les années vingt, une très grande majorité de Français supporte encore des conditions de vie précaires aggravées par l'incertitude du lendemain. La "Belle Époque" sera toutefois particulièrement favorable à une bourgeoisie aisée, qui, vivant souvent de ses rentes, profite intensément des progrès techniques et des créations culturelles de son temps.Jean Béraud  1849-1935 France  Le boulevard des Capucines devant le Théâtre du Vaudeville 1889 Huile sur toile 35 x 51 cm  Musée Carnavalet, Paris.jpg

Jean Béraud  1849-1935   France 

"Le boulevard des Capucines devant le Théâtre du Vaudeville" 1889

Huile sur toile 35 x 51 cm        Musée Carnavalet, Paris

Cette "classe de loisirs", qui voyage beaucoup, est forte d'environ un million de personnes sur près de 40 millions d'habitants.Julius LeBlanc Stewart 1855-1919 United States  Les Dames Goldsmith au bois de Boulogne en 1897 Huile sur toile 1901  Musée de la voiture, Compiègne, France..jpg

Julius LeBlanc Stewart   1855-1919    United States 

"Les Dames Goldsmith au bois de Boulogne en 1897"

Huile sur toile 1901   Musée de la voiture, Compiègne, France.

Le terme "Belle Époque" est principalement usité en France et en Belgique.Jean Béraud  1849-1935 France La colonne Morris, boulevard des Capucines  1880-1884 Huile sur toile 35,5 x 26,5 cm The Walters Art Museum, Baltimore, United States..JPG

Jean Béraud   1849-1935     France

"La colonne Morris"  Boulevard des Capucines, Paris  1880-1884

Huile sur toile  35,5 x 26,5 cm

The Walters Art Museum, Baltimore, United States.

  Alexandre Auguste Hannotiau,.jpg

Alexandre Auguste Hannotiau  1863-1901    Belgium

"La lecture au café"     

Huile sur toile  65,5 x 54 cm    Collection privée.

Gaetano de Las Heras 1859-1931 Spain Café parisien 1903 Huile sur toile 54,6 x 60,3 cm Collection privée..jpg

Gaetano de Las Heras   1859-1931    Spain 

"Café parisien"   1903

Huile sur toile 54,6 x 60,3 cm      Collection privée

.Jean Béraud  1849-1935 France  Rue du Havre, Paris  c.1882 Huile sur toile 35,2 × 27,3 cm National Gallery of Art, Washington D.C..jpg

Jean Béraud   1849-1935    France 

"Rue du Havre, Paris"  c.1882

Huile sur toile 35,2 × 27,3 cm   National Gallery of Art, Washington D.C.

La "Belle Époque" trouve son équivalent au Royaume-Uni et en Allemagne sous les dénominations respectives d'époque édouardienne et d'époque wilhelminienne.
Chez les Britanniques la "Belle Époque" correspond à la fin de l'époque victorienne et, dès 1901 et l'avènement d'Édouard VII, à l'époque dite édouardienne.

William Orpen 1878–1931 Ireland Le Café Royal, Londres 1912  Huile sur toile 137,5 x 113,5 cm Musée d'Orsay, Paris..jpg

William Orpen  1878–1931    Ireland

"Le Café Royal, Londres" 1912 

Huile sur toile 137,5 x 113,5 cm     Musée d'Orsay, Paris.Jacques-Joseph dit James Tissot 1836-1902 France Les dames de l'artiste 1885  Huile sur toile 146 x 101 cm Chrysler Museum of Art Norfolk, Virginia, United States..jpg

Jacques-Joseph dit James Tissot   1836-1902     France

"Les dames de l'artiste"  1885 

Huile sur toile 146 x 101 cm  Chrysler Museum of Art Norfolk, Virginia, United States.

En Allemagne, le renvoi du chancelier Otto von Bismarck par l'empereur Guillaume II en 1890 marque le début de l'époque wilhelminienne. Le concept de wilhelminisme désigne le climat politique et socio-culturel du règne de Guillaume II. Caractérisé par des orientations tant conservatrices que rigides, ce concept inculque également une croyance dans le progrès qui favorise la prospérité de l'empire.Lesser Ury 1861-1931  Germany Dame à la robe bleue au café c.1900-1910 Huile sur toile 76,3 x 51,5 cm Collection privée..JPG

Lesser Ury   1861-1931    Germany

"Dame à la robe bleue au café"  c.1900-1910

Huile sur toile 76,3 x 51,5 cm     Collection privée.

. Adolph von Menzel  1815-1905 Germany A la terrasse du café, 1883  Gouache sur papier 13,5 x 17,9 cm.jpg

Adolph von Menzel   1815-1905   Germany

"A la terrasse du café"  1883

Gouache sur papier  13,5 x 17,9 cm

Lesser Ury 1861-1931  Germany  Unter den Linden après l'averse 1888.jpg

Lesser Ury   1861-1931     Germany 

"Unter den Linden après l'averse"  1888

En Europe, le désastre humain, économique et financier de la première guerre mondiale, mettra un terme aux années fastes de la "Belle Époque".

15/11/2014

Le Canada dans la première guerre mondiale

posters5_lg.jpg

posters7_lg.jpg
 
Affiches de recrutement des volontaires canadiens 
  vers 1914   
auteur inconnu
 
1stdiv.jpg
 
Débarquement de la 1° Division du Canada à Saint-Nazaire, février 1915
par Edgar M. Bundy   1862-1922     England
.
Le lieutenant-général Arthur Currie William Newenham Montague Orpen 1878-1931.jpg
 Lieutenant-général Arthur Currie  1875-1933
En 1917, commandant des quatre divisions du Corps canadien
 par William Newenham Montague Orpen   1878-1931   Ireland
.
Durant les quatre années de la guerre, se sont 628 000 Canadiens et Canadiennes qui serviront dans les forces armées.
A la fin de la guerre, 66 573 d'entre eux avaient été tués et 138 166 avaient été blessés.
Compte tenu de la faible population du pays -7 981 000 canadiens en 1915- le prix payé par le Canada sera énorme.

canada,peintres canadiens,peintres de bataille,première guerre mondiale

Le soldat Charles Daniel Smith du 1° bataillon d'infanterie canadienne portant des grenades à ses camarades. Cette action lui vaudra la "Distinguished Conduct Medal" (DCM) le 11 mars 1916.

Peinture de Kenneth Forbes 1918 1892-1980.jpg
"L'artillerie canadienne en action"   
 bataille de la Somme   juillet 1916
huile de 1918,  Kenneth Forbes  1892-1980    Canada
.
Back Him Up! Buy Victory Bonds [Canada], [vers 1918].jpg
"Back Him Up! Buy Victory Bonds"
"En  arrière toi là  bas ! achetez des obligations de la victoire
Affiche canadienne vers 1918     auteur inconnu
. 
Entre 1915 et 1919, au cours cinq campagnes différentes, le gouvernement canadien a émis puis vendu des "obligations de la Victoire". Une campagne d'affiches soutenait chaque émission "d’obligations de la Victoire".
Le produit des ventes était affecté à l'effort de guerre. 
 
The_Battle_of_Vimy_Ridge.jpg
"Bataille de la crête de Vimy"  du 9 au 12 avril 1917
 
par Richard Jack    1866-1952    England
 
La bataille et la victoire de Vimy (Pas-de-Calais) est un des hauts-lieux des faits d'armes canadiens au cours de la première guerre mondiale. 
.
Petit Vimy and Vimy Village from the Lens - Arras Road 1919.jpg
Petit Vimy et Vimy, village près de Lens - route d'Arras, 1919
par Mary Riter Hamilton  1873-1954   Canada.
.
Depuis le 10 avril 1997, le parc commémoratif de Vimy est devenu un lieu historique national du Canada. Il commémore le souvenir des Canadiens qui y ont perdu la vie et dont le lieu de sépulture ne nous est pas connu.
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique