logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

03/06/2015

Le Moulin de la Galette

Le "Moulin de la Galette" était à l'origine constitué de deux moulins, le "Blute-fin" et le "Radet", tous deux implantés sur le terrain de la ferme de la famille Debray.

Maurice Utrillo 1883-1955 France Les anciens moulins de Montmartre et la ferme Debray c.1923 Huile sur toile 163 x 130 cm Collection privée..jpg

Maurice Utrillo   1883-1955     France

"Les anciens moulins de Montmartre et la ferme Debray"   c.1923

Huile sur toile  163 x 130 cm           Collection privée.

La famille Debray acheta le "Blute-fin" en 1809 puis le "Radet" en 1812  pour y produire de la farine. Les moulins concassaient également les matériaux les plus divers à l'usage des manufactures comme ils pressaient les raisins des vignes de Montmartre. 
En 1834, victime du progrès et de la concurrence, "le Radet" perdit sa fonction de moulin. L'un des fils Debray, Nicolas-Charles, héritier des moulins "Radet" et "Blute-Fin", ouvrait une guinguette près du "Radet".

Joseph-Marie Le Tournier dit La Brige 1892-1972 France Le moulin de la galette en 1850 Aquarelle 18 x 14 cm 1957 Collection privée..jpg

Joseph-Marie Le Tournier dit La Brige  1892-1972    France

"Le moulin de la galette en 1850"

Aquarelle 18 x 14 cm     1957       Collection privée.

Ouvert les dimanches et les jours fériés de 15 heures à la tombée de la nuit, le "Bal Debray", bien que payant, devint vite très populaire.
Au fil des années, une grande salle fermée, entourée d'un jardin doté d'escarpolettes, succédera au bal de plein-air. Vers 1886, "La Goulue" et "Valentin le Désossé" y feront leurs débuts en y dansant le "cancan" et le "grand-écart".

En 1895, le bal Debray prit officiellement le nom de "Moulin de la Galette". enseigne qui sera ensuite transférée vers son proche voisin "le Blute-Fin".

Auguste Roedel 1859-1900  France Affiche c.1895.jpg

Auguste Roedel    1859-1900       France 

Affiche   c.1895

La galette était un petit pain de seigle que les meuniers Debray servaient, accompagné d'un verre de lait ou de vin, aux danseurs et promeneurs du dimanche.
Au fil des années, on dansera, au bal du moulin, la polka, le quadrille, le chahut puis le cancan.

Moulins le Radet et au second plan le Blute-Fin vers 1915..jpg

Moulins le "Radet" et au second plan le "Blute-Fin" vers 1915.

De 1900 à 1914, le bal était ouvert au public quatre jours par semaine. Au tout début du XX° siècle, Auguste Bosc, fondateur du "Bal Tabarin" en 1904, fut le chef d'orchestre du "Moulin de la Galette".

moulin de la galette.jpg

Durant la première guerre mondiale, la salle de bal du moulin de la Galette devint un  atelier de camouflage pour l’armée américaine. L’armistice signé, le bal fut de nouveau ouvert le 17 mai 1919.

Entrée du moulin de la Galette  1924..jpg

Entrée du moulin de la Galette    c.1924.

Après 1925, la construction d’une seconde salle absorbait ce qui demeurait du jardin.
Dans les années 30, la salle de bal abritera un cabaret puis un Music-hall avant de devenir une salle d'émissions publiques de radio et de télévision. Fermée en 1966, la salle devint ensuite un studio d'enregistrement de l'ORTF. Ce studio disparaîtra avec l'Office en 1974.
Un restaurant occupe aujourd'hui le rez-de-chaussée du 83 rue Lepic.

Pierre-Auguste Renoir en 1876, Henri de Toulouse-Lautrec en 1889, Pablo Picasso en 1900, Kees Van Dongen en 1904 et Eugène Paul en 1925 ont, entre autres peintres, réalisés des scènes du bal du "Moulin de la Galette".

Eugène Paul dit gen paul 1895-1975   France Bal du moulin de la galette c.1925 Huile sur toile 65 x 81 cm  Collection Galerie Roussard,75018, Paris..jpg

Eugène Paul dit Gen Paul   1895-1975       France

"Bal du moulin de la galette"   c.1925

Huile sur toile 65 x 81 cm   Collection Galerie Roussard, 75018, Paris.

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique