logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/05/2010

Roberto Matta 1911-2002

matta v.jpgRoberto Matta Echaurren est un peintre surréaliste chilien né en 1911 à Santiago du Chili.

Après des études secondaires au collège des jésuites de Santiago, il intègre l'école d'Architecture de l'Université Catholique du Chili et il obtient ses diplômes d'architecte en 1931.

A l'époque, le Chili, plongé dans un marasme économique et social, souffre d'une inflation chronique, de grèves incessantes et le pouvoir politique s'y exerce sous la pression des juntes militaires.

En 1932, peu après l'élection du président Arturo Alessandri, conservateur et partisan d'une politique sociale très limitée, Matta quitte le Chili et voyage en Europe.

Il se fixe en en France en 1933 et travaille dans l'atelier parisien de Le Corbusier, architecte déjà reconnu à l'époque pour les spécificités de ses réalisations.

Fin 1934, Matta se rend en Espagne et rencontre les poètes Rafaele Alberti et Federico Garcia-Lorca. Ce dernier le recommande à Salvador Dali.

federicogarcialorca 1898-1936.jpgFederico Garcia-Lorca 

1898-1936

Le poète, dramaturge, peintre et compositeur espagnol, sera exécuté à l'âge de 38 ans par les troupes franquistes. 

Nickel Construction 1921.jpg

 

 

En 1936, Matta s'installe à Londres, il poursuit son apprentissage dans l'atelier du plasticien hongrois László Moholy-Nagy et de l'architecte allemand Walter Gropius, fondateur et directeur du Bauhaus.

.

.

.

László Moholy-Nagy 

1895-1946

"Nickel Construction"   1921

.

Matta fait la connaissance du peintre-poète Roland Penrose, l'un des créateurs du mouvement surréaliste en Angleterre...

Penrose The Last Voyage of Captain Cook 1936.jpg
Sir Roland Penrose    1900-1984
 "The Last Voyage of Captain Cook"    1936

Il rencontre également le peintre surréaliste belge René Magritte et le sculpteur britannique Henry Moore.

HenryMoore_RecliningFigure_1951.jpg
Henry Moore 1898-1986       "Reclining Figure"    1951
.

mistral01foto.jpgInvité par sa compatriote Gabriela Mistral (1889-1957), future prix Nobel de littérature en 1945, Matta, éternel globe-trotter, effectue un bref séjour au Portugal.

Gabriela Mistral éveille son intérêt pour la poésie du cubain José Martí et les postulats de l'écrivain humaniste mexicain José Vasconcelos sur la création des missions culturelles.

.

En 1937, de retour à Paris, il participe à la réalisation du pavillon espagnol de l'Exposition Internationale des arts et techniques dans la vie moderne.

Matta y rencontre Joan Miró réalisant une décoration murale monumentale représentant un paysan catalan "El Segador" ou "Le Faucheur", œuvre engagée, symbole de la révolution espagnole et Pablo Picasso qui expose "Guernica".

517009461-pablo-neruda-gif.bmp.jpg

.

Matta réside à Paris où il côtoie son compatriote Pablo Neruda, relevé de ses fonctions consulaires en Espagne.

.

Pablo Neruda  1904-1973  Prix Nobel de littérature en 1971.

.

Recommandé par Dali à André Breton qui lui achète deux de ses dessins, Matta est incorporé au groupe des surréalistes.

Il écrit dans la revue "Minotaure" des articles dans lesquels il s'oppose, entre autres, aux concepts rationalistes de Le Corbusier.

Il se lie d'amitié avec le français Marcel Duchamp, peintre et plasticien visionnaire qui partage son temps entre les Etats-Unis et la France.

Marcel_Duchamp.jpg
Marcel Duchamp   "Portrait de joueurs d'echecs"    1911

Matta commence véritablement à peindre en 1938, année où il participe à l'exposition internationale du Surréalisme organisée dans la galerie des Beaux-Arts de Paris.

morphologie1938.jpg

   Roberto Matta  "Psychological Morphology de l'attente"   1938

Marcel Duchamp, Roue de bicyclette, Paris, 1913. Ready-made..jpg

.

Cette exposition, organisée sur une scènographie de Marcel Duchamp, réunit plus de 60 artistes de différents pays et présente près de 300 peintures, objets, collages, photographies, .....

.

.

.

.

Marcel Duchamp 

Roue de bicyclette, 1913

Ready-Made

.

Matta affine le procédé dit des "morphologies psychologiques", qu'il emploie dans ses œuvres : inspirée de la technique proche de l'écriture automatique chère aux surréalistes, la couleur, étalée sur la toile à l'aide d'un chiffon, détermine le tracé ultérieur du pinceau.

Psychological Morphology 2 1939.jpg

Roberto Matta   "Psychological Morphology"   1939
Psychological Morphology 1939.jpg
"Psychological Morphology"   1939
Yennes 1939.jpg
"Yennes"     1939
Inscape Psychological Morphology N 104 1939.jpg
"Inscape Psychological Morphology"  N° 104    1939

 Fin 1939, par crainte de la guerre et à l'instigation de Marcel Duchamp, Matta, en compagnie de son ami, le peintre surréaliste Yves Tanguy, quitte Paris pour New York.

Parlant parfaitement l'anglais, il s'intègre rapidement au milieu artistique de Manhattan et, six mois plus tard, il expose à la galerie Julien Levy, galerie spécialisée dans le surréalisme.

Commentaires

Heu ... crois tu que j'ai mes chances à l'expo avec mon carré récup rondin de bois ? loll

bon ... c'est assez particulier tout ça ...Honnêtement .. l'association des couleurs est superbe mais ...je n'aime pas trop ...On va sûrement dire que je n'y connais rien mais .. tant pis , j'assume .. Je devrais peut être faire comme Masson : Aller méditer tout ça sur une feuille de chêne lolll

bises ... il fait beau !

Écrit par : Urga | 07/05/2010

Je ne connaissais pas ; ravie de découvrir ce peintre chilien.

Comme Urga, je n'apprécie pas trop ... même si j'aime moi aussi toutes ces couleurs savamment assemblées.

Amitié

Yorlane

Écrit par : Yorlane | 07/05/2010

Merci pour cet article
Cette période fut rude pour ces artistes obligés de s'exiler.
Ma mère nous a raconté l'arrivée massive d'Espagnols qui fuyaient le régime franquiste.
C'était à Saint Jean de Luz en 1936
Passe un bon week end
Bises

Écrit par : MONIKA | 07/05/2010

merci pour cet article

Écrit par : simon1er | 09/05/2010

Merci Bernard, un peintre dont j'aime l'écriture picturale ainsi que tous ces amis et amies!!! BISOUS FAN

Écrit par : FAN | 09/05/2010

Bernard, pour tout je suis un peu clasique et je n'aime pas l'art moderne. Dans quelques photos je trouve de beaux couleurs, mais c'est tout.
Dans ma page j'ai mis quelques photos du peintre Federico Madrazo, que j'aime bien, tu dois le connaitre.
J'ai des problemes pour mettre les photos dans mon Blog, et des fois en disparaisent quelques unes, et il faut que je revienne a une autre note, et a ce moment, se perd l'ordre de la publication. Un conseil me viendrait tres bien.
Merci et bises MARU

Écrit par : mbouillon | 09/05/2010

encore une note intelligente et très interessante, je passe relire plusieurs fois pour essayer de retenir tes informations...c'est bien tu laisses longtemps pour qu'on ait le temps d'y revenir .
bonne soirée

Écrit par : josette | 09/05/2010

Bonjour,
L'autre jour je recherchais des "peintres animaliers" pour illustrer un article et je suis arrivé ici. Et puis je suis allé plus avant. Quelle mine !! Je mets un lien sur mon blog.
Et puis peut-être irait vous voir ce fameux article que je mets en ligne ce matin
Cordialement
Pierre alias masmoulin

Écrit par : masmoulin | 10/05/2010

Ce sont les dates qui m'interpellent avec ces tableaux. Je suis nées en 1937 et je me dis que lorsque je suis née certains artistes avaient cette vue du monde. Est-ce que ma "Pschychological Morphology" a cette forme là? pourquoi pas? Après tout!

Bonne nuit

Écrit par : Lisette | 11/05/2010

merci, merci pour ton blog..... il est très riche... je découvre des peintres, leurs oeuvres..... c'est très enrichissant.... et je viendrai souvent, mais je te laisserai chaque fois un petit com.l

Écrit par : loula | 16/05/2010

coucou... J'aime les formes, les couleurs, l'enchêvetrement, mais je n'y vois ni joueur d'échecs, ni morphologie... Ou alors bien cabossée... Mais mes yeux s'attardent quand même sur ces peintures. Ravie de faire connaissance avec ce peintre chilien qui a fréquenté GARCIA LORCA.. (lui je connaissais). En 32 il quitte son pays comme d'autres l'ont fait avec la junte de PINOCHET le dictateur sanglant. Bises de miche

Écrit par : miche | 18/05/2010

J'ai fait sa connaissance en 1946,je crois,alors qu'il séjournait au Cap d'Antibes avec Patricia Kane.Alors jeune chroniqueur aux Cahiers du Sud,j'ai été fasciné,subjugué par ce peintre tout à fait excetionnel, à mes yeux l'un des quatre ou 5 qui dominent la peinture des dernières 50 années. L'homme même était extraordinaire,son agilité de pensée était stupéfiante,et agissait du reste sur ses interlocuteurs comme une drogue .

Écrit par : claude serbanne | 17/09/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique