logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/01/2009

Et maintenant...Mozart !!!


podcast
Symphony No. 21 in A major, K. 134- Menuetto & Trio

medium_Mozart_07.jpg
bronze
second half of 20ieme century
unknown author

28/01/2009

Léon Augustin Lhermitte 1844-1925

medium_medium_lhe0_2.jpgLéon Augustin Lhermitte est un peintre français né en 1844 à Mont-Saint-Père , petit village des bords de Marne, près de Château Thierry, dans le sud de l'Aisne.
Unique fils d'un instituteur, ce dernier encourage très vite ses dons pour le dessin et son goût pour la peinture.

Remarqué pour la qualité de son travail, devenu titulaire d'une bourse d'Etat, il intègre en 1863, à Paris, la "Petite Ecole" dirigée par le peintre Horace Lecoq de Boisbaudran.

Ecole Impériale de Dessin, rivale de l' Ecole des Beaux-Arts, la "Petite Ecole" privilégie les techniques du dessin et la peinture de plein-air.
Il s'y lie d'amitié avec Jean-Charles Cazin et il y côtoie, entre autres élèves, Auguste Rodin, Alphonse Legros, Henri Fantin-Latour et Jules Dalou ...

 

Il débute en exposant au Salon de 1864 où ses vues des bords de Marne près de Maisons-Alfort font sensation. 

medium_Lhe28.jpg

Ses études terminées, Il acquiert rapidement une solide réputation de dessinateur, de peintre et de pastelliste.

 

medium_Lh99.jpg

 En 1871, le marchand parisien Durand-Ruel, expose et vend plusieurs de ses dessins.

medium_lh1.b.jpg

En 1873, Lhermitte expose des dessins à la galerie Dudley de Londres.
Il en deviendra ensuite l'un des exposants réguliers.

medium_LHERD1.jpg
Tels Jean-Charles Cazin, Alfred Roll ou Jules Bastien-Lepage, Léon Augustin Lhermitte appartenait, après les peintres de Barbizon, à la deuxième génération de peintres français des scènes de la vie rurale adeptes du naturalisme.
medium_lher4.jpg
Très certainement influencé par Jean-François Millet, l'auteur du célèbre "Angélus" , il s'inscrit dans
la tradition de l'école de Barbizon tout en restant fidèle à l'originalité de son style personnel.
medium_Lhr84.jpg

Lhermitte, comme les impressionnistes, est un adepte de la peinture claire, mais son style
est resté plus classique et plus académique.

medium_lher07.jpg
Très soucieux du moindre détail, il porte également une attention particulière à la lumière de ses tableaux.
medium_Lhfo.jpg

Contemporains des impressionnistes, les naturalistes partageaient avec ces derniers l'attrait pour les effets de lumière naturelle et  "l'atmosphère" de la peinture de plein-air.
En 1879, Degas l'invite à exposer avec les impressionnistes, Lhermitte refuse et il ne participera
jamais à aucune de leurs expositions.
medium_0111.jpg

Au cours des années 1880, devenu l'un des chefs de file du mouvement dit du "réalisme social" et revenu dans son village natal de Mont-Saint-Père, il place les paysages de cette région, riche terre agricole, au coeur de son oeuvre.
medium_Lher08.jpg
Il travaillait dans son atelier de Mont-Saint-Père après avoir mémorisé la scène vue au cours de ses promenades,
medium_Lhlave.jpg
 
 Il utilisait principalement le fusain pour ses dessins, la peinture à l’huile et les pastels pour ses toiles.
medium_Leon_Augustin_L_hermitte.jpg
Il peint essentiellement des scènes de la vie rurale et ses toiles, le plus souvent  descriptives de travaux
agricoles pénibles, sont très représentatives de la vie paysanne de l'époque.
medium_Leon_Augustin_Lhermitte_-_Le_Reveil_du_Faucheur.jpg
medium_l_hermitte_f.jpg

Léon Augustin Lhermitte incarne alors les aspirations nouvelles de la troisième République.
L'orientation de son travail répond aux voeux de Zola qui exhorte les artistes à "plus de vérité,
plus de nature et plus de vie".
medium_lhe02.jpg

"La paie des moissonneurs" Huile sur toile de 215 x 272 cm, exécutée en 1882....Musée d'Orsay
Scène ayant pour cadre la cour de la ferme dite de "Ru Chailly", près de Château-Thierry (Aisne),
Acheté par l’Etat le jour de l’ouverture du Salon, ce tableau consacre la notoriété de Léon Lhermitte.
medium_lhfo2.jpg
Van Gogh, qui l'appréciait, écrivait : "Il est le maître absolu du portrait, c'est un peintre qui tire ses sujets du coeur des gens."
medium_lhermitte_l.jpg
Il exposera des dessins et des toiles aux Salons jusqu'en 1889. Il y recevra de nombreuses récompenses pour la qualité de ses travaux.
medium_Lhlav.jpg

En 1886, il reçoit commande de deux portraits de groupe destinés aux murs de la Sorbonne.
medium_Lher1.jpg

Le premier, "La leçon de Claude Bernard" dans son laboratoire du Collège de France, est exposé lors
du salon de 1889.

medium_lher01.jpg

Le chimiste Henri Sainte Claire Deville : leçon sur l’aluminium  1890

medium_lher59.jpg

Décoré de la Légion d'Honneur en 1884, il en devient officier en 1894 puis commandeur en 1911.
medium_lhe54.2.jpg

Lhermitte fut, en 1890, l'un des membres fondateurs de la Société Nationale des Beaux-Arts.
Il est élu membre de l'Institut en 1905. Il y remplace le portraitiste Jean-Jacques Henner.
medium_lhermitte_n.jpg

Considéré vers la fin de sa vie comme le survivant d'une époque révolue, il continue de peindre, fidèle à sa technique
et à son style, dans la pure tradition du mouvement naturaliste.
 
medium_lh71.jpg
Les historiens de l'art, en attribuant aux seuls impressionnistes tout le mérite de la modernité face aux traditions du classisisme, ont longtemps minimisé l'influence du mouvement naturaliste lors de la rupture avec la peinture académique. 
medium_LH80.jpg
Après sa mort, à l’âge de 81 ans, en 1925, son œuvre tombera peu à peu dans l’oubli... 

medium_lh72.jpg

Mais les tableaux de Léon Augustin Lhermitte sont présents dans les galeries et les musées du monde entier et, c'est aujourd'hui encore, un peintre à redécouvrir ...

 

27/01/2009

Quand les hommes .......


podcast

" Quand Les Hommes Vivront D' Amour "
Bruno Pelletier

11/01/2009

Claude Weisbuch 1927-2014

medium_wei.jpgClaude Weisbuch, né en 1927 à Thionville, en Lorraine, était un peintre et graveur français.
Après des études à l'Ecole des Beaux-Arts de Nancy, il est nommé professeur de gravure à l'école des Beaux-Arts de Saint-Étienne en 1953.

Dès 1951, ses recherches graphiques et sa peinture attirent l'attention de la critique qui, en 1961, lui décerne son prix annuel.

medium_w12.2.jpg

Vers 1960, il s’installe à Paris et il participe à des expositions de groupe : Biennale de Paris, Salon d’Automne, les Peintres Témoins de leurs Temps, les Peintres Graveurs Français...

medium_W9.2.jpg

Claude Weisbuch se révèle être un peintre-dessinateur, graveur et lithographe d’exception.
En 1968, il devient membre titulaire de la société des peintres et graveurs français.

medium_w3.jpg

Depuis 1957, date de sa première exposition à Paris, que ce soit à travers l' Europe, à New-York ou au Japon, il n'a cessé d'exposer.....
C'est d'ailleurs au Japon que se trouvent ses plus fervents admirateurs.

medium_W7.jpg

De nombreux musées exposent aujourd'hui ses œuvres.
En 1996, il est nommé chevalier de la légion d'honneur.

medium_w2.jpg


Claude Weisbuch est toujours présent, il expose, entre autres, à la galerie parisienne "Taménaga".

medium_W5.jpg
medium_W8.jpg
medium_W6.jpg

Peintre du mouvement, loin des modes et des styles, mais doté d'une vivacité de trait véritablement remarquable, ses œuvres, pleines de vie, vibrent et tourbillonnent sur les thèmes qu'il affectionne : le portrait, le théâtre, l'opéra, le monde équestre et les musiciens....

medium_w1.jpg
Car au cœur de l'œuvre de Claude Weisbuch , il y a la musique ....
 
medium_w10.jpg
"Le violoniste, l'envolée
 
Claude Weisbuch est décédé à Paris le 13 avril 2014.

02/01/2009

Marie Laurencin 1883-1956....Les débuts.....

medium_laurencin.jpgPeintre et décoratrice française, née en 1883 à Paris, décédée en 1956.

Enfant naturelle élevée par sa mère, modeste couturière, elle s'inscrit en 1903 à l'académie Humbert aux côtés de Georges Braque.

En 1907, Braque l’introduit auprès des artistes du Bateau-Lavoir, immeuble de planches sur la butte Montmartre,
qu'il habite avec Picasso et ou se regroupent des peintres, Rousseau, Van Dongen.... des poètes, Max Jacob, Guillaume Apollinaire et des comédiens, Dullin, Harry Baur....
Elle publie des poèmes, notamment "les marges" sous la signature de Louise Lalanne et c'est par la poésie qu'elle fait la connaissance de Guillaume Apollinaire et de Picasso.

medium_ap.3.jpg 1908, première vente à Gertrude Stein.
"portraits de Picasso, Marie Laurencin, Apollinaire, Fernande Olivier."

De cette rencontre, naîtra, avec Apollinaire, une liaison aussi passionnée que tumultueuse qui durera jusqu'en 1912.

La Dame du Cubisme.
Devenue la compagne, l'égérie et la muse du poète, elle vit dès lors dans l'ambiance du milieu cubiste et son talent se perd dans l'ombre de son chevalier servant comme se perdit Camille Claudel dans celle d'Auguste Rodin.
Elle est, à l'époque, considérée comme une muse "passive" de l'art cubiste au talent limité. Côtoyant Picasso et ses premières oeuvres cubistes, elle en subit naturellement l'influence.

medium_cv.jpg
Marie Laurencin
medium_g36.2.jpg
L'influence de Picasso
medium_0pi.4.jpg
Pablo Picasso
"Les demoiselles d'Avignon" 1907


Apollinaire l' encourage par des déclarations paternalistes:
"Elle est heureuse, bonne, spirituelle et elle a tant de talent!"
ou "C'est un petit soleil; c'est moi dans la forme féminine!"

Elle expose au Salon des Indépendants à partir de 1907. Elle peint des portraits, des autoportraits et des groupes de personnages.

medium_bricol_2.JPG
medium_bric3.jpg

medium_laurencin_2.jpg
Son style, très particulier, est un emploi de couleurs fluides et suaves, une simplification croissante de la composition, une prédilection pour certaines formes féminines allongées et gracieuses qui lui permettront plus tard d'occuper une place privilégiée au cœur du Paris mondain des années vingt.


En 1912, elle participe au Salon de la Section d’or et expose un ensemble de portraits dans la « Maison cubiste » d’André Mare.

medium_bric4.4.jpgmedium_ml01.5.jpg
medium_medium_laurencin9.2.jpg




En 1914, elle épouse le baron Otto von Wätjen, peintre allemand, qu'elle a rencontré l'année précédente. Le couple s'exile en Espagne dès la déclaration de guerre.






medium_brig4.2.jpg

Elle s'associe avec les artistes Sonia et Robert Delaunay,
Picabia pour lequel elle compose des poèmes publiés dans la revue "dada" en 1917.

medium_bric6.8.jpg "Si tu veux je te donnerai
Mon matin, mon matin gai
Avec tous mes clairs cheveux
Que tu aimes;
Mes yeux verts
Et dorés
Si tu veux,
Je te donnerai tout le bruit
Qui se fait
Quand le matin s'éveille
Au soleil
Et l'eau qui coule
Dans la fontaine
Tout auprès!
Et puis encor le soir qui viendra vite
Le soir de mon âme triste
A pleurer
Et mes mains toutes petites
Avec mon coeur qu'il faudra près du tien
Garder."

"Le Présent"
Louise Lalanne, un des pseudonymes de Guillaume Apollinaire.
Le véritable auteur est en fait Marie Laurencin.


C'est avec un profond chagrin qu'elle apprend la mort de Guillaume Apollinaire en 1918.
Elle revient à Paris en 1920 et divorce en 1921.

"Marie Laurencin"


podcast

medium_sa.4.jpg

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique