logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/01/2014

Louis-Marie de Schryver 1862-1942

Louis Marie de Schryver.jpg

Louis-Marie de Schryver, né à Paris en 1862, était un peintre français.

Autodidacte mais talentueux et fort précoce, il expose dès l'âge de 14 ans deux natures mortes "Marguerites et  chrysanthèmes" et "Violettes et fleurs de printemps" au Salon de 1876.

En 1877, il étudie dans l'atelier parisien de Philippe Rousseau (1816-1887) et poursuit ses expositions au Salon.

La marchande-de-fleurs.jpg

"La marchande de fleurs"  Avenue de l'Opéra, Paris. 

En 1879, de Schryver reçoit pour son tableau "Les lilas" une médaille de bronze à l'Exposition Universelle de Sydney.
En 1886, il ouvre un atelier rue Pergolèse dans le 16° arrondissement de Paris.

La marchande de fleurs 1886  Huile sur toile  60,3 x 49,5 cm  Collection privée.jpg

"La marchande de fleurs"   1886 

Huile sur toile  60,3 x 49,5 cm     Collection privée.

Spécialiste des scènes de rue de la vie parisienne, il éprouve une véritable prédilection pour le monde des fleurs et des fleuristes, thème récurrent dans son travail.

Arc de Triomphe, Paris  1886   Huile sur toile 70,4 x 103,5 cm Collection privée.jpg

"Arc de Triomphe, Paris"   1886  

Huile sur toile  70,4 x 103,5 cm     Collection privée.

Avenue de l'Opéra, Paris 1891  Huile sur toile 54,6 x 71,8 cm Collection privée.jpg

"Avenue de l'Opéra, Paris"     1891 

Huile sur toile   54,6 x 71,8 cm     Collection privée.

Rue de Rivoli, Paris 1892.Jpeg

"Rue de Rivoli, Paris"     1892

 La marchande de fleurs.jpg

"Avenue de l'Opéra, Paris"

En 1888, Louis-Marie de Schryver est élu membre de la Société des Artistes Français.

Après l'averse, place du théâtre- francais  1889  Huile sur toile 72 x 92 cm   Collection privée.jpg

"Après l'averse, place du Théâtre-Francais"   1889

Huile sur toile 72 x 92 cm    Collection privée.

Rue du faubourg Saint Honoré, 1890.jpg

"Rue du faubourg Saint Honoré, Paris"    1890

1890  Huile sur toile 70,2 x 91,7 cm Collection privée.jpg

       "Avenue de L'Opéra, Paris"       1890 

Huile sur toile 70,2 x 91,7 cm       Collection privée.

En 1891, de Schryver travaille dans l'atelier du portraitiste Gabriel Ferrier (1847-1914).

Portrait d'une jeune fille  1898   Huile sur toile  50,5 x 38,5 cm  Collection privée.jpg

"Portrait d'une jeune fille"   1898  

Huile sur toile  50,5 x 38,5 cm      Collection privée.

En 1893, il est élu membre honoraire de la Société des Beaux-Arts de Montréal. 

Place de la Concorde, Paris  1892.jpg

"Place de la Concorde, Paris"    1892

La marchande de fleurs, place de la Concorde, Paris.jpg

"La marchande de fleurs, place de la Concorde, Paris"   1893.

En 1900, il reçoit une médaille d'or lors de l'Exposition Universelle de Paris.

La vendeuse de fleurs et de fruits  1898  Huile sur panneau  20,32 x 16,51 cm    Collection privée.jpg

"La vendeuse de fleurs et de fruits"   1898 

Huile sur panneau  20,32 x 16,51 cm      Collection privée.

En 1901, Louis-Marie de Schryver expose au Salon une toile intitulée "Lesbiennes". Ce tableau provoque un scandale et doit être retiré de l'exposition.

Beauté et pétales de roses  1901  Huile sur toile  60,3 x 80 cm   Collection privée.jpg

"Beauté et pétales de roses"    1901 

Huile sur toile  60,3 x 80 cm    Collection privée.

Au début du 20° siècle, de Schryver, fasciné par les courses automobiles, se plaît à peindre des scènes de courses. Il expose une de ses toiles, "L'arrivée du vainqueur au premier prix de l'Automobile Club", au Salon des Artistes Indépendants de 1907.

L'arrivée du vainqueur  1906  Grand prix de l' A.C.F Le Mans.jpg

"L'arrivée du vainqueur"  1906    Grand prix de l' A.C.F, Le Mans.

Le public n'éprouvant que peu d'intérêt pour ce genre de peintures, Louis-Marie de Schryver reprend, dès 1910, les vues et les scènes de rues de Paris. 

Place de l'Opéra, Paris.jpg

"Place de l'Opéra, Paris"

Avenue du bois de Boulogne.jpg

"Avenue du bois de Boulogne, Paris"

Au cours de sa longue carrière, Louis-Marie de Schryver s'est essayé à diversifier sa production. Il réalise des portraits, des natures mortes et des scènes de genre.

Le jour du bain  Huile sur toile  67,3 x 54,6 cm Collection privée.jpg

"Le jour du bain"   Huile sur toile  67,3 x 54,6 cm   Collection privée.

Marielle  1898  Huile sur panneau 24,2 x 21,6 cm Collection privée.Jpeg

"Marielle"  1898  Huile sur panneau 24,2 x 21,6 cm   Collection privée.

Rue Royale, Paris 1898  Huile sur toile 56,5 x 83,2 cm  Collection privée.jpg

"Rue Royale, Paris"     1898 

Huile sur toile 56,5 x 83,2 cm      Collection privée.

Le marchand des  quatre saisons 1895 Huile sur toile  173 x 225 cm  Musée des Beaux-Arts, Cambrai, France.JPG

"Le marchand des quatre saisons"     1895

Huile sur toile 173 x 225 cm    Musée des Beaux-Arts, Cambrai, France.

L'essentiel de son travail gravite cependant autour du monde des fleurs.

Avenue de l'Opéra, Paris 1891 Huile sur toile 69,2 x 97,8 cm Collection privée.jpg

"Avenue de l'Opéra, Paris"   1891

Huile sur toile  69,2 x 97,8 cm       Collection privée.

Le marché aux fleurs, 1895.jpg

"Le marché aux fleurs, Paris"     1895

Avenue des Champs-Elysées, Paris  1895   Huile sue toile 54 x 73,7 cm  Collection privée.jpg

"Avenue des Champs-Elysées, Paris"     1895  

Huile sur toile  54 x 73,7 cm      Collection privée.

L a vendeuse de fleurs  v.1896  Huile sur panneau  Collection Privée.jpg

"La vendeuse de fleurs"    v.1896 

Huile sur panneau     Collection Privée.

Paris, vendeuse de fleurs  1897   Huile sur panneau 20,32 x 15,24 cm  Collection privée.jpg

"Paris, vendeuse de fleurs"     1897  

Huile sur panneau 20,32 x 15,24 cm  Collection privée.

1901.jpg

1901

Entre 1919 et 1925 de Schryver travaille en Rhénanie, territoire occupé à l'époque par les troupes françaises. Il y peindra quelques toiles patriotiques, des natures mortes et des paysages.
Louis de Schryver exposera régulièrement aux Salons durant toute sa carrière.

Place de  l'Opéra, Paris  v.1925.jpg

"Place de l'Opéra, Paris"    v. 1925

Considéré comme l'un des meilleurs peintres de la Belle Epoque, son travail constitue un véritable témoignage de la vie parisienne. 

Place de l'Opéra, 1927   Huile sur toile.Jpeg

"Place de l'Opéra, Paris"     1927  

Huile sur toile    Collection privée.  

Louis-Marie de Schryver est décédé à Neuilly en 1942.

Commentaires

Salut Bernard
Un sacré artiste en tout cas.
Je connaissais pas.
C'est pas demain la veille que j'en fais autant.

Écrit par : heraime | 17/01/2014

Bonjour Bernard!
Je viens de t'envoyer un commentaire sur peredvojniki mais est-ce qu'il est passé?
Ce nouveau article est splendide! Que la beauté! Merci!!!
Est-ce qu'on peut copier et utiliser pour décorer les notes de mon blog? :)
Bonne journée
Amitié

Écrit par : Tatiana | 21/01/2014

Je découvre ce peintre et je suis en admiration devant ses tableaux et moi qui aime les fleurs je suis comblée.
Bonne journée

Écrit par : Marithé | 23/01/2014

Je suis une descendante de Louis De Schryver. Effectivement il aimait beaucoup les fleurs. J'ai deux tableaux de lui, un bouquet de violette et son dernier tableau créé peu avant sa mort. Il mesemble, d'après ce que l'on me disait qu'il avait fait des portraits de personnes de l'entourage du tsar.
Avez-vous des renseignements ?

Écrit par : MARIE | 31/03/2014

En son temps, Louis De Schryver était un portraitiste réputé et, sans en avoir la véritable certitude, il est tout à fait possible qu'il soit l'auteur de portraits de membres de la suite du tsar.
Dans le cadre de l'alliance franco-russe signée en 1894, le tsar Nicolas II se rend à Paris en octobre 1896 puis une nouvelle fois en septembre 1901.
Les parisiens lui réservent un accueil triomphal à chacune de ses visites et des peintres tels Alfred Roll en 1896 ou Albert-Pierre Dawant en 1901. exécutèrent des toiles commémorant ces événements.
Il est fort possible que Louis De Schryver, en 1896 ou en 1901, ait pu rencontrer des membres de la suite du tsar Nicolas II. Il est également vraisemblable que ces portraits, propriété de personnes privées, soient ensuite partis en Russie.
Compte-tenu des événements survenus en Russie dès 1917 et du sort réservé aux membres de l'entourage du tsar, retrouver la trace de ces éventuels portraits, semble aujourd'hui fort difficile.

Écrit par : Bernard | 02/04/2014

Bonjour,
Existe t-il plusieurs exemplaires de Rue Royale, Paris?
car je vois que ce tableau a été vendu ou n'en existe t-il qu'un seul original et le reste que des copies ?
Merci.

Écrit par : Julien | 30/04/2014

Bonjour,
Effectivement, le tableau "Rue Royale" peint en 1898 par Louis Marie de Schryver fut vendu le 23 avril 2012 à New York par Christie's moyennant l'enchère de 662 500 $ US soit 503 840 euros.
Louis Marie de Schryver privilégiait en premier lieu l'avenue et la place de l'Opéra pour les scènes de ventes de fleurs.
Venait ensuite l'avenue des Champs Elysées avec plusieurs toiles connues. Il occupa durant plusieurs années un atelier parisien situé au 12 bis rue Pergolèse , non loin de l'avenue Foch et des Champs Elysées....Cette proximité explique probablement les scènes de vente sur les Champs Elysées...
A ma connaissance, en ce qui concerne la Rue Royale, le tableau vendu en 2012 par Christie's semble être le seul original répertorié.
Trouvez des copies ou des reproductions de ce tableau devrait être possible en cherchant un peu sur le Net ...
Bien cordialement.

Écrit par : Bernard | 30/04/2014

Ce peintre aurait il connu Gaston Maurié, peintre de courses automobiles et champs de course?

Écrit par : PANTHIER | 27/02/2015

Je découvre ce peintre génial ! Ses toiles sont imprégnées de l'air du temps et les quatre saisons sont admirablement bien représentées. Les couleurs sont lumineuses et les siècles écoulés témoignent de cette nostalgie de la vraie vie de notre belle France.

Écrit par : Clairbois 66 | 23/03/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique