logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/04/2010

Jean-Eugène Buland 1852-1926

jean eugène buland 1852-1927 bnb.jpgJean-Eugène Buland est un peintre français né en à Paris en 1852.

Elève de l' Ecole des Beaux-Arts dans l'atelier d'Alexandre Cabanel, il effectue un parcours classique et peint des scènes mythologiques.

Il obtient à deux reprises en 1878 et 1879 le second grand prix de Rome. 

De retour en Fance, après un séjour de cinq ans à la villa Médicis, Buland, confronté au succès de Jules Bastien-Lepage, ne tarde pas à abandonner la peinture symboliste et la représentation de scènes d'antiques.

Bastien-Lepage_Autoportrait 1875.jpgJules Bastien-Lepage (1848-1884)  est à l'époque l'un des artistes les plus célèbres de la IIIième République. Peintre de la vie rurale, son nom reste indissociable de la peinture naturaliste et des scènes de la vie paysanne.

La manière et le succès de Jules Bastien-Lepage seront déterminantes dans le choix de vie et le style de Jean-Eugène Buland.  

Jules Bastien-Lepage, auto-portrait, 1875

Dès 1886, Buland quitte Paris pour s'établir à Charly-sur-Marne, petit village de l'Aisne, près de Château-Thierry. 

Buland Innocent Wedding, 1884.jpg
 "Mariage innocent"    1884
jean eugene buland Le Lendemain De La Nuit De Noces 1884.jpg
"Le lendemain de la nuit de noces"    1884
.
Il s'intéresse aux scènes de la vie quotidienne qu'il peint avec la plus grande minutie.
jean buland Les héritiers 1887.jpg
"Les héritiers"      1887
.
Il obtient une médaille de troisième classe à l’exposition universelle de Barcelone en 1888.
A Paris, Il reçoit une médaille de deuxième classe lors de l’exposition universelle de 1889
Jean-Eugène Buland Propagande boulangiste 1889.jpg
"Propagande boulangiste"    1889

Soucieux du moindre détail, Buland ne juge pas. Il ne critique pas, ne glorifie personne et ne dénonce rien. Quoique toujours empreinte d'une grande finesse psychologique et d'une profonde humanité, sa peinture reste neutre et ne prend jamais parti.

jean buland Le repas du jardinier 1889.jpg
"Le repas du jardinier"  1889

Il reçoit une médaille de deuxième classe à l’exposition internationale de Londres en 1890.

La peinture de Jean Eugène Buland fait preuve d'un tel souci de vérité et  atteint un tel niveau de perfection que le peintre sera perçu plus tard comme un pionnier de l'hyper-réalisme. 

jean eugène Conseil municipal et commission de Pierrelayeorganisant la fête 1891.jpg
"Conseil municipal et commission de Pierrelaye organisant la fête"   1891

Il est classé hors-concours à l’exposition universelle de Chicago de 1893.

Son travail, remarquable de précision mais dénué de tout jugement moral, est le fruit d'une observation scrupuleuse des faits de société.

Buland_Flagrant delit 1893.jpg

"Flagrant délit"  1893

D'anecdotes en anecdotes, ses peintures constituent une étude étonnante non seulement de la physionomie mais aussi de la psychologie du caractère champenois. 

jean Buland_Un jour d’audience, 1895.jpg
"Un jour d’audience"     1895

En France, l'état lui achète plusieurs de ses toiles avant qu'il ne soit décoré de la légion d’honneur en 1894.

Visite à la vierge de Bénodet 1898.jpg

"Bretons en prière" peint à Bénodet en 1898, est l'un des tableaux les plus connus d'Eugène Buland. Image saisissante de la piété au pays de Cornouaille, cette toile est toutefois bien loin de résumer la diversité du travail d'Eugène Buland.

 Il reçoit une médaille d’or en 1900 lors de l'exposition universelle de Paris.  

Buland JeanEugene 1900 dejeuner des laveuses.jpg

"Le déjeuner des laveuses"    1900

Les toiles de Jean-Eugène Buland constituent un témoignage irremplaçable des moeurs et coutumes en usage dans la vallée de la Marne au cours de la seconde moitié du XIXième siècle. 

jean eugène buland 1852-1927 le_tripot 1883.jpg

"Le tripot"    (109.2 x 63.5 cm)    1883

"Le tripot" dit aussi  "La Table de jeu" ou "Au casino" est une huile sur toile peinte en 1883
Conservé dans une collection privée aux Etats-Unis, ce tableau est une des pièces majeures de l’œuvre picturale de Buland.
Jean-Eugene buland le tripot 1883.jpg 
Dans une atmosphère pesante, tendue, les personnages y sont représentés de manière quasi-photographique. 
L'impassibilité, l'absence de toute émotion des acteurs n'est que feinte et  le peintre excelle à saisir l'intensité des sentiments de chacun des joueurs.

Jean-Eugene buland.jpg

"Le tripot"  détails   1883
.
Jean-Eugène Buland décède en 1926 à Charly sur Marne où il est inhumé.
.
Ses tableaux figurent pour certains aux Etats-unis, pour d'autres dans les musées d'Orsay, de Bordeaux, Quimper, Carcassonne, Saint-Dizier, Saint-Maur-des-Fossés et Château-Thierry.
.

Bibliographie :  Eugène Buland (1852-1926), aux limites du réalisme. Cathy Pays, Ed. Panama 2007.

 

"Autour de l'Impressionnisme : les peintres de la Vallée de la Marne" . Noël Coret, Ed. Casterman, 1996 - réédité par La Renaissance du Livre.

.
Jean-Eugène était le frère aîné d' Emile Buland  (1857-1938)  graveur et grand prix de Rome en 1880. 

Commentaires

c'est beau, quel réalisme. Ces portraits sont vraiment vivants!!
Là, je découvre ce peintre
Merci
Je te souhaite une bonne nuit
Bises

Écrit par : MONIKA | 19/04/2010

Superbe talent académique que je connaissais pas!!Bien sûr les sujets en font un peintre journalistique mais ses bretons en prières et le déjeûner des laveuses m'ont epoustouflé!!!!!! BISOUS FAN

Écrit par : FAN | 20/04/2010

merci de nous avoir fait connaître ce peintre

vraiment d'une précision remarquable

bonne journée aux ami(es)

Écrit par : cheval pour tous | 21/04/2010

bonjour super ton blog

Écrit par : cheval pour tous | 21/04/2010

je ne connaissais pas ce peintre dont les tableaux reflètent, avec tant de réalisme, la vie. Merci Bernard.

Quelle est donc leur faute aux deux jeunes gens assis
Pour que leur visage de honte soit rougi?
Ont-ils au soir d'été cueilli la pâquerette
Qui pousse au gré du vent et fait perdre la tête?

Impassible et sévère, le garde se tait.
A-t-il jamais, quand les seringas sont en fleurs,
Commis de doux délits, caché au fond des haies
Pour avoir ce regard ignorant tout des coeurs?

@mnémosyne.

Écrit par : Mnémosyne | 21/04/2010

Merci Bernard pour ce nouveau peintre que tu me fais decuvrir.Jean Eugene Buland. Il peint les personages d'une manière excellente avec des visages tres expressifs.
J'aimée beaucoup dans cet ordre:
Le lendemain de la nuit de noces
Mariage innocent
Le repas du jardinier
Le dejeuneur des laveuses.
Merci une autre fois et bises MARU

Écrit par : mbouillon | 21/04/2010

Merci beaucoup Bernard pour ton petit mot gentil, je vais continuer, d'accord! C'est extraordinaire ces peintures de Buland, quasi photographique, celui-là est vraiment "hyper réaliste". C'est très enrichissant de découvrir des peintres sur ton blog.
Amitiés.
Hélène

Écrit par : helene merrick | 21/04/2010

Ton blog est vraiment une référence pour qui veut découvrir les peintres pas forcément très célèbres. Sur les tableaux de M. Buland, moi qui suis plus écrivassière que peinturlureuse, il me semble que je pourrais écrire une histoire. Le tripot par exemple, à un arrangement qui fait penser à la Cène de l'Evangile et le vieux à la moustache de Jean Ferrat en serait le Jésus, avec un regard un peu énigmatique, un peu bourré peut-être? L'autre à côté a bien une tête de Judas avec sa moustache tombante. Il y a même les Maries à l'arrière! Mais... mais... il y a une femme à la table! Autre civilisation!
Bravo pour tes recherches et bravo à M. Buland pour son sens du détail juste et les émotions qu'il sait rendre.
Bonne soirée

Écrit par : lisette | 23/04/2010

cher Bernard,
je veux m'excuser de ne pas mettre un mot à chaque fois que je viens voir ton blog, c'est riche et magnifique et je ne me sens pas la compétence pour mettre un commentaire intelligent, et les couillonnades dont je suis spécialiste n'ont pas leur place ici; Je passe régulièrement me régaler de tout ça , tu fais un travail de recherche et d'écriture formidable !
bises

Écrit par : josette | 24/04/2010

Encore une merveille chez toi ,un peintre qui m'est totalement inconnu .Il y a quanq même de sacrés talents méconnus dans le monde.L'expression des visages et la lumière qui les baigne font de cet artiste un maître.
Salut Bernard

Écrit par : heraime | 24/04/2010

splendide; merci

Écrit par : simon1er | 27/04/2010

Bonjour, et...bravo pour votre belle présentation de ce peintre. Simplement je voulais vous signaler qu'en 1996 et avant tout le monde, j'ai publié un ouvrage "Autour de l'Impressionnisme : les peintres de la Vallée de la Marne" (Casterman, réédité par La Renaissance du Livre) dans lequel Buland tient une bonne place. Ai récidivé en 2009 dans un catalogue où vous trouverez 4 tableaux de Buland, repris sur le site : http://sites.google.com/site/lhermittecorotjuin09chthierry/Home/l-exposition-les-oeuvres-les-peintres
Voilà. Cela ne retire rien à votre présentation et à la belle rétrospective organisée par le Musée de Carcassonne. Mais ils ne furent pas les premiers à oeuvrer pour faire connaître ce peintre dont le témoignage s'avère irremplaçable !
Noël Coret
Ecrivain d'art
Président du Salon d'Automne

Écrit par : coret noël | 02/05/2010

Bravissimo !!!Magnifico lavoro .
Bacci

Écrit par : Marie | 07/05/2010

Incroyables peintures ! on les a devant nous bien vivants... C'est extraordinaire ! Qu'a fait- la mariée pendant la nuit de noces ? Elle baisse la tête au petit matin (pff). Bises de miche

Écrit par : miche | 18/05/2010

De si belles peintures, si "réelles"!! quel talent!

Écrit par : Mahina | 19/05/2010

Le trait est très net et le détail si proche de la réalité. C'est du très beau travail. Quel beau peintre. Merci beaucoup.

Écrit par : elisabeth | 22/03/2011

bonjour
j'ai une peinture signée Eugène Buland et je souhaiterai savoir ou je peux la faire estimer
merci à vous

Écrit par : martin | 25/05/2011

Bonjour, superbe peintre dont le trait, le réalisme et certains sujets m'ont amené à penser que Rockwell aurait peut être trouvé son inspiration chez lui.
Moi aussi, je viens d'acquérir une petite peinture sur bois (portrait de jeune garçon). Comme Martin, j'aimerais savoir où le faire estimer.

Écrit par : jose | 24/11/2011

j'avais vu" les Héritiers" à Bordeaux il y a des années, et puis...
il n'y était plus - De ce musée bordelais ils l'ont envoyé je ne sais où .....
Sauriiez-vous me dire où je pourrais me procurer des reproductions de tableaux de E. Buland ?? même sur papier ..?
A l'avance, merci

Écrit par : josette SERRES | 19/04/2015

A ma connaissance la toile dite des "Héritiers" figure encore à ce jour au musée des Beaux-Arts de Bordeaux, 20 cours d'Albret.
Il semble possible d'en obtenir une reproduction sur papier sous forme de poster ou d'affiche ....
Il serait utile de téléphoner au musée pour confirmation.
05 56 10 20 56
Bien cordialement.

Écrit par : Bernard | 19/04/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique