logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/01/2017

Charles Castellani 1838-1913

Charles Castellani.jpgCharles Castellani-Leonzi, né à Bruxelles en 1838, était un peintre de batailles.
Naturalisé français en 1874, Charles Castellani est décédé à Bois-le-Roi en 1913.

Les zouaves pontificaux à La bataille de Loigny 1879  Huile sur toile Musée de L'Armée, Paris..jpg

"Les zouaves pontificaux à La bataille de Loigny"   1879 

Huile sur toile            Musée de L'Armée, Paris.

Vers 1875, Charles Castellani eut l'idée de créer ses propres panoramas, spectacle pictural très en vogue à l'époque.
Exposés dans de grandes villes européennes telles Rome, Londres, Bruxelles, Madrid, les panoramas de Castellani connaissaient le succès.
En 1881, à Paris, dans une rotonde installée près de la place de la République, au 26 rue de Bondy, il ouvrit le "Grand Panorama National Français". Des panoramas de batailles et d'histoire y étaient proposés au public.
En 1883, après l'avoir exposé à Vienne, Castellani proposa au public un panorama consacré à la Commune de Paris.

Affiche Auteur inconnu Lithographie 60 x 40 cm 1883 Bibliothèque nationale de France..jpg

"La Commune  de Paris"    1883   Auteur inconnu

Lithographie 60 x 40 cm       Bibliothèque nationale de France.

La peinture panoramique de l'époque étant essentiellement dédiée à la représentation héroïque de la guerre de 1870 et au siège de Paris, le sujet était inédit.
Les dernières lois d'amnistie votées le 11 juillet 1880, La Commune n'était plus d'actualité et, Castellani étant ouvertement hostile à cette révolution, il pouvait paraître fort étonnant que l'artiste ait consacré un panorama à cet événement historique. (cf "Confidences d'un panoramiste, Aventures et Souvenirs" par Charles Castellani édité en 1895.)
Le panorama de la Commune exécuté par Castellani en 1883 fut certainement le seul consacré à cet événement.

Affiche Léon Choubrac dit Hope 1847-1885 France Lithographie 60 x 40 cm 1883 Bibliothèque nationale de France..jpg

 Léon Choubrac dit Hope   1847-1885      France

Lithographie 60 x 40 cm   1883    Bibliothèque nationale de France.

Ce panorama recèle de nombreuses zones d'ombre. Contrairement à la plupart des panoramas, il n'en existe aucune étude, esquisse, maquette, gravure, reproduction photographique ou livret explicatif. Son titre semble changer d'une affiche à l'autre : "La Commune de Paris, 1871" où "Le dernier jour de la Commune de Paris, 1871". Lors de sa présentation à Vienne, le panorama était intitulé "Vue de Paris des Buttes-Chaumont, le dernier jour de la Commune".

Les trois affiches connues vantant ce panorama montrent, sur un fond de paysage urbain incendié, un fédéré juché sur une barricade brandissant un drapeau rouge tandis que les soldats des troupes versaillaises donnent l'assaut.

Affiche Léon Choubrac dit Hope 1847-1885 Le Dernier jour de la Commune.jpg

Léon Choubrac dit Hope    1847-1885

"Le Dernier Jour de la Commune"    1883

Ces trois affiches, conformes à l'esprit du panorama, suggéraient une représentation spectaculaire de la Commune.
L'interprétation "versaillaise" du panorama de Castellani banalisait la violence des combats de "la semaine sanglante" de mai 1871. Devenu le spectacle d'une simple opération militaire de l'armée régulière, le panorama contribuait à diffuser une vision aseptisée de l'impitoyable et violente répression qui suivit la Commune.

Source : Bertrand Tillier  "La Commune, révolution sans images ?"  2004   Édition Champ Vallon.

 
 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique