logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/07/2013

La "Première Renaissance" 1400-1440 P2

La Première Renaissance, le Quattrocento de 1400 à 1440     P2

      Dès les premières décennies du Quattrocento la peinture prend une importance artistique prépondérante à Florence.

      La peinture toscane est alors d’une grande diversité et, si le travail de Masaccio, grand novateur, influence les peintres de sa génération tels Fra Angelico et Paolo Uccello, le travail de certains artistes comme Gentile da Fabriano ou Lorenzo Monaco, porte toujours la marque du gothique international* encore très présent en Europe occidentale.

Lorenzo Monaco Adoration des Mages 1420-22 Tempera sur bois  115 x 177 cm Galerie des Offices, Florence.jpg

Lorenzo Monaco   "Adoration des Mages"  1420-22

Tempera sur bois  115 x 177 cm    Galerie des Offices, Florence.

       Au delà de cette diversité de styles, tous les peintres s'attachent à la qualité du traitement des couleurs comme au rendu de la lumière.

Gentile da Fabriano (Fabriano,v.1370-Rome,1427). Formé en Ombrie, doté d'un style à l'élégance empreinte d'une certaine préciosité, il sera l'un des plus grands représentants du style gothique international en Italie.

Peintre fécond, travaillant dans de nombreuses villes, il fut d'une grande influence dans son pays. Le retable de "l'Adoration des Mages", peint en 1423 pour la chapelle Strozzi de la basilique Santa Trinita de Florence, est considéré comme étant son chef d'oeuvre.

Gentile da Fabriano  Adoration des Mages  détail 1423  Tempera sur bois 300 x 282 cm  Galeries des Offices, Florence.jpg

Gentile da Fabriano  "Adoration des Mages"  (détail)  1423 

Tempera sur bois 300 x 282 cm    Galeries des Offices, Florence.

 

Lorenzo Monaco (Sienne,1370-Florence,1425). Moine, peintre et miniaturiste apppartenant à l'école florentine. Il fut le maître de Fra Angelico et prolongea la tradition du gothique international à Florence.

Lorenzo Monaco   Mariage de la Vierge  1420-1424.  Fresque  210 x 230 cm  Basilique Santa Trinita,  Florence.jpg

Lorenzo Monaco   "Mariage de la Vierge"  1420-1424. 

Fresque  210 x 230 cm   Basilique Santa Trinita, Florence.


Masolino da Panicale (Panicale di Valdarno, 1382-v.1440, Florence). Assistant de Ghiberti, il collabore ensuite avec Masaccio entre 1424 et 1427 aux fresques de la vie de Saint Pierre et du Péché originel de la chapelle Brancacci de l'église Santa Maria del Carmine de Florence.

Masolino da Panicale  Saint Pierre guérissant un infirme et la levée de Tabitha  1425  Fresque 255 x 598 cm  (partie gauche)    Chapelle Brancacci, Santa Maria del Carmine, Florence.jpg

Masolino da Panicale  "Saint Pierre guérissant un infirme et la levée de Tabitha"  1425 

Fresque 255 x 598 cm (partie gauche)  Chapelle Brancacci, Santa Maria del Carmine, Florence.

       En 1425, Masolino est invité par Pippo Spano, condottiere et confident du roi Sigismond, en qualité de peintre de la cour de Hongrie. De retour à Florence en 1427, Masolino reprendra le décor de la chapelle en compagnie de Masaccio. La collaboration des deux peintres prendra fin lors du départ de Masaccio pour Rome en 1428**.

Masolino da Panicale  Saint Pierre guérissant un  l'infirme et la levée de Tabitha  1425  Fresque 255 x 598 cm  (partie droite)    Chapelle Brancacci, Santa Maria del Carmine, Florence.jpeg

Masolino da Panicale  "Saint Pierre guérissant un  l'infirme et la levée de Tabitha"  1425

Fresque 255 x 598 cm (partie droite)  Chapelle Brancacci, Santa Maria del Carmine, Florence

          Si Masolino da Panicale su mettre à profit certaines trouvailles de Masaccio sur la perspective et la répartition dans l'espace, il reste toutefois lié, de par la grâce, l'élégance de son style et les couleurs de sa palette, à la tradition du gothique international.

Masolino da Panicale   Le prêche de Saint Pierre 1427 Fresque 255 x 162 cm  Chapelle Brancacci, Florence.jpg

Masolino da Panicale   "Le prêche de Saint Pierre"   1427

Fresque 255 x 162 cm    Chapelle Brancacci, Florence.

 

Guido di Pietro, en religion Fra Giovanni, dit Fra Angelico (Rupecanina v.1395-Rome 1455).

Moine dominicain, contemporain de Donatello, Fra Angelico donne ses premières œuvres connues à l'époque où meurt Masaccio. Disciple de Lorenzo Monaco, héritier de Gentile da Fabriano puis influencé par Masolino et le sculpteur Ghiberti, Fra Angelico dote la peinture sacrée de valeurs humanistes.

Fra Angelico  Saint Jean-baptiste et sainte Catherine d'Alexandrie 1437   Tempera sur bois 95 x 73 cm  Galerie nationale de l'Ombrie, Pérouse, Italie..jpg

Fra Angelico  "Saint Jean-baptiste et sainte Catherine d'Alexandrie"   1437 

Tempera sur bois  95 x 73 cm  Galerie nationale de l'Ombrie, Pérouse, Italie.

Tirant profit les leçons de Masaccio, il met en application les concepts de la perspective qu’il combine de manière harmonieuse.

Fra Angelico jette les bases d'une forme moderne "d'art sacré", sa production sera exclusivement dévotionnelle et, tant qu'à Orvietto, Cortone, Pérouse, Florence et Rome, il laisse de nombreux chefs d’œuvre.

De 1439 à 1445, le couvent florentin de San Marco, partiellement reconstruit sous la direction de Michelozzo, sera décoré par Fra Angelico et ses collaborateurs, notamment Benozzo Gozzoli.

Fra Angelico Saint Benoit de Nursie.jpg

Saint Benoît de Nursie, fondateur de l'ordre bénédictin.

  Détail de la fresque "Crucifixion et saints"   Musée San Marco, Florence.

La "Crucifixion et Saints" est une fresque monumentale de 550 x 950 cm réalisée par Fra Angelico vers 1441-1442 sur le tympan nord de l'ex-salle capitulaire du couvent San Marco devenu aujourd'hui le musée San Marco de Florence.

      En 1445, Fra Angelico est convoqué à Rome par le pape Eugène IV pour réaliser des fresques au Vatican. Commencée en 1448 en collaboration avec le florentin Benozzo Gozzoli, la décoration de la chapelle Nicolas V sera achevée au cours de la même année.

Fra Angelico, Prédication de saint Étienne, 1447-1449, Fresque (détail) Vatican, Chapelle Nicolas V.jpg

Fra Angelico    "Prédication de saint Étienne"   1448 

Détail de la fresque      Vatican, Chapelle Nicolas V

      Fra Angelico fut le premier représentant des grands coloristes. Ses émules, Fra Filippo Lippi (1406-1469) et surtout Domenico Veneziano (v.1400-1461), tendront à la perfection.

Lippi Fra Filippo (Florence,v. 1406-Spolète,1469).
Moine des Carmes de Florence de 1421 à 1457, son travail sera influencé par Masaccio puis Fra Angelico. Protégé de Cosme de Médicis l'Ancien, père du peintre Filippino Lippi en 1457, il sera le maître de Botticelli entre 1464 et 1467.

Fra Filippo Lippi Couronnement de la Vierge (détail) 1441-47  Tempera sur bois  Galerie des Offices, Florence.jpg

Fra Filippo Lippi   "Couronnement de la Vierge"  (détail) 1441-47 

Tempera sur bois     Galerie des Offices, Florence.

La décoration à fresques du chœur de la cathédrale de Prato entre 1452 et 1465 est considérée comme étant son oeuvre majeure.

Fra Filippo Lippi  L'Adoration dans la forêt  v.1459 détrempe sur bois de peuplier 126,7 × 115,3 cm, Gemäldegalerie, Berlin.jpg

Fra Filippo Lippi  "L'Adoration dans la forêt"   v.1459 

Tempera sur bois de peuplier  126,7×115,3 cm    Gemäldegalerie, Berlin

Filippo Lippi est célèbre pour la finesse des traits du visage et l'élégance des silhouettes de ses multiples représentations de la Vierge.

 

* Le gothique international est un vaste mouvement pictural qui s'est manifesté de  manière homogène entre 1380 et 1450 à travers l'Europe occidentale. Elégance précieuse, prédilection pour l'harmonie des courbes, raffinement des couleurs, le gothique international est le témoin du goût d'une société princière pour les fastes et le cérémonial.   

** Les fresques de la chapelle Brancacci seront achevées en 1484-1485 par Filippino Lippi (1457-1504).

      

Commentaires

De très beaux tableaux... Belle journée !!!
Amicalement

Écrit par : patriarch | 16/05/2013

Très bel article avec de superbes tableaux.
Lors de ma visite de plusieurs jours à Florence, j'en ai pris plein les yeux.
Bon week-end

Écrit par : Joseph Guégan | 31/05/2013

Cela me rappelle, bien sûr, mes visites à Firenze!

Yorlane

Écrit par : Yorlane | 06/07/2014

L'adoration des mages de Lorenzo Monaco est tout simplement magnifique . C'est la tempera qui donne cet effet lumineux . Les panneaux de bois étaient enduits d'une base blanche , le gesse , et on peignait sur ce fond avec des pigments liés à l'oeuf ou à la graisse . C'est très décoratif . La peinture était à l'époque un artisanat . Tout un staff autour d'une réalisation ! J'adore cette idée de travail collectif .
Quel beau blog , je vais continuer sur d'autres sujets . Tu es une mine de connaissances . Es-tu peintre toi aussi ?

Écrit par : Marie-Cecile | 18/07/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique