logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/06/2011

Louis Bourdaloue 1632-1704

bourdaloue.jpgLouis Bourdaloue, né à Bourges en  1632 et mort à Paris en 1704 est un jésuite français.

"Le roi des prédicateurs
et le prédicateur des rois !! "

Louis Bourdaloue fit d’excellentes études au collège des Jésuites de Bourges.
Il intègre la Compagnie en 1648, dès l'âge de 16 ans.

Orateur talentueux, il se distingue très vite par ses dons de prédicateur.
En 1669, envoyé à Paris, il prêche à l'église Saint-Louis en l'île.
Il monte en chaire au moment où Bossuet, nommé précepteur du Dauphin, abandonne la prédication.
Mme de Sévigné tombera sous le charme de ses prédications et Louis XIV le priera de prêcher à la Cour.

Ses sermons, remarquables et toujours très longs, provoquent un engouement extraordinaire.
Fort brillant, chéri de tous les grands du royaume, Louis Bourdaloue n'a pourtant jamais oublié la cause des pauvres.
Autant qu'à la Cour, il prêche des carêmes entiers dans les hôpitaux de Paris, consolant les affligés, aidant les misérables à faire ce que son siècle appelle "une belle mort".

Un double parrainage fort étonnant !!!

Le pisse-pot.
Le dictionnaire de l’ameublement d’Henri Havard nous révéle que lors des sermons du père Bourdaloue
"les dames prévoyantes cachaient dans leur manchon ou leur vertugadin un petit vase leur permettant lorsqu’un certain besoin leur devenait trop pressant, de ne pas quitter leur place."
C’est ainsi que le nom du célèbre prédicateur de Louis XIV en vint à désigner un type particulier de pisse-pot, destiné aux dames de la bonne société.

bourdaloue 10.jpg


Le bourdaloue se distingue des pots de chambre, généralement ronds, par sa forme oblongue avec, au centre, un petit étranglement caractéristique.
Doté d’une seule anse, il s’apparente étrangement à cet ustensile de cuisine qu'est la saucière ...

4303472041_4b65a037c4.jpg

Il en fût fabriqué de grandes quantités entre le XVIIIième et le début du XXième siècle.
Beaucoup sont en faïence, mais il existe aussi de très jolis modèles en porcelaine, extrêmement raffinés.

bourdaloue à limaçon vers 1750 Long. 23 cm, larg. 10 cm.gif

bourdaloue à limaçon vers 1750  (long. 23 cm  larg. 10 cm)

medium_01_4.jpg
bourdaloue en porcelaine décoré d’une scène et d’un paysage camaïeu bleu alternés de rocailles et fleurettes or.
.
bourdaloue-vitre.jpg
Bourdaloue+1a.jpg

Certains sont d'une telle beauté et si richement décorés que certains marchands, par ignorance ou par dérision, vendent encore des bourdaloues pour des saucières !!!!!
03-005047.jpg

Si vous cultivez les arts de la table, méfiez vous des bourdaloues !!!!
.
$(KGrHqMOKiME12+CulP4BNmG2kT9ww~~_12.jpg
19CN40352F.jpg
Bourdaloue+2a.jpg

Et tant que j'y suis, soyez également extrêmement prudent envers ce genre d'objet...
Ceci n'est pas une saliére !!!!
medium_02.jpg

Vase de nuit double en faïence à décor de bouquets polychromes, des armes de Bourbon Lancy et des devises "Restons unis ! - Unis pour la mesme cause Rapprochons nos deux... coeurs.
Qu’un doux parfum de rose enguirlande de bonheur..."

Le ruban : le nom de bourdaloue, par allusion au ruban qui ornait le couvre-chef du jésuite, a également été donné à un ruban de gros-grain entourant un chapeau.  

La tarte.
A Paris, rue Bourdaloue, vers 1900, travaillait un pâtissier fort apprécié de sa clientèle.
Il inventa nombre de desserts dont le plus connu, la tarte Bourdaloue est faite de poires pochées agrémentées d'une crème et de macarons en poudre....
Mais ceci est une toute autre histoire ....

Commentaires

Et on en apprend des choses sur votre blog..je révise mes connaisssances qui se résumaient en une seule:la poire Bourdaloue...et la tarte qui va avec!!!!



A+ Hélène

Écrit par : hélène | 03/12/2008

Tarte et poires et pochées en plus..

Le vase de nuit double ? pour siamoise ou femme gironde?
Mettre les deux pieds dans le même sabot , c'est surement l'explication

Écrit par : Marie | 03/12/2008

Je m'en serais voulue de rater ça .. ça peut donner des idées quand on est sur l'autoroute et qu'on a une forte envie... Vite ! passe-moi la salière... c'est très très drôle !
Il était fort le Bourdaloue, pour leur donner envie ... de ne pas quitter la salle.. Encore un berrichon célèbre que miche ne connaissait pas. J'irai voir sur le Net, sa vie paraît intéressante. bonne journée et bises de miche

Écrit par : miche | 06/12/2008

ces pots sont vraiment magnifique par leur finesse , encore une chose que j'aurai appris en venant visiter ce blog !!! mes connaissances en ce domaine étant trés limité !!!
Bonne fin de journée

Écrit par : vkarole | 14/06/2011

en effet cela ressemble aux saucières lol lol sympa cette note !!!mais comment faisaient elles après chacune repartait avec sa bourdaloue à la main lol lol
bonne soirée

Écrit par : bernadette | 14/06/2011

et moi qui aurait dit que s'était des saucières ...bonne soirée

Écrit par : dom | 15/06/2011

bonjour
vraiment du jamais vu c'est une t'elle beauté ce que je vois ,là j'aurais appris des choses que vraiment je ne connaissais pas ,c'est un luxe amicalement dan et merci pour le partage et commentaires

Écrit par : danielle | 16/06/2011

Bravo et merci
Moi, ancien élève des jésuites, je viens d'apprendre quelque chose !
Les prêches m'ont toujours paru, dès l'enfance, longs, ennuyeux et fastidieux.
Aujourd'hui en écoutant certains discours politiques, je zappe, puis après je tire la chasse. Plus besoin donc de bourdaloue...

Écrit par : Jeanmi | 17/06/2011

une note intéressante avec le mot bourdaloue, je découvre aussi Louis Bourdaloue. Tous ces objets sont magnifiquement décorés.Amitié.Renée

Écrit par : campanule | 21/06/2011

Les sermons devaient être longs alors ? Ou bien elles n'étaient pas prévoyantes..... J'en apprends ici... Merci pour cette note intéressante. Bon dimanche.

Écrit par : elisabeth | 26/06/2011

a moins de verser le contenu dans une bouteille , quel embarras au depart de la messe...mais ces dames qui avaient le temps de suivre de très longues messes avaient surement des petites bonnes qui cachaient l'objet dans leur panier d'osier ...
j'utilise , un objet derivé de celui ci lors de mes voyages en automobile , il permet de faire debout ce qu'une dame ne peut confier à une touffe d'orties, a moins qu'elle n'ai des difficultés à se baisser . Bien pratique aussi pour viser juste au laboratoire, cet instrument mis au point pour les alpinistes femmes, encordées, rend de reels services quand on n'est pas souple . En pantalon, pas besoin de chercher un coin discret, debout, a coté du mari qui fait de même ..
cela se nomme "freelax"
je me permets de signaler cet objet qui soulage les dames .
mais cette plastiquerie n'est pas si jolie que les beaux objets que tu nous montres !

Écrit par : josette | 19/07/2011

j ' ai aimé ce petit voyage dans le temps . . . . je ne sais pourquoi j' ai eu un petit coup au coeur : ... arrivée a la bardaloue à limaçon . . . !

Écrit par : genia | 22/09/2011

Je ne connaissais pas les bourdaloues. J'aurais bien dit à la marchande :
- je voudrais acheter cette saucière.
Et elle m'aurait certainement ri au nez.
En tout cas ce sont de bien jolis objets et de plus très utiles.
Pourquoi ne nous en servirions plus ?
Bonne soirée.

Écrit par : pimprenelle | 07/11/2011

QUEL REGAL § MAIS QUEL REGAL !! J'ai surfé sur toute la page ... Fabuleux ! quelle richesse ! merci Bernard et à plus. Bises de miche
Je reviendrai.

Écrit par : miche | 17/11/2011

Instructif avec une petite touche humoristique toute en délicatesse. Je suis sous le charme des peintres animaliers surtout les animaux de ferme et les tranches de vie paysanne, ce n'est que le début d'un beau voyage sur votre blog....
à bientôt !

Écrit par : kasekuche | 21/05/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique