logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/11/2017

Portraits d'enfants

Camille Pissarro, 1830-1903 Danemark-France   Jeanne Pissarro dite Minette) au bouquet, 1872 Huile sur toile  Yale University Art Gallery, New Haven, Connecticut,USA..jpg

Camille Pissarro,   1830-1903       Danemark-France

   "Jeanne Pissarro dite Minette au bouquet"   1872

Huile sur toile 

Yale University Art Gallery, New Haven, Connecticut,USA.

John Singer Sargent 1856-1925 USA Portrait de Caspar Goodrich  1887  Huile sur toile 66.3 x 48.6 cm Collection privée..jpg

John Singer Sargent   1856-1925        USA

"Portrait de Caspar Goodrich"   1887 

Huile sur toile    66,3 x 48,6 cm         Collection privée..

14/11/2017

Portraits d'enfants

Mary Cassatt 1844-1926 USA Enfant au chapeau de paille c.1886 Huile sur toile  65,3 x 49,2 cm  National Gallery of Art, Washington, DC..jpeg

Mary Cassatt    1844-1926        USA

"Enfant au chapeau de paille"       c.1886

Huile sur toile    65,3 x 49,2 cm 

National Gallery of Art, Washington, DC.

Berthe Morisot 1841-1895 France.jpg

Berthe Morisot   1841-1895      France

"Portrait de Marcel Gobillard" (Petit garçon en gris)   1880 

Huile sur toile        Collection privée.

11/11/2017

Prélude à l'Armistice du 11 novembre 1918.

Le sept novembre 1918, à 20 heures 20, dans le département de l'Aisne, sur la route D285, à mi-chemin entre La Capelle et le hameau d'Haudroy, quatre voitures allemandes, tous phares allumés et drapeau blanc en évidence, s'arrêtent sur ordre du capitaine Marius Lhuillier, commandant du 1er bataillon du 171° régiment d’infanterie française.

Dessin de Georges Scott paru dans le journal L'Illustration n° 3950-3951, 16-23 novembre 1918..jpg

Dessin de Georges Scott paru dans le journal L'Illustration n° 3950-3951, 16-23 novembre 1918.

A 20h30, Le caporal-clairon Pierre Sellier remplace le clairon allemand sur le marchepied de la première voiture. Il sonne le "cessez le feu" qui autorise les plénipotentiaires allemands chargés de négocier l’armistice à franchir la ligne de front en direction de La Capelle où, dans la villa Pasques, se tient l'état-major français.

La Capelle, villa Pasques.jpg

La Capelle (Aisne), la villa Pasques, 1918.

Conduite par Matthias Erzberger,représentant du gouvernement allemand, le général Detlof von Winterfeldt, Alfred von Oberndorff, représentant le ministère des Affaires étrangères et le Capitaine de vaisseau Ernst Vanselow, la délégation allemande se présente devant le commandant François de Bourbon Busset, officier chargé par le Maréchal Foch de conduire les plénipotentiaires de La Capelle-en-Thiérache à l'ancienne gare de Rethondes, située sur la commune de Compiègne.
Après avoir convenu que les automobiles du grand quartier impérial demeureraient à La Capelle et que la délégation allemande prendrait place dans des automobiles françaises, une première étape mène les allemands dans le village d'Homblières, près de Saint-Quentin, dans le département de l'Aisne.

La  Delaunay-Belleville immatriculée 48 774  et son conducteur Roussel.jpg

La Delaunay-Belleville immatriculée 48 774  et son conducteur Roussel.

Voiture qui transporta le secrétaire d'Etat Erzberger à Homblières où le général Debeney reçu la délégation allemande dans la nuit du 7 au 8 novembre 1918. Le presbytère, petite maison aux deux cheminées, se trouve derrière la voiture.

Le général Debeney les reçoit dans le presbytère, unique maison encore habitable du village. Le presbytère en partie détruit est sommairement réparé. Du carton bitumé et des bâches sont posés sur le toit, l'électricité installée à la hâte, une grande table est disposée dans la pièce principale.

Le presbytère d'Homblières en 1918.jpg

Le presbytère d'Homblières en 1918

Le général Debeney, après avoir détaillé les conditions de l'Armistice, demande aux allemands de signer un "cessez-le-feu" officiel mais temporaire. Après leur avoir fait servir un rapide repas, il demande au commandant de Bourbon Busset d'accompagner les plénipotentiaires jusqu'à Tergnier où ils prendront le train.
Le 8 novembre 1918, à 1h 30 du matin, les parlementaires allemands partent en voiture en direction de Tergnier, ville complètement dévastée où la gare est éclairée par des torches.

TergnierLa gare en 1917, après la retraite allemande..jpg

Tergnier (Aisne), la gare après la retraite allemande de 1917.

Un train spécial, avec deux wagons transformés en cabinet de travail aux vitres masquées, attend la délégation allemande.
A 3h 45 du matin, le convoi se dirige vers une futaie en forêt de Compiègne, où dans son train de commandement, se trouvent le maréchal Foch et la délégation alliée.
Le 11 novembre 1918, entre 5h 12 et 5h 20 du matin, l'armistice est signé. Il sera effectif sur le front à 11 heures du matin.
A Homblières, le 8 novembre 1925, en présence du général Debeney, une plaque commémorative rappelant cet événement a été posée sur le mur du presbytère . "C'est dans cette maison que le général Debeney, commandant la 1ère Armée, a reçu les parlementaires Allemands qu'il a dirigés sur Rethondes le 8 novembre 1918 à 1 heure du matin".

Homblieres (Aisne)  plaque du presbytère..jpg

Homblières (Aisne)  Plaque du presbytère.

Cette plaque et la table sur laquelle le document a été signé sera brisées par les Allemands en 1940. La plaque fut depuis remplacée.

Il en sera de même pour le monument commémoratif de la Pierre d'Haudroy. Détruit par les Allemands le 14 août 1940, il sera reconstruit et de nouveau inauguré le 14 novembre 1948.

Monument de la Pierre d'Haudroy.jpg

Monument commémoratif de la Pierre d'Haudroy (Aisne)

"1918   7 Novembre    20 Heures 20"

"Ici Triompha La Ténacité Du Poilu"

Dans la forêt de Compiègne, près de Rethondes, la voiture n° 2419 D, utilisée pour la signature de l'armistice, avait été aménagée en bureau pour le Maréchal Foch par la Société des Wagons-Lits. Devenu ensuite propriété de l'Etat, le wagon fut placé dans la cour d'honneur des Invalides de 1921 à 1927.

Wagon où fut signé l'armistice exposé dans la cour des Invalides..JPEG

Wagon où fut signé l'armistice exposé dans la cour des Invalides de 1921 à 1927.

Restauré, le wagon sera ensuite convoyé jusqu'à la clairière de Rethondes où il fut exposé dans un bâtiment conçu pour l'abriter. Il sera inauguré lors des commémorations du 11 novembre 1927 en présence du maréchal Foch et et des officiers alliés présents lors de la signature de l'Armistice.
Après la défaite des troupes alliées lors de la campagne de France, Hitler exige que le wagon soit sorti de son abri et que l'armistice du 22 juin 1940 soit signé sur le lieu exact de la signature de l'armistice de 1918.

Le 21 juin 1940, Ribbentrop, Keitel (de profil), Göring, Hess, Hitler, Raeder (caché par Hitler) et Brauchitsch, devant le wagon de l'Armistice en forêt de Compiègne..jpg

Le 21 juin 1940, Ribbentrop, Keitel (de profil), Göring, Hess, Hitler, Raeder (caché par Hitler) et Brauchitsch, devant le wagon de l'Armistice en forêt de Compiègne.

Sur ordre de Hitler, le wagon est ensuite convoyé jusqu'à Berlin. La statue de Foch étant la seule épargnée, l'ensemble des édifices et monuments de la clairière fut dynamité et le terrain sera aménagé pour être labouré et planté.
Exposé à Berlin, le wagon sera évacué en forêt de Thuringe en 1944, puis, sur ordre d'Hitler, brûlé par les SS en avril 1945.
Inauguré le 11 novembre 1950, un wagon-restaurant de la même série de 1913, aménagé à l'identique, remplace aujourd'hui la voiture de l'armistice dans un bâtiment reconstitué dans la clairière de Rethondes.

Rethondes, le wagon de l'armistice du 11 11 1918.jpg

Clairière de Rethondes, le wagon de l'armistice du 11 novembre 1918.

En 1993, un musée de l’Armistice a vu le jour entre les murs du bâtiment accueillant le wagon. Une salle d’exposition est consacrée à chacun des deux Armistices.
A la Pierre d'Haudroy, le 11 novembre 1918 à 11 heures du matin, Pierre Sellier, comme tous les autres clairons régimentaires sur l'ensemble du front, sonnait à nouveau le "cessez-le-feu". Refusant toutes les propositions d'achat faites par les américains, Pierre Sellier fera don de son clairon au musée de l'Armée en 1926.

Clairon de Pierre Sellier, musée de l'Armée, Paris..jpg

Clairon de Pierre Sellier, musée de l'Armée, Paris.

La maison d’instruments de musique Couesnon lui ayant fait cadeau d’une réplique de son clairon, Pierre Sellier continuera de sonner le "cessez-le-feu" au cours de différentes cérémonies, à travers toute la France.

Un monument commémoratif étant inauguré à la Pierre d'Haudroy le 5 novembre 1925, Pierre Sellier y sonnera un "cessez-le-feu".

Pierre Sellier le 5 novembre 1925. Carte postale..JPG

Pierre Sellier, le 5 novembre 1925 (carte postale).

De 1925 à 1939, Pierre Sellier reviendra chaque année à la Pierre d'Haudroy pour y jouer un "cessez-le-feu" lors des cérémonies commémoratives du 11 novembre.
En 1927, il joue son propre rôle dans le film "La grande épreuve" réalisé par le français Alexandre Ryder.

Ce film fut distribué dans le monde entier par la firme Paramount sous le titre "The soul of France".

la grande epreuve.jpg

"La grande épreuve"

En 1935, Pierre Sellier figure à l'affiche du film documentaire "Les Hommes Oubliés" lui aussi réalisé en 1934 par Alexandre Ryder.

Les hommes oubliés.JPG

"Les hommes oubliés"

En novembre 2006, une stèle en l’honneur du caporal Pierre Sellier fut inaugurée près du monument de la Pierre d'Haudroy.

Stèle Pierre Sellier.jpg

08/11/2017

Daniel Ridgway Knight 1839-1924

Daniel Ridgway Knight.jpgDaniel Ridgway Knight, né en 1839 à Chambersburg en Pennsylvanie, était un peintre américain.
Il étudie puis expose à l'Académie des beaux-arts de Pennsylvanie où il avait Mary Cassatt (1844-1926) et Thomas Eakins (1844-1916) comme camarades de classe.


En 1861, Daniel Knight intègre l'École des Beaux-Arts de Paris où il suit les cours d' Alexandre Cabanel (1823-1889).
Il étudie également dans l'atelier privé du peintre académique suisse Charles Gleyre (1806-1874) puis dans celui du français Jean-Louis-Ernest Meissonier (1815-1891) spécialiste de la peinture historique militaire.
En 1863, Daniel Ridgway Knight débarque à Philadelphie pour servir dans l'armée de l'Union.
Durant la guerre de Sécession et jusqu'en 1865, Knight dessine des scènes de bataille puis fonde le "Philadelphia Sketch Club" où il expose principalement des œuvres portant sur la guerre civile américaine.

L'incendie de Chambersburg en Pennsylvanie  par les forces confédérées 1867 Huile sur toile 124,46 x 158, 75 cm  Washington County Museum of Fine Arts, Hagerstown, Maryland, USA..JPG

"L'incendie de Chambersburg en Pennsylvanie  par les forces confédérées" 1867

Huile sur toile 124,46 x 158, 75 cm 

Washington County Museum of Fine Arts, Hagerstown, Maryland, USA.

En 1871, Knight, après avoir travaillé comme portraitiste, décide de revenir en France.
En 1872, installé à Paris, il se lie d'amitié avec le peintre français Auguste Renoir (1841-1919), l'anglais Alfred Sisley (1839-1899) et l'américain Alfred Wordsworth Thompson (1840-1896).
En 1873, Daniel Ridgway Knight s’établit à Poissy, bourg situé à environ trente kilomètres à l'ouest de Paris.

At Poissy  Huile sur toile Collection privée..jpg

"At Poissy"  c.1874    Huile sur toile        Collection privée.

Il y rejoint le peintre Ernest Meissonier installé dans cette petite ville depuis 1846. Devenu le disciple et l'ami de Meissonier, Knight se rend à Barbizon en 1874 où il rencontre Jean-François Millet (1814-1875).

La récolte des pommes de terre c.1874  Aquarelle 36,83 x 26,67 cm  Collection privée..jpg

"La récolte des pommes de terre"    c.1874 

Aquarelle   36,83 x 26,67 cm        Collection privée.

En 1875, Knight, sur les conseils de Meissonier, exécute un tableau appelé "Wash Day". Ce tableau, exposé au Salon, fit l'objet de critiques très élogieuses.

Wash day  1874-1875  Huile sur toile 90,17 x 130,175 cm Collection privée..jpg

"Wash day"       1874-1875

Huile sur toile   90,17 x 130,175 cm         Collection privée.

Knight fut également influencé par les peintres naturalistes français Jules Bastien-Lepage (1848-1884) et Jules Breton (1827-1906) pour son style et sa peinture de plein-air.
Le tableau "Hailing the Ferry", peint en 1888, considéré comme l'un des chefs-d'œuvre de l'artiste, comporte tous les éléments de cette période pré-Rolleboise : lumières, couleurs et personnages finement détaillés.

Hailing the Ferry 1888  Huile sur toile 163.83 x 211.14 cm Pennsylvania Academy of the Fine Arts, Philadelphia, United States..jpg

"Hailing the Ferry"       1888 

Huile sur toile    163.83 x 211.14 cm

Pennsylvania Academy of the Fine Arts, Philadelphia, United States.

Knight recevra une médaille de troisième classe au Salon de Paris en 1888 pour "Hailing the Ferry" et une médaille d'or lors de la troisième exposition internationale d'art de Munich en cette même année.

The Meeting c.1888 Huile sur toile  New Britain Museum of American Art.JPG

"The Meeting"     c.1888       Huile sur toile     

New Britain Museum of American Art, Connecticut, USA.

Daniel Ridgway Knight  1839-1924  United States  Roses trémières 1888 Huile sur toile 92,71 x 73,66 cm  Collection privée..jpg

"Roses trémières"    1888

Huile sur toile   92,71 x 73,66 cm       Collection privée.

Daniel Ridgway Knight 1839-1924  United States Jeune fille au panier dans un jardin Huile sur toile Collection privée.jpg

"Jeune fille au panier dans un jardin"

Huile sur toile                 Collection privée

Knight devint le chantre d’une campagne française idéalisée, peuplée de jeunes et jolies paysannes s’activant dans une nature débordant de fleurs.

Daniel Ridgway Knight  1839-1924  United States  Un matin de juillet  1899  Huile sur toile  243,84 cm x 182,88 cm Collection privée..jpg

 "Un matin de juillet"     1899 

Huile sur toile   243,84 cm x 182,88 cm         Collection privée.

En 1889, recevant une médaille d'argent à l'Exposition universelle de Paris, Knight sera également nommé chevalier de la Légion d'honneur.

Hailing the Ferry, Twilight   Huile sur toile  81 x 64,8 cm  Colllection privée..jpg

"Hailing the Ferry, twilight"  

Huile sur toile   81 x 64,8 cm           Colllection privée.

En 1893, le titre de chevalier de l'Ordre Royal de Saint-Michel de Bavière lui sera décerné à Munich.

Daniel Ridgway Knight  1839-1924  United States Un champ de fleurs   Huile sur toile 55,245 x 46,355 cm Collection privée..jpg

 "Un champ de fleurs"  

Huile sur toile  55,245 x 46,355 cm          Collection privée.

Au milieu des années 1890, Knight achète une maison à Rolleboise, petit village situé à une quarantaine de kilomètres à l'ouest de Paris.

Daniel Ridgway Knight 1839-1924  United States  Les Cerisiers c.1895 Huile sur toile  81,28 x 66,04 cm Collection privée..jpg

"Les Cerisiers"     c.1895

Huile sur toile   81,28 x 66,04 cm          Collection privée.

Daniel Ridgway Knight  1839-1924  United States Le choix des fleurs 1895  Huile sur toile 81,28 x 66,04 cm Collection privée..jpg

"Le choix des fleurs"      1895

Huile sur toile   81,28 x 66,04 cm             Collection privée.

Cette maison possédait un grand jardin et une très belle terrasse dominant la Seine.

Daniel Ridgway Knight  1839-1924  United States  Ramassage des herbes  Huile sur toile 81,28 x 66,04 cm Collection privée..jpg

"Ramassage des herbes

Huile sur toile   81,28 x 66,04 cm        Collection privée.

Il y peindra les vues de son jardin agrémentées de jolies jeunes filles du pays, scènes que convoitaient les collectionneurs contemporains du monde entier.

Daniel Ridgway Knight  1839-1924  United States  La cueillettte des roses  Huile sur toile 81,28 x 66,04 cm Collection privée..jpg

"La cueillettte des roses

Huile sur toile     81,28 x 66,04 cm         Collection privée.

Daniel Ridgway Knight  1839-1924  United States Femme dans son jardin Huile sur toile 66.04 x 53.34 cm Collection privéz..jpg

"Femme dans son jardin

Huile sur toile   66,04 x 53,34 cm               Collection privée.

Les œuvres de cette période comprennent, parmi beaucoup d'autres, "The Shepherdess of Rolleboise" exécutée en 1896 qui figure au Brooklyn Museum de New York et "The Letter", qui, peinte en 1911, est visible au "Joslyn Art Museum" d'Omaha au Nebraska.

La bergère.jpg

"La bergère de Rolleboise"       1896

Huile sur toile   172,7 x 128,2 cm

Brooklyn museum, United States.

En 1896, Daniel Knight reçoit la Grande Médaille d'honneur de l'Académie des Beaux-Arts de Pennsylvanie.

The Letter  1911,  Huile sur toile 150.495 x 126.365 cm Joslyn Art Museum, Omaha, Nebraska, USA..jpg

"The Letter"         1911 

Huile sur toile   150.49 x 126.36 cm

Joslyn Art Museum, Omaha, Nebraska, USA.

En 1896, Daniel Knight reçoit la Grande Médaille d'honneur de l'Académie des Beaux-Arts de Pennsylvanie.

Daniel Ridgway Knight  1839-1924  United States  Cueilette des fleurs de pommiers 1907  Aquarelle  40,6 x 27,9 cm Collection priv&e..jpg

"Cueillette des fleurs de pommiers"     1907 

Aquarelle   40,6 x 27,9 cm           Collection privée.

Daniel Ridgway Knight  1839-1924  United States Arrosage du Jardin 1912  Huile sur toile 81,3 x 65,1 cm Collection privée..jpg

"Arrosage du Jardin"       1912 

Huile sur toile    81,3 x 65,1 cm          Collection privée.

Il sera nommé officier de la Légion d'honneur en 1914.

Daniel Ridgway Knight  1839-1924  United States  Chrysanthèmes  Huile sur toile 55,2 x 46,3 cm Collection privée..jpg

"Chrysanthèmes

Huile sur toile   55,2 x 46,3 cm          Collection privée.

Daniel Ridgway Knight  1839-1924  United States  Dans son jardin  Huile sur toile 81,915 x  66,04 cm Collection privée..jpg

  "Dans son jardin

Huile sur toile    81,915 x  66,04 cm          Collection privée.

Daniel Ridgway Knight est décédé à Paris à l'âge de 85 ans le 9 mars 1924.

Daniel Ridgway Knight  1839-1924  United States Un moment d e repos Huile sur toile 55.9 x 46.4 cm Collection privée..jpg

"Un moment de repos"            

Huile sur toile   55.9 x 46.4 cm          Collection privée.

Jeune paysanne au jardin Huile sur toile 55.8 x 46.3 cm Collection privée..jpg

"Jeune paysanne au jardin"

Huile sur toile    55.8 x 46.3 cm                    Collection privée.

Son fils aîné, Louis Aston Knight (1873-1948) fut un excellent peintre de paysage.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique