logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/11/2006

Spanish Dancer

medium_sp7.jpg
medium_pean_f.3.jpg

René Péan
1875-1940
France
medium_0sp8.jpg
medium_sp1.3.jpg

William Merritt Chase
1849-1916
USA
medium_0sp9.jpg
medium_sp3.jpg
John Singer Sargent
1856-1925
USA
medium_sp0.2.jpg
John Singer Sargent

Commentaires

Qu'est ce que l'on est gâté aujourd'hui , tout ceci est magnifique..
Merci
Amitiés
Marie claude

Écrit par : MARICLO | 24/10/2006

Ces tableaux sont magnifiques surtout le premuer tableau, on dirait la danse de feu,.

a bientot Bernard.

PASCALINE

Écrit par : Pascaline ARNAL | 25/10/2006

Bonjour
Cette danse est d'une beautée enivrante.J'habite à 16klm
de l'Espagne...ta note me rappelle des moments de ma vie, que j'aimerais qu'ils durent une éternité.

Amitiés

Mohamed

Écrit par : Mohamed El jerroudi | 25/10/2006

belles peintures, les dames dans leurs mouvements évoquent bien la danse.Merci.Amitiés.Renée

Écrit par : Renée | 25/10/2006

Sobre el rostro del aljibe
se mecía la gitana.
Verde carne, pelo verde,
con ojos de fría plata.
Un carámbano de luna
la sostiene sobre el agua.
La noche se puso íntima
como una pequeña plaza.
Guardias civiles borrachos
en la puerta golpeaban.
Verde que te qinero verde.
Verde viento. Verdes ramas.
El barco sobre la mar.
Y el caballo en la montaña

F garcia Lorca (1898-1936)

Écrit par : Marie | 25/10/2006

J'ai laissé des commentaires sur chaque note. Aucun n'a pris... je fais encore un essai. Je me suis régalée.. bises de miche

Écrit par : miche | 30/10/2006

superbe transcription dans la danse et le geste. Ces tableaux sont magnifiques à tous points De vue. La musique ajoute un plus à la magie. Merci de ce décor
BONNE SOIREE
ANNIE

Écrit par : MAMINIE | 01/11/2006

Et bien , moi, je ne connaissais point les belles danseuses de René Péan.Le geste et les coloris sont suffisamment évocateurs pour "entendre" les rythmes de la musique...
Pour en terminer(?) avec le corbeau, voici la version P.Perret


Maître Corbeau sur un chêne mastard
Tenait un from'ton dans le clapoir.
Maître Renard reniflant qu'au balcon
Quelque sombre zonard débouchait les flacons
Lui dit: «Salut Corbac,
c'est vous que je cherchais.
A côté du costard
que vous portez, mon cher,
La robe du soir du Paon
est une serpillière.
De plus, quand vous chantez,
il paraîtrait sans charre
Que les merles du coin
en ont tous des cauchemars.»
A ces mots le Corbeau
plus fier que sa crémière,
Ouvrit grand comme un four
son piège à ver de terre.
Et entonnant "Rigoletto"
il laissa choir son calendo.
Le Renard le lui pique et dit:
«Apprends mon gars
Que si tu ne veux point
tomber dans la panade
N'esgourde point celui
qui te passe la pommade...»


Moralité:

On doit reconnaître en tout cas
Que grâce à Monsieur La Fontaine
Très peu de chanteurs d'opéra
Chantent aujourd'hui la bouche pleine.

Écrit par : Mamyjaja | 02/11/2006

tellement prise par la préparation de l'anniversaire de papa juste le temps de passer en vitesse sur le blog pour constater tout ce que je rate, mais je reviendrai... bises marie france

Écrit par : marie-france | 02/11/2006

Superbe..on est toujours gâté avec toi!!
bonne journée
Jean-Claude

Écrit par : Jean-Claude | 09/11/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique