logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/01/2012

Rudolf Koller 1828-1905

Rudolf Koller.jpgJohann-Rudolf Koller, né en 1828 à Zurich, était un peintre animalier de nationalité suisse.

A Zurich, Koller s'initie à l'art du dessin auprès du paysagiste Johann Jakob Ulrich (1798-1878).

En 1846-1847, il intègre l'académie des Beaux-Arts de Düsseldorf où il suit les cours de Carl Ferdinand Sohn (1805-1867).

kuhe johann-rudolf-koller.jpg
Rudolf Koller

A Düsseldorf, Koller se lie d'amitié avec le peintre suisse Arnold Böcklin (1827-1901).

En 1847, les deux amis visitent Bruxelles et Anvers puis Koller se rend à Paris et poursuit sa formation dans l'atelier du peintre animalier Jacques Raymond Brascassat (1805-1867).

Stier auf der weide.Jpeg
Rudolf Koller      "Stier auf der weide"

A Paris, il se rend au musée du Louvre pour y étudier les maîtres flamands du 17°siècle et il copie les toiles de peintres animaliers reconnus tels Constant Troyon (1810-1865) et Rosa Bonheur (1822-1899).

000.jpg
Rudolf Koller

En 1848, Koller se rend à Barbizon où il côtoie la colonie d'artistes adeptes de la peinture en plein air. Son travail en sera profondément influencé quelques années plus tard.


An_der_Tränke.jpg
Rudolf  Koller     "An der Tränke"

De retour en Suisse, de 1849 à 1850, Koller peint dans le canton de Berne, dans la région de Brünig-Hasliberg.

Hirtenbub mit Schafen an der Quelle.jpg
"Hirtenbub mit Schafen an der Quelle"

Il se rend à Munich et côtoie les artistes du groupe animé par le paysagiste suisse Johann Gottfried Steffan (1815-1905).

Koller rencontre le peintre animalier Friedrich Voltz (1817-1886) et il exécute des études d'animaux dans un haras des alpes bavaroises.

HORSES BALKING AT APPROACHING STORM, 1849.jpg
"Horses at approaching storm"      1849


En 1851, il s'installe à Zurich où il exécute ses premières commandes de peintures animalières.

00.jpg
0000.jpg

Koller se lie d'amitié avec le paysagiste Robert Zünd (1827-1909) et, en 1852-1853, ils peindront ensemble dans la région du lac de Walenstadt.

Heuernte bei drohendem Gewitter 1854.jpg
"Heuernte bei drohendem gewitter"     1854
Botenwagen im Hohlweg.jpg
"Botenwagen im Hohlweg"     1855
Basel, Kunstmuseum

En 1855, Rudolf Koller exécute le portrait de Bertha Schlatter qu'il épousera en 1856.

Bertha Schlatter épouse de l'artiste 1855, 116 x 85,5 cm, Kunsthaus Zurich.jpg
"Bertha Schlatter"     1855
huile sur toile   116 x 85,5 cm
Kunsthaus Zurich

En 1862, il achète une maison -Zur Hornau- sur les bords du lac de Zurich. Koller y élève une grande diversité d'animaux qui deviendront autant de sujets d'études.

Knabe mit Ziege in Landschaft, 1858.Jpeg
"Knabe mit Ziege in Landschaft"   1858

Dès 1865, Koller maîtrise pleinement les techniques de la peinture en plein air et modifie sensiblement son style.

Kühe und Wäscherin am Bach 1865 67.jpg
"Kühe und wäscherin am bach"     1865-67
Madchen mit Rind 1866.jpg
""Mädchen mit Rind"     1866

De la fin de 1868 à juin 1869, Koller voyage et travaille en Italie. Il visite Florence, Rome, Naples et peint dans la campagne romaine.
Pflügende Ochsen 1868.jpg
"Pflügende Ochsen"    1868

Mittagsmahl auf dem Felde, 1869 133 x 196 cm Kunstmuseum Luzern.jpg
"Mittagsmahl auf dem Felde" 1869
huile sur toile  133 x 196 cm
Kunstmuseum Luzern
Kuh, Kopfstudie 1869.Jpeg
"Kuh, Kopfstudie"    1869


Dès 1870, Koller, frappé d'une maladie oculaire, réduit considérablement sa production picturale.

The Hirtenhof 1870.jpg
"Der Hirtenhof"             1870

En 1873, il reçoit une commande de l'industriel et banquier Alfred Escher, l'un des pionniers du chemin de fer suisse. Il réalise une première version de la "Poste du Gothard".

zweispannige_gotthardpost_1873.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Zweispännige Gotthardpost"

1873

 

 

Koller_Gotthardpost 1873.jpg
"Die Gotthardpost"    1873
huile sur toile  117 x 100 cm
Kunsthaus, Zürich

Le succès de ces toiles est tel qu'en 1874 il exécutera une réplique de la "Poste du Gothard" pour la banque "Credit Suisse SKA" de Zurich.

Schimmelpaar Bei Herannahendem Gewitter 1877.jpg
"Schimmelpaar bei herannahendem gewitter"    1877

Kühe mit Reiter am Wasser beim Zürichhorn, 1877.jpg
"Kühe mit Reiter am Wasser beim Zürichhorn"    1877

Alpaufzug_1881.jpg
"Alpaufzug"     1881

BEIM SÄEN, 1882.Jpeg
"Beim säen"    1882


Rudolf Koller reçut de nombreuses distinctions au cours de sa carrière. Honoré d'une médaille d'or à l'exposition de Berne en 1869, à Vienne en 1873 puis à Munich en 1876, il recevra également une médaille d'argent au Salon de Paris en 1879.

0366.jpg

En Suisse, Rudolf Koller sera membre de la Commission Fédérale des Beaux-Arts de 1893 à 1897.
Anni Bei Der Quelle, 1861.jpg
"Anni bei der quelle"    1861

Koller peignit des paysages de montagne et quelques portraits, mais sa notoriété repose essentiellement sur le succès de ses "Postes du Gothard " et de ses peintures animalières.

Il fut souvent considéré comme le digne successeur du néerlandais Paulus Potter (1625-1654), le grand peintre animalier du XVII° siècle.

kuh_1898.jpg
"Weidende, Kuh"     1898

En 1898, une première grande rétrospective de son œuvre, organisée à Zurich, attira plus de 20 000 visiteurs.

La même année, l'université de la ville lui décernera le titre de Docteur Honoris Causa.

Reiter und Bäurin an einem See. 1905.jpg
"Reiter und Bäurin an einem See"     1905

Rudolf Koller sut préserver et marier l'art du réalisme et le souci du détail aux innovations techniques de la peinture en plein air.
Il s'est révélé comme l'un des peintres principaux du courant naturaliste.
Rudolf Koller est décédé à Zurich en 1905.

Ses toiles figurent dans les musées suisses de Zurich, Genève, Bâle, Berne, Neuchâtel et Lucerne.

 

Commentaires

Au point que je vais en faire un article sur mon blog avec le lien vers votre site.
Bien cordialement

Écrit par : Béa kimcat | 19/01/2012

J'aime beaucoup ces toiles animalières.
Béa kimcat

Écrit par : Béa kimcat | 19/01/2012

C'est un des peintres animaliers que je préfère . J'ai utilisé quelques images de ses toiles pour un sujet sur mon blog . A l'époque j'avais survolé son parcours. J'en ai appris un peu plus sur lui aujourd'hui .

Bises

Écrit par : Urga | 19/01/2012

Bonjour

bravo pour ses peintures animalières et pour la découverte de l'artiste

bonne journée :o))

Écrit par : nays | 19/01/2012

Mon cher Bernard, ton blog est une mine d'or ! J'adore, je découvre, j'apprends.. Je poursuis ma route chez toi. Toujours des nouveautés, des découvertes fabuleuses. Bises de miche

Écrit par : miche | 20/01/2012

Bonsoir
Merci pour cet article et pour ces très belles peintures que j'ai eu un immense plaisir à admirer et détailler car on y découvre une foule de petits détails .
Bonne soirée
Srufingmoune

Écrit par : Surfingmoune | 20/01/2012

j'aime l'enfant et les moutons
et les chevaux....

quelles belles peintures! merci Bernard

Écrit par : Mahina | 21/01/2012

bonjour,
quelle force dans ces peintures .. l'animal est tout en puissance...
merci pour ce partage
amicalement
babeth

Écrit par : babeth | 23/01/2012

Je reconnais humblement que je suis inculte en la matière, mais j'ai trouvé qu'il se dégageait quelque chose de fort de ces peintures ! les animaux semblent si vivants ! et j'ai apprécié cette découverte.
bon week end
merci du partage
Christiane

Écrit par : Christiane | 28/01/2012

Sur La poste du Gothard: il existe semble-t-il une controverse sur la réalité de la scène. Certains disent qu'il est impossible de traverser le troupeau de vaches avec cette diligence, qu'il manque de la place, que les vaches occupent déjà toute la route, qu'elles ne paraissent pas effrayées, sauf le veau qui court devant les chevaux.
Merci de vos commentaires.

Écrit par : Jacques | 16/01/2013

Bonjour,
Il s'agit effectivement d'une version spectaculaire et probablement un peu "romancée" si ce n'est excessive de
la diligence de la poste du Gothard ...
Le peintre avait très certainement le souci d'exprimer les qualités d'efficacité et de rapidité d'exécution du service postal...
De là cette impression de grande vitesse de l'attelage ...
Au delà de cette controverse, il n'en reste pas moins que Rudolf Koller possédait un remarquable talent de peintre animalier.
Bien cordialement.

Écrit par : Ex-libris | 18/01/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique