logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/11/2011

Emile Deckers 1885-1968

edeckers1.jpgEmile Deckers était un peintre orientaliste belge né en 1885 à Ensival, petite ville de la province de Liège.

De 1901 à 1909, il fut l'élève d'Evariste Carpentier (1845-1922) à l'académie des Beaux-Arts de Liège.

Lauréat du prix Auguste Donnay et d'une bourse d'étude, Emile Deckers perfectionne sa technique dans l'atelier parisien du portraitiste mondain Carolus-Duran (1837-1917).

De retour en Belgique, il est nommé professeur de dessin et de peinture dans un collège de jésuites pour lesquels il réalise la décoration d'une chapelle.

Mobilisé en 1914 puis fait prisonnier après la défense de Liège, il est déporté en Allemagne.

La guerre terminée, il se rend à Alger en 1920 pour restaurer une fresque dans la chapelle de la maison-mère des Pères Blancs à Maison-Carrée.

Séduit par le pays, il prolonge son séjour, sintègre rapidement dans la communauté coloniale et se spécialise dans la peinture de genre et de portraits.

Trois femmes Alger 1935 Pastel 53 x 83 cm.jpg
"Trois femmes"  Alger 1935 pastel 53 x 83 cm

A Alger, il ouvre un atelier rue Michelet. Jouissant rapidement une grande notoriété, il enseigne le dessin et la peinture et devient le portraitiste de la société algéroise.

Portrait d'homme, Alger - 1939 Huile sur panneau.jpg
"Portrait d'homme"  Alger-1939 Huile sur panneau

Il voyage et travaille en Kabylie puis dans le Sud de l'Algérie et dans le massif de l'Ouarsenis.

Portraits de quatre jeunes kabyles 1942 huile sur toile 65 x 85cm.jpg
"Portraits de quatre jeunes kabyles"  1942  
huile sur toile  65 x 85cm

Spécialiste du genre très particulier du "portrait multiple", que ce soit à l'huile ou au pastel, il assemble sur une même toile ou sur un même papier, le même visage vu sous trois ou quatre angles différents.

Triple portrait d'une femme de l'Aurès.jpg
"Triple portrait d'une femme de l'Aurès"

Il exécute également de nombreux portraits de groupes où sont associés les membres d'une même famille, d'une même communauté ou d'une même tribu.

Portait d'algérois 1939 Pastel sur toile.jpg
"Portait d'algérois"   1939   pastel sur toile
1939 huile sur toile 55 x 85 cm.jpg
1939    huile sur toile  55 x 85 cm

Au delà de portraits d'une simplicité et d'une sobriété de teintes remarquables mais étonnamment vivants, Deckers s’intéresse également aux scènes de la vie quotidienne.

la preparation du couscous.jpg
"La préparation du couscous"
Le café sur la terrasse Alger 1934.jpg
"Le café sur la terrasse"     Alger 1934

Ses œuvres sont régulièrement exposées dans les galeries d'Alger et aux Salons des artistes algériens et orientalistes.

Trois portraits d'algéroises 1940 pastel sur toile.jpg
"Trois portraits  d'une jeune algéroise"  1940 
pastel sur toile

Il expose également à Paris au Salon des artistes français en 1930.

Enfants jouant sur l’âne, Alger 1941 Huile sur toile 81 x 100 cm.jpg
"Enfants jouant sur l’âne"    Alger 1941
 Huile sur toile  81 x 100 cm

Deckers n'oubliera jamais sa Wallonie natale. A Ensival, où il revient chaque été, il réalisera, entre 1928 et 1932, les quatorze stations du chemin de croix de l’église.

Emile Deckers est nommé officier de la Légion d'honneur en 1935.

1955.jpg

A Alger, "l'exposition Deckers", qui se tient chaque année, est devenue un véritable évènement artistique.

Emile DECKERS (1885-1968)3.jpg
"portrait d'homme"   Alger  1950
Parallèlement à son œuvre de portraitiste, Emile Deckers est chargé de travaux d'ordre religieux.

Après la restauration des chapelles de l'archevêché et du séminaire d'Alger, il décore en 1936 la coupole du chœur de la basilique Notre-Dame d'Afrique d'une grande fresque de 200 m2.

En 1937-38, il est également chargé de la décoration de la coupole de l'église Saint-Charles du quartier de l'Agha.

Il visite et peint dans le massif de l'Aurès avant qu'une remarquable rétrospective de son travail ne soit organisée à Alger en 1940.

trois portraits d'algéroises.jpg
"Trois portraits  d'algéroises"

En 1940, il s'installe près de sa fille Astrida en Afrique centrale, à l'est du Congo, au Ruanda-Urundi, territoire à l'époque sous protectorat belge.

danseur Intore Tutsi Ruanda 1947.jpg
"danseur Intore, Tutsi"  Ruanda 1947

Dix ans plus tard, en 1950, de retour à Alger, il y dirige un atelier de peinture où se côtoient près de 40 élèves.

Portrait d'homme à Touggourt 1950 huile sur panneau 35 x 27 cm.jpg
"Portrait d'homme à Touggourt"  1950
huile sur panneau  35 x 27 cm

En 1959, Deckers est élevé au rang de chevalier de l' Ordre de Léopold.

Jeune fille mauresque Alger 1951 Papier marouflé sur toile 55 x 41 cm.jpg
"Jeune fille mauresque"   Alger 1951
 Papier marouflé sur toile   55 x 41 cm

Il ne quittera définitivement l'Algérie qu'en 1966.

ED.JPG
LES HOMMES BLEUS 1962.jpg
"Les hommes bleus"    1962

De retour en Belgique, Emile Deckers est décédé à Verviers en 1968.

Jeune mère et ses deux filles Alger 1955 Huile sur toile 90 x 54 cm.jpg
"Jeune mère et ses deux filles"   Alger 1955 
Huile sur toile    90 x 54 cm

Émile Deckers a peint plus de 1 000 tableaux dont une très grande majorité de portraits.

Quatre portraits d'algériennes Alger 1957 Huile sur toile 65 X 83 cm.jpg
"Quatre portraits d'algériennes"   Alger 1957  
 Huile sur toile  65 x 83 cm

Cette galerie de visages de femmes, d'hommes et d'enfants, qui, choisis parmi la population indigène, sont empreints d'un réalisme et d'une vérité saisissante, constitue un précieux témoignage de l'Algérie de l'époque.

Commentaires

J'ai beaucoup aimé
Merci pour cette galerie de peintures orientales
bonne soirée
Christiane

Écrit par : Christiane | 28/11/2011

Ma-gni-fi-que ! j'ai vraiment oublié où j'étais, qu'il pleuvait à HABAS depuis que j'ai mis les pieds et les yeux chez toi. Je suis aux anges ! mais comment font-ils nom d'une pipe en bois ? J'aimerais tant avoir ce talent... Tant pis ! je le laisse aux autres et j'en profite grâce au généreux Bernard qui passe beaucoup de temps pour nous offrir ces petits chefs d'oeuvre. Bises de miche

Écrit par : miche | 20/01/2012

Ma-gni-fi-que !.......

Écrit par : Kharif | 04/03/2012

Je cherchais une toile de femmes orientales et j ai découvert ces magnifiques portraits... J adore!!! J ai l impression de retourner dans mon enfance. Le portrait du grand père, les visages de ces belles femmes et toutes ces couleurs...fantastiques!!

Écrit par : zaiour | 11/12/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique