logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/07/2013

La "Première Renaissance" 1400-1500 P1

La "Première Renaissance", entre 1400 et 1500 (Quattrocento - XV° siècle), est indissociable de l'art florentin.

P1 - de 1400 à 1440.

Florence, ville riche, doit sa prospérité au commerce de la laine et à ses fabriques de draps.

f2.jpg

15° siècle, vue de Florence en perspective dite "della catena"   Gravure sur bois (détail).

       Erigée en commune indépendante depuis le XII° siècle, elle est dirigée par une assemblée de notables et de riches bourgeois élus.

Agnolo Tori  dit il Bronzino  Portrait posthume de Cosme de Médicis, dit Cosme l'Ancien Cosimo il Vecchio 1389-1464  huile  v.1545  Musée Médicis, Florence..jpg

Agnolo Tori dit il Bronzino  "Portrait posthume de Cosme de Médicis, dit Cosme l'Ancien"

Cosimo il Vecchio (1389-1464)

 Huile sur bois   v.1545      Musée Médicis, Florence

       De nombreux artistes y bénéficient des commandes passées par les toutes puissantes corporations et du mécénat que pratiquent de grandes familles comme celle des Médicis, banquiers et collectionneurs.

Giorgio Vasari   portrait de Laurent le Magnifique 1448-49  Huile sur bois, 90 x 72 cm  Florence, Galerie des Offices..jpg

Giorgio Vasari    "Portrait posthume de Laurent de Medicis dit le Magnifique" (1448-1492).

Huile sur bois  90 x 72 cm  1533-1534    Galerie des Offices, Florence.

Florence deviendra le berceau d'une grande diversité de courants artistiques précurseurs d'un vaste mouvement de renouvellement de l'art occidental.

       En 1401, l'Arte di Calimala, riche corporation marchande du Change et de la Laine (Cambio e Lana), organise le concours du décor de la seconde porte de bronze du baptistère dédié à Saint Jean- Baptiste.

baptistere-saint-jean.jpg

La construction initiale du Baptistère date du IVe siècle. Rebâti sur un plan octogonal et coiffé d’une toiture pyramidale, il ne deviendra baptistère officiel qu'en 1128.

        Le sculpteur et orfèvre florentin Lorenzo Ghiberti (1378-1455), lauréat du concours, réalisera de 1403 à 1424, vingt-huit panneaux quadrilobés, en bronze doré, illustrant la vie du Christ. 

Lorenzo Ghiberti 1378-1455 Jésus parmi les docteurs de  la  Loi.jpg

Lorenzo Ghiberti         "Jésus parmi les docteurs de  la  Loi"

porte nord du baptistère Saint Jean-Baptiste.

Le concours de 1401 sera ensuite considéré par les historiens de l'art comme l'acte fondateur de la première Renaissance artistique italienne.

Lorenzo Ghiberti  Le sacrifice d'Isaac, œuvre ayant remporté.jpg

  Lorenzo Ghiberti  "Le sacrifice d'Isaac

Oeuvre ayant remporté le concours de 1401

porte nord du baptistère Saint Jean-Baptiste.

 

      En 1415-1416, l'architecte et sculpteur florentin Filippo Brunelleschi (1377-1446) réalise sa première expérience et démontre les lois de la perspective centrale.

De 1420 à 1436, ce même architecte réalise le dôme de la cathédrale florentine Santa Maria del Fiore.

Duomo_abside_cupola.jpg

De part sa nouveauté, son ingéniosité technique et sa qualité architecturale, la coupole de Brunelleschi est l'un des chefs-d’œuvre les plus représentatifs de la première Renaissance italienne.

 

        Considéré comme l'un des plus grands artistes de la Renaissance, le sculpteur Donatello (v.1386-1466) est étroitement associé à l’épanouissement artistique de sa ville natale, Florence.

DONATELLO_David.jpg

L'influence de Donatello déborde toutefois largement le cadre de la Toscane et certaines de ses œuvres seront réalisées à Naples, Padoue et Venise.

 

Dès 1417, tirant profit des lois de la perspective de Brunelleschi, il sera le premier à donner de la profondeur à un relief. Il reste de ce fait l'initiateur de la technique dite du "schiacciato" (relief écrasé ou méplat où, par un effet de perspective, les plans sont multipliés sur une très faible profondeur).

 

"David"  

bronze comportant des traces de dorures.

1430-1432    158,2 cm   premier nu de la Renaissance 

Musée national du Bargello, Florence

 Donatello Mary_Magdalene.jpg

 

Sculpteur virtuose, Donatello travaille la pierre comme le bois et le bronze. Adepte de la perspective linéaire, créateur d'’illusions, le réalisme de ses œuvres ira jusqu'à l'expressionnisme le plus saisissant.

 

 

 

 

 

 

Statue de Marie-Madeleine polychrome en peuplier

1453-1455   188cm

Museo dell'Opera del Duomo, Florence

 

Le travail de Donatello incarne la liberté artistique et intellectuelle de la première Renaissance. Il s'en suivra une évolution majeure dans le style de la sculpture occidentale.

 

           En 1424, le toscan Masaccio (1401-1428), en collaboration avec Masolino da Panicale (1383 - v. 1440), entreprend à Florence l'exécution des fresques de la chapelle Brancacci de l'église Santa Maria del Carmine.

Masaccio  Pietro sana con la Sua ombra   Chapelle Brancacci, église Santa Maria del Carmine, Florence.jpg

Masaccio   "Saint Pierre guérissant avec son ombre"  

Chapelle Brancacci, église Santa Maria del Carmine, Florence.

Masacio y excelle par l'intensité des sentiments qu'expriment les personnages, le réalisme des décors et des mises en scène et l'usage novateur qu'il fait de la perspective.

Masaccio Distribution of Alms and the Death of Ananias Detail  .jpg

Masaccio   "La distribution des aumônes et le châtiment d’Ananie"  1426-27

détail, fresque 230 x 162 cm  Chapelle Brancacci, église Santa Maria del Carmine, Florence.

 

De 1425 à 1428, Masaccio, dans l'église florentine Santa Maria Novella, réalise la fresque de La Trinité. Cette fresque, extraordinaire trompe l’œil, sera considérée comme une étape majeure dans l'histoire de l'art.

Masaccio_trinity.jpg

Masaccio    "La Trinité"     1425-28
Fresque   667 x 317 cm
  Eglise Santa Maria Novella, Florence

Pour la première fois, un peintre met en application l'ensemble des lois de la perspective découvertes par Brunelleschi. Les œuvres de Masaccio deviendront la référence d'une peinture qui, par sa représentation de l'espace et des corps, dominera le XV° siècle.

        

           En 1425, Ghiberti reçoit commande de la Calimala pour la troisième porte du baptistère. Commencé en 1429, le travail ne sera achevé que 23 ans plus tard, en 1452.

Ghiberti réalisera dix grands panneaux carrés de bronze doré représentant des scènes de l’Ancien Testament. Des bas-reliefs, construits selon les règles de la perspective, calent les groupes et les figures et rivalisent avec une peinture dans la mise en scène d'un récit.

détail  histoire de la vie de Joseph.jpg

 "Histoire de la vie de Joseph"

 En organisant chacun de ses panneaux comme des tableaux tout en jouant sur le dégradé des reliefs, Ghiberti répond aux recherches de Brunelleschi sur la perspective.

 Lorenzo Ghiberti 1378-1455.jpg

Au vu de sa beauté, la porte sera installée à la place d’honneur, face à la cathédrale.

On prête à Michel-Ange le terme de "Porte du Paradis" qui, dès le XVI° siècle, qualifiera le chef-d’œuvre de Ghiberti.

 

Autoportrait de Ghiberti insèré parmi les têtes de personnages bibliques encadrant chaque panneau de la porte du Paradis.

 

Commentaires

Merci pour cette leçon, il y a de très beaux tableaux...

Bonne journée !

Écrit par : patriarch | 20/04/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique