logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/09/2014

Retraite du Corps Expéditionnaire Britannique.

Combats d'arrière-garde du B.E.F des 27 et 28 août 1914.

Le 26 août 1914, le maréchal French refusait de participer à l'offensive de la V° armée française prévue par le général Joffre entre Saint-Quentin et Guise. Il quittait Saint-Quentin dans la soirée pour établir son poste de commandement à Noyon, ville située dans le département de l'Oise, à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest de Saint Quentin.

Plan Schlieffen.jpg

Avance des armées allemandes au soir du 30 août 1914.

French avait ordonné la retraite générale des quatre divisions du corps expéditionnaire britannique :
-  Le 1° corps d'armée du lieutenant-général Douglas Haig devait se replier sur la rivière Oise vers Origny-Sainte-Benoite.
-  Le 2° corps d'armée du général Horace Smith-Dorrien devait se replier derrière le canal de Saint-Quentin.

27 Août 1914, 1° Corps d'Armée.
Depuis Landrecies, Maroilles et Avesnes-sur-Helpe, la retraite du 1° corps était serrée de près par le 1° corps de cavalerie du général von Richthofen.

Life guards Un des derniers combats de cavalerie.jpg

Life guards vs. hussards noir, Totenkopfhusaren.

Le 1° corps d'armée britannique, couvert par une unité en flanc-garde à l’ouest, reprenait la retraite. 

- 1° Division, major-général Samuel Holt Lomax.
Le 2° bataillon du Royal Munster Fusiliers, régiment d'infanterie irlandais, formait l’arrière-garde de la 1° division britannique. Des cavaliers du 15° hussard et des artilleurs de la 1° division renforçaient le 2° bataillon irlandais.

Artillerie britannique au combat.jpg

Harry Payne   1858-1927     England

"Artillerie britannique au combat".

Le matin du 27 août, le bataillon était attaqué dans l'Aisne, au nord d’Etreux par l'artillerie, l'infanterie et la cavalerie de la II° armée allemande du général von Bülow. Le bataillon sera une première fois dégagé par le 15° hussard au prix de lourdes pertes. 

Combat de l’armée anglaise près de Saint-Quentin.jpg

27 août 1914, combat de l’armée anglaise près de Saint-Quentin.

A 19 heures, les forces britanniques étaient attaquées de toutes parts par l'artillerie et des tirs de mitrailleuses.

Combat près de Saint- Quentin.jpg

Combat près de Saint-Quentin.

A 21h15, face à des forces 5 à 6 fois supérieures en nombre, les 240 survivants du 2° bataillon, dont de nombreux blessés, se rendirent. L'arrière garde britannique, en contenant les attaques allemandes durant plus de 12 heures, permit la retraite en bon ordre de la 1° division. Au soir de la bataille, les Britanniques comptaient environ 1 000 hommes hors de combat et les allemands près de 2 000.  
Le soir du 27 août, la 1° division bivouaquait à Hauteville et la 2° à Mont d’Origny, deux villages situés sur la rivière Oise.

27 Août 1914, 2° Corps d'Armée.                                                                                   Très éprouvé après les violent combats du Cateau, le 2° corps d'armée du général Horace Smith-Dorrien se repliait devant les troupes de la I° armée allemande du général von Kluck.

irish lancers.jpg

"Lanciers irlandais"

 - 3° Division, général Hubert Hamilton.
La 3° division, marchant vers Ham dans la Somme, était attaquée par le II° corps de cavalerie du général von der Marwitz. Elle ne ralliera le 2° corps d'armée que tard dans la nuit.

Anton Hoffmann.jpg

Anton Hoffmann   1863-1938  Germany   "Charge de uhlans"

- 5° Division, général Charles Fergusson.
La 5e division, marchant droit sur Noyon, bivouaquait au sud de la rivière Oise.
Le soir du 27 août, le 2° corps d'armée britannique s’était replié au sud de Saint-Quentin, sur la rivière Oise, entre La Fère et Chauny.

28 août 1914.

Le 1° corps d'armée britannique, reprenait la retraite. Des unités de la 1° division du général Samuel Lomax, harcelées par le 1° corps de cavalerie du général von Richthofen, marchaient à nouveau en arrière-garde.

Uhlans bavarois.jpg

"Uhlans bavarois"

 Charge près de Saint-Quentin.jpg

Harry Payne   1858-1927     England

"Charge britannique près de Saint-Quentin."

Dans la journée du 28 août, un combat de cavalerie eut lieu entre Cerisy et Moy-de-l'Aisne, villages à mi-chemin entre Saint-Quentin et La Fère.

Stanley Llewellyn Wood 1866-1928 England  La charge août 1914.jpg

Stanley Llewellyn Wood    1866-1928       England 

"La charge, août 1914."

Protégeant la retraite du 1° corps d'armée britannique, les trois régiments de la V° brigade de cavalerie du général Philip Chetwode se sont opposés à l'avant-garde de cavalerie de la IIe armée allemande du général von Bülow.

Le 12° lanciers à Moy-de-l'Aisne, le 28 août 1914 12th Lancers made a charge with lances against the Prussian Dragoon Guards.jpg

George Wright    1860-1942     England

"Le 12° lanciers à Moy-de-l'Aisne, le 28 août 1914."

Le 12° Royal Lancers, le 20° Hussards et le Royal Scots Dragons reçurent l’ordre de charger le 2° régiment de dragons de la Garde prussienne.

Régiments de dragons allemands..jpg

Régiments de dragons allemands.

Ce combat sera l'une des dernières grandes charges de cavalerie de la première guerre mondiale.

Invasion-allemande.jpg

Carte des opérations, 28 août 1914.

Le 2e corps d'armée britannique, après avoir effectué une retraite de 70 km en moins de deux jours, atteindra la rivière Somme.

Harry Payne 1858-1927  6th Dragoon Guards  Chemin dangereux 1905 Huile sur bois 28 x 17,5 cm National Army Museum, London..jpg

Harry Payne   1858-1927       England 

6th Dragoon Guards  "Chemin dangereux"  1905

Huile sur bois 28 x 17,5 cm     National Army Museum, London.

Les Britanniques livraient des combats d’arrière-garde à Proyart et Rosières en Santerre, villages au sud-ouest de Péronne.

Uhlan du Würtemberg.jpg

Anton Hoffmann 1863-1938   Germany   "Uhlan du Würtemberg"

Près de Golancourt, à six kilomètres au sud de Ham, deux colonnes anglaises se heurtaient aux 3° et 5° brigades de uhlans de la Garde prussienne.

Hugo Ungewitter 1869-1944 Germany  Berittene ulanen 1927  Huile sur toile 84 x 133 cm Collection privée..jpg

Hugo Ungewitter   1869-1944     Germany 

"Cavaliers uhlans"    1927

  Huile sur toile  84 x 133 cm    Collection privée.

En fin de soirée, le corps expéditionnaire britannique bivouaquait sur la ligne Noyon-Chauny-La Fère.

Retraite  des Britanniques du 24 au 28 août 1914..jpg

Retraite des Britanniques du 24 au 28 août 1914.

Rouge : retraite des corps d'armée britannique.  Bleu : ligne de front le soir du 28 août.

Le soir du 28 août, le général Haig déclarait être prêt à appuyer l’offensive de la V° armée française prévue vers Saint-Quentin. Le maréchal French s’y opposant, l’attaque ne pouvait être menée que par la seule armée française.
La I° armée allemande de von Kluck, ayant franchi la rivière Somme, occupait Ham et Péronne. 
La II° armée allemande de von Bülow, occupant Saint-Quentin, tentait de franchir la rivière Oise à Guise.

Anton Hoffmann 1863-1938 Germany Charge de uhlans..jpg

Anton Hoffmann   1863-1938       Germany

"Charge de uhlans."

Les ponts de Guise et de Flavigny-le-Grand seront enlevés dans la soirée du 28 août.

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique