logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/09/2011

François-André Vincent (1746-1816)

904746620.jpgFrançois-André Vincent, né à Paris en 1746, est un peintre français néoclassique.

Il prit ses premières leçons de dessin et de peinture dans l'atelier de son père, François-Élie (1708-1790), miniaturiste originaire de Genève établi à Paris et professeur à l'Académie de Saint-Luc.

François-André sera ensuite l'élève de Joseph-Marie Vien (1716-1809), précurseur du néoclassicisme en France qui devint premier peintre du roi Louis XVI en 1789..

En 1768, François-André Vincent est lauréat du Grand Prix de Rome avec "Germanicus apaisant la sédition dans son camp".

Germanicus apaisant la sédition dans son camp 1768 huile sur toile 119, 5 x 145cm Paris ; école nationale supérieure des beaux-arts.JPG
"Germanicus apaisant la sédition dans son camp"   1768
Huile sur toile  119, 5 x 145 cm
    Paris, école nationale supérieure des Beaux-Arts.
.

De 1771 à 1775, il séjourne en Italie et travaille dans l'atelier du Palais Mancini, résidence de l'Académie de France à Rome.

Portrait-charge de l'architecte Renard Jean Augustin Renard 1er prix de Rome en 1773.jpg

Parallèlement aux scènes inspirées de l'histoire antique et de la mythologie, il exécute de nombreux portraits et caricatures constitutifs de précieux témoignages du milieu de l'Académie de France de l'époque.

.

.

"Portrait-charge de l'architecte Jean Augustin Renard, 1er prix de Rome en 1773 ".


Revenu à Paris et vite considéré comme le chef de file de l'école néoclassique, il deviendra l'un des principaux rivaux de Jacques-Louis David (1748-1825). Il sera cependant rapidement supplanté par ce dernier et, sous la révolution de 1789, les convictions royalistes de Vincent ne feront qu'accroître cette rivalité.

Portrait de trois hommes l'artiste, l'architecte Rousseau et un inconnu Marseille 1775 huile sur toile 81x98cm Paris,musée du Louvre.jpg
"Portrait de trois hommes"
  l'artiste, l'architecte Rousseau et un inconnu 
peint à Marseille, au retour de Rome en 1775. 
Huile sur toile 81 x 98 cm   Paris, musée du Louvre.
.
 
En 1776, Vincent retrouve Adelaïde Labille-Guiard (1749-1803), une amie de jeunesse qui fut, tout comme lui, une élève de son père François-Élie. .

Self-Portrait_of_Adélaide_Labille-Guiard 1774 miniature aquarelle et ivoire 10,3x8,4 cm.jpgBénéficiant des leçons du maître pastelliste Maurice-Quentin de la Tour (1704-1788), Adelaïde Labille-Guiard est depuis devenue une portraitiste de talent.

.

Adélaide Labille-Guiard autoportrait 1774  miniature, aquarelle sur ivoire 10,3 x 8,4cm.

.

Admise en 1669 au sein de la Communauté des Maîtres Peintres et Sculpteurs de l'Académie de Saint-Luc, Adelaïde expose ses pastels aux salons de cette académie.

En 1776, Turgot, contrôleur général des Finances, dans le cadre d’une réforme visant à réduire les privilèges et le poids des corporatismes, supprime les jurandes. Directement touchée par les décrets de Turgot, la guilde de Saint-Luc est dissoute en 1777. Les artistes de l'Académie de Saint-Luc, dont Adelaïde Labille-Guiard, tentent alors d'intégrer l’Académie Royale de Peinture et de Sculpture.

Adélaïde Labille-Guiard Jeune femme au ruban bleu 1780 pastel 72 x 58cm.jpg
Adélaïde Labille-Guiard
 "Jeune femme au ruban bleu"  1780   pastel 72 x 58 cm

Le talent reconnu d’Adelaïde Labille-Guiard, comme celui de sa brillante rivale Élisabeth Vigée-Le Brun, aurait dû ouvrir les portes de l’Académie Royale de Peinture et de Sculpture aux deux jeunes artistes, mais l'académie qui compte 70 membres, n’admet, à l'époque, que quatre femmes. De plus, les conditions d’admission y sont pour le moins opaques et, le pastel étant considéré comme un genre mineur, les candidats sont tenus de présenter au jury d'admission une peinture exécutée à l'huile.

Adelaïde Labille-Guiard n'aura de cesse que de compléter sa formation et sa technique dans l'atelier de François-André Vincent.

Prêtre grec vers 1782 Neue Pinakothek Art Museum Munich Germany.jpg
François-André Vincent
"Prêtre grec"   vers 1782   Neue Pinakothek Art Museum  Munich, Germany.

En 1777, Vincent est admis à l'Académie royale de peinture et de sculpture. Il est de ce fait autorisé à exposer au Salon du Louvre. Il y exposera régulièrement mais, si de 1779 à 1789 ses tableaux obtiennent un vif succès, c'est toutefois David qui, dès 1781, ralliera tous les suffrages.

La leçon de dessin 1777 32,5 x 37,7 cm National Gallery of Art Washington USA.jpg
François-André Vincent
 
"La leçon de dessin"   1777   encre sur papier  32,5 x 37,7 cm
 National Gallery of Art, Washington USA.

En 1783, Vincent présente "l'Enlèvement d'Orythie", exécuté en 1782, comme morceau de réception à l'Académie royale de peinture et de sculpture.

L'Enlèvement d'Orythie 1782 Rennes, musée des Beaux-Arts huile sur toile 2,60 x 1,99 m.jpg
"L'Enlèvement d'Orythie"   1782 
Huile sur toile  2,60 x 1,99 m   Rennes, musée des Beaux-Arts. 

C'est en cette même année de 1783 que son amie Adélaïde Labille-Guiard ainsi qu'Elisabeth Vigée-Lebrun (1755–1842) seront reçues à l’Académie royale de peinture et de sculpture.

LabilleGuiard.jpg
Adélaïde Labille-Guiard   
"Augustin Pajou modelant le buste de son professeur Jean-Baptiste Lemoyne"  1782
Pastel sur papier bleu 71,3 x 58,5 cm  Paris, musée du Louvre.
.
 

En octobre 1795, la Convention supprime l'Académie royale de peinture et de sculpture et crée les trois classes de l'Institut de France : sciences physiques et mathématiques, sciences morales et politiques et classe de littérature et des beaux-arts.

François-André Vincent sera l'un des premiers membres de la classe de littérature et des beaux-arts de l'Institut de France.

h s t 50x61cm 1798 musée des Beaux Arts Lons-le-Saunier.jpg
François-André Vincent
huile sur toile 50 x 61cm  1798
Lons-le-Saunier, musée des Beaux Arts.
.
 
Esquisse préparatoire pour "La leçon de labourage", commande de 1795 d'un industriel toulousain.
Esquisse huile sur toile mise au carreau à la mine de plomb 62,3 x 50.9 cm Staatliche Kunsthalle Karlsruhe, Allemagne.jpg
Esquisse, huile sur toile 62,3 x 50.9 cm 
mise au carreau à la mine de plomb
     Staatliche Kunsthalle, Karlsruhe, Allemagne.
La leçon de labourage 1798 huile sur toile 213x313 cm musée des Beaux Arts Bordeaux.jpg
"La leçon de labourage"   1798  
 huile sur toile  213 x 313 cm
  Bordeaux, musée des Beaux Arts.
 
En 1799, François-André Vincent épouse Adélaïde Labille-Guiard, séparée de Nicolas Guiard depuis 1779 puis divorcée en 1793.
Adélaïde Labille-Guiard 1749-1803 huile sur toile 73 cm x 59 cm 1795 Paris, musée du Louvre.jpg
Adélaïde Labille-Guiard
       "Portrait du peintre François-André Vincent"  1795
      Huile sur toile 73 cm x 59 cm   Paris, musée du Louvre.

Officiellement reconnu, titulaire de la légion d'honneur et membre de plusieurs académies européennes, Vincent, de santé fragile, peint de moins en moins et, tout en griffonnant d"étonnantes caricatures, se consacre essentiellement à l'enseignement.

Comme son rival Jacques-Louis David (1748-1825), François-André Vincent dirigeait à Paris un important atelier où furent formés de nombreux élèves.

plume et encre noire sur papier 20 x 21.5cm Harvard University Art Museums Cambridge Massachusetts USA.jpg
Plume et encre noire sur papier   20 x 21.5cm
  Harvard University Art Museums, Cambridge, Massachusetts, USA.

François-André Vincent fut l'un des pionniers du mouvement néoclassique en France. Sa carrière de peintre est indissociable de son activité de dessinateur qui fut autant féconde que variée. 

Décédé en 1816 à Paris, il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise.

Commentaires

Bien intéressant tout cela
Bonne soirée
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 02/09/2011

Très belle note

Écrit par : pauline | 14/09/2011

Très bien toutes ces peintures, j'ai remarqué particulièrement le visage du prêtre Grec de François-André Vincent.
Bonne journée.
Renée

Écrit par : Campanule | 24/09/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique