logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/06/2012

Jacques-Louis David 1748-1825

Jacques-Louis David (Paris,1748-Bruxelles,1825) peintre français, chef de file de l'école néoclassique.

Elu député de Paris à la Convention Nationale en septembre 1792, président du club des Jacobins en juin 1793 puis secrétaire de la Convention le mois suivant, David prit une part active dans la politique de la Terreur. En septembre 1793, il devient membre du Comité de sûreté générale et président de la section des interrogatoires.1970545694.jpg

"Autoportrait"   1794    huile sur toile  80,5 × 64,1 cm
Paris, musée du Louvre
David s'est représenté en jeune homme mais il est âgé de  46 ans en 1794.

Partisan de Robespierre, David est arrété le 15 Août 1794. Il est emprisonné dans l'hôtel des Fermes Générales, puis, le 27, transféré au palais du Luxembourg faisant alors office de prison.

1794 vue du jardin du luxembourg.jpg
"Vue du jardin du Luxembourg"    1794
huile sur toile  55 x 65cm  
Paris, musée du Louvre

Autorisé à garder son matériel de peintre durant son incarcération, il exécutera quelques toiles dont un autoportrait, quelques esquisses des futures "Sabines", une vue du jardin du Luxembourg et le portrait présumé de son geôlier.

Jacques-Louis David 1748-1825 portrait présumé de son geolier vers 1794 huile sur toile 54 cm x 46 cm Rouen, musée des Beaux- Arts.jpg
"Portrait présumé de son geôlier"   1794
huile sur toile 54 cm x 46 cm
Rouen, musée des Beaux-Arts

Le 10 décembre 1794, le Comité de Salut Public, constatant l'insuffisance de charges retenues contre David, décrétera un non-lieu et la mise en liberté du peintre.

24/05/2012

Pierre Nicolas Sicot 1758-1829

Pierre Nicolas Sicot, dit Legrand de Sérant, était un peintre français né en 1758.

Élève de l'école publique des arts du dessin fondée à Rouen par le peintre Jean-Baptiste Descamps (1714-1791), il remporte à l'âge de quinze ans, un deuxième prix de dessin. En 1782, il intègre l’école des Beaux-Arts de Paris.

En 1784, il expose 25 tableaux au Salon de Lille et devient membre de l'académie des Beaux-Arts de la ville.

Etablit à Berne en 1795, il se spécialise dans le portrait de famille et devient le peintre de l'aristocratie locale.

Pierre Nicolas Sicot, décédé à Berne en 1829, doit une grande partie de sa notoriété au portrait de Joseph Cange exposé à Paris au Salon de 1796.

Pierre-Nicolas Sicot dit Legrand de Sérant Joseph Cange.JPG
Pierre Nicolas Legrand de Sérant
 "Portrait de Joseph Cange"
huile sur toile 70 x 56 cm
Vizille, musée de la Révolution française..

Joseph Cange, né à Sarrebourg en 1753, devint commissionnaire à la prison Saint-Lazare en 1793, sous la Terreur.

Emu par la misère de la femme et des enfants d'un détenu, Cange lui offrit de partager ses maigres ressources tout en lui laissant croire que le donateur était son mari.

Sous la Terreur, venir en aide à un suspect étant considéré comme un crime, cet acte de charité aurait pu lui coûter la vie.

Dès la fin de la Terreur, le mari, libéré, finira par connaître la véritable identité du bienfaiteur et l'affaire fit grand bruit.

Joseph Cange devint un héros que tout le monde s’arrachait. l’Assemblée Nationale en fit un symbole de la révolution et le gratifia de 1 200 livres.

Les poètes Boissy d’Anglas et Michel-Jean Sedaine louèrent sa bonté et ses vertus. Neuf pièces de théâtre, mettant en scène sa générosité désintéressée, seront jouées dans toutes les salles de la capitale et Joseph Cange deviendra l’homme le plus célèbre de Paris.

Pierre Nicolas Sicot en fera le portrait en 1795. Inspirée du portrait, une estampe du graveur Pierre Beljambe (1759-1820) sera ensuite abondamment diffusée à travers le pays.

f1.highres.jpeg
"Le vertueux Joseph Cange"  estampe
Bibliothèque Nationale de France, Paris
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique