logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/10/2010

Les Maîtres du réalisme Russe

 I -  De l'Artel de Saint-Pétersbourg  à la Société des Expositions Ambulantes de Moscou. 

L’association des peintres dits "Ambulants" ou "Itinérants" (Peredvijniki) est indissociable du mouvement pictural réaliste apparu en Russie en 1863.

self portrait 1867.jpgSous l'égide d'Ivan Kramskoï (1837-1887) quatorze élèves de l'Académie Impériale des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg refusent de participer au concours de fin d'étude de l'académie sur le sujet imposé : "Un banquet au Walhalla".

.

Ivan Kramskoï  autoportrait   1867  

.

Ils réfutent les méthodes et l 'idéalisme classique de l'enseignement imposés par l'académie qui limite les sujets picturaux aux seuls thèmes mythologiques ou religieux inspirés de l'histoire antique de la Russie.

Cette nouvelle génération de peintres, influencés par les écrits naturalistes de Dostoïevski et de Tolstoï, en appelle à un renouveau et souhaite traiter de sujets contemporains et de la réalité politique et sociale en Russie.

Dostoevski par perov 1872.jpg
 

Vassili Perov, portrait de Fedor Dostoïevski , 1872  

115751.jpg
 
Ivan Kramskoï, portrait de LéonTolstoï, 1872

Rompant définitivement avec l'académie, les jeunes artistes, se regroupèrent au sein d'un "artel", corporation artisanale organisée sur les principes communautaires des phalanstères imaginés par le français Charles Fourier.

 

Nikolay_Chernyshevsky 1828-1889.jpgEn Russie, "Que Faire ? ", roman publié en 1862 par l'écrivain révolutionnaire et philosophe Nikolaï Tchernychevsky (1828-1889), avait propagé la mode de ce genre d'association très prisée au sein de la jeunesse de gauche.

.

.

.

Nikolaï Tchernychevsky 

 

C'est sur ce modèle de communauté que les rebelles de l'académie s'associèrent et leur "artel" fut l'une des premières organisations de ce type.

Les commandes officielles de tableaux étant exclusivement réservées à la toute puissante académie, la communauté, pour subvenir à ses besoins, fut contrainte d'accepter tous types de travaux : icônes, copie de tableaux, portraits, images populaires dites "loubki", illustrations de journaux et de livres ...

En proie à un perpétuel manque de moyens matériels, confrontée aux tiraillements épisodiques inhérents à la vie communautaire, l'artel subsistera durant six années et, en dépit de toutes ces difficultés, la "Révolte des 14" ouvrira la voie à un véritable mouvement réaliste, tant libéré du misérabilisme que dénué du pittoresque sentimental prôné par l'académie.

Dans la continuité de cette scission, fin 1870, les artistes dissidents de Saint-Pétersbourg se sont regroupés dans le cadre d'une nouvelle association, la société des Expositions Ambulantes.

Fondée à Moscou à l'initiative de peintre reconnus tels Vassili Perov (1834-1882), Alexeï Savrassov (1830-1897),                         

Sans titre 3.jpg

Grigori Myassoyedov (1834-1911), Nikolaï Gay (1831-1894), 

Myasoyedov_by_Repin 1886.jpg
Gregori Myasoyedov   1886    par Ilia Repin  
Nikolaj_Alexandrowitsch par Jaroschenko 1890.jpg
Nikolaï Gays   1890   par  Nikolaï Yaroschenko
 
Vladimir Makovski (1846-1920) et Ivan Chichkine (1831-1898).
Vladimir Egorovic Makovsky self portrait 1905.jpg
Vladimir Makovsky  autoportrait   1905
426px-Iwan_Nikolajewitsch_Kramskoj_004.jpg
Ivan Chickine   1873     par Ivan Kramskoï 
 
 
 
La société, loin de l'esprit communautaire de l'artel, était organisée pour défendre officiellement les droits et les intérêts des artistes.

La société des Ambulants constituera le premier grand mouvement pictural du réalisme russe et, à de rares exceptions près, cette association réunira tous les grands peintres russes de la seconde moitié du XIX° siècle.

Si les peintres moscovites étaient de loin les plus nombreux, le chef de file et l'âme du mouvement restera néanmoins l'animateur du défunt artel de Saint-Pétersbourg, le portraitiste Ivan Kramskoï. 

kramskoi.jpg
Ivan Kramskoï   1884   portrait de sa fille Sophia
.
La société, mêlant plusieurs générations, comptera jusqu'à 109 membres actifs et 440 participants.

Jusqu'en 1870, la vie artistique en Russie se limitait aux deux capitales, Moscou et Saint-Pétersbourg, uniques foyers intellectuels et culturels du pays.

Réservé à l'élite de l'aristocratie russe, l'art n'était qu'une notion vague et nébuleuse pour l'immense majorité du peuple.

Le but de la société des Ambulants était double : décentraliser la vie artistique en propageant l'art à travers la totalité de l'empire et le rendre accessible à tous par l'emploi d'un message simple et de sujets d'actualité, qui, accessibles aux non-initiés, ne puissent laisser personne indifférent.

 

 
 

Commentaires

Comme ils ont bien fait de se rebeller, ces Artistes !
Quel talent ! malgré le fait qu'ils aient étés en bute aux restrictions de matériel ainsi qu'à des esprits stupidement fermés.
Je suis admirative !

Écrit par : Alice HUGO. | 03/09/2010

Ca change des icônes! C'est sûr! Mais comment connaîtrons nous ces personnages sans eux?
Belle leur peinture et proche de la photo.
Bonne soirée

Écrit par : lisette | 07/09/2010

Pas facile d'avoir le courage de ses convictions dans une époque si contraire . bravo à eux !
N'étant pas passée depuis longtemps j'ai été écouter écouter Boccherini et Tchaïkovsky , des morceaux que je connais depuis l'enfance et que j'aime bien . Merci pour ce bon moment .
Bon week-end

Écrit par : Velutine | 10/09/2010

peintures interessantes mais trop académiques ou photographiques à mon goût, même si elles sont remaquables de précision et de beauté . C'est drôle alors que ces gens se rebellent pour peindre ce qu'ils veulent et non reproduire les demandes des officiels, ailleurs les peintres ont des fourmis dans les pinceaux et ressentent les premiers désirs de peindre differement !
Si l'on m'en donnait un à choisir, c'est le portrait d' Yvan Chikine que je choisirais ;;et je dirais que c'est la seule photo du vrai indiana jones !
bises

Écrit par : josette | 16/09/2010

Excellent travail tant sur le plan du texte que de la qualité des photos !! FELICITATIONS.
La peinture russe si méconnue en France est vraiment magnifique et vous participez très bien à la faire connaître.

Écrit par : BERTIN Maurice | 28/09/2010

Un blog toujours aussi intéressant et riche en informations.
Un vrai plaisir.
Bonne journée.
mido

Écrit par : mido | 11/01/2011

N'exagérons pas à propos de la censure dans la Russie d'avant la révolution bolchévique: il est autorisé aujourd'hui de relativiser, grace aux travauX d'historiens objectifs.
Malgré tous les goulets d'étranglements, la fermentation intellectuelle et artistique fut très riche sous les règnes d'Alexandre II, III, et Nicolas II.
L'ère stalinienne et soviétique sut étouffer les libertés et les talents avec une bêtise, une brutalité & une étroitesse d'esprit qui feront regretter à de nombreux artistes russes l'ère tsariste.
Louis
(Je conseille la lecture des travaux d'Hélène Carrère d'Encausse)

Écrit par : Louis | 31/01/2011

il me semble que l'art moderne russe, a acquis une maturité que beaucoup d'artistes, comme moi, admirent.

Écrit par : didierfernandlanglois | 05/05/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique